Union européenne et politique éducative

Présidence chypriote

De juillet à décembre 2012, la Présidence chypriote s'est donné pour objectif global de  «renforcer les principes de qualité, de solidarité, d'efficacité et la coexistence pacifique pour une Europe plus sûre et prospère, qui veille au bien-être de ses citoyens».

Les priorités éducatives

  • poursuivre la négociation du programme « Erasmus pour tous » sur les points non abordés sous la Présidence danoise ainsi qu'avec le Parlement européen ;
  • accroître la participation aux programmes de formation et d'apprentissage tout au long de la vie, afin notamment de renforcer la qualité et l'équité des systèmes d'éducation et de formation, de mieux harmoniser l'offre et la demande sur le marché du travail et d'améliorer la cohésion sociale (10ème anniversaire du processus de Copenhague) ;
  • promouvoir la cohésion sociale à travers la modernisation des systèmes éducatifs ;
  • dialoguer avec les pays de la Méditerranée (développement des compétences, politiques de l'enseignement supérieur) ;
  • contribuer à l'animation des réseaux (formation des enseignants, orientation).

Les grands enjeux

  • La « littératie » comme composante essentielle d'une éducation de qualité pour tous. La littératie recouvre les compétences minimales en lecture et en calcul nécessaires à tout individu pour comprendre son environnement et satisfaire de manière autonome aux exigences de la vie quotidienne, personnelle ou professionnelle ;
  • L'équité et l'excellence dans l'enseignement et la formation professionnels ;
  • L'assurance qualité de l'enseignement supérieur ;
  • Les synergies entre l'éducation et la culture.

Les textes qui ont été adoptés

  • Conclusions sur la littératie ;
  • Conclusions sur l'équité et l'excellence dans l'éducation et la formation professionnelles ;
  • Conclusions sur les compétences.

Pour en savoir plus sur la présidence chypriote du conseil de l'Union

 

 

Mis à jour le 02 juillet 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent