À l'école des écrivains

"À l'école des écrivains, des mots partagés"

L'opération "À l'école des écrivains, des mots partagés" a pour objectif de donner le goût de la lecture et des mots à des élèves parfois éloignés de la littérature. Elle leur permet de travailler la lecture, l'expression écrite et orale. Un écrivain parraine chaque classe engagée dans l'opération qui s'adresse à des élèves de 4e ou de 3e des collèges Éclair et ruraux. En 2012-2013, une centaine d'établissements sont concernés.

"À l'école des écrivains, des mots partagés"
Cette vidéo présente la séquence de travail et les témoignages d'élèves d'une classe de troisième, du professeur de lettres et de l'écrivain Emmanuel Adely au collège du Westhoek, à Courdekerque-Branche.
Durée : 00:06:17    Date : 27/06/12
Export
X Exporter ou faire un lien

2012-2013 : Un écrivain, deux livres, un collège

Les modalités de l'opération évoluent. Chaque auteur parrain choisit une œuvre qu'il apprécie particulièrement dans les textes patrimoniaux et qui a éventuellement déclenché sa vocation d'écrivain. La littérature contemporaine fait également partie du projet ; l'écrivain propose un de ses ouvrages à la lecture des élèves. Cet ouvrage constitue ainsi le lien entre la littérature classique et la littérature contemporaine.

En parallèle des trois rencontres qu'ils ont avec l'auteur, les élèves réalisent, dans le cadre du cours de français, un travail d'écriture. L'organisation du projet pédagogique est laissée à l'initiative du professeur de lettres, en partenariat avec l'auteur.

Une opération en lien avec les programmes de français et le socle commun

L'opération "À l'école des écrivains, des mots partagés" est ancrée dans les principes et les objectifs du programme de français. Elle contribue à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences, en particulier de la langue française et de la culture humaniste. L'opération a des effets positifs sur la maîtrise de la langue. Les élèves enrichissent leur vocabulaire, leur expression devient plus précise. Les élèves écoutent, critiquent, améliorent leur production et celles des autres.

Le projet permet de développer un climat de confiance au sein de la classe et de renforcer la relation avec l'enseignant. L'enseignant de lettres peut travailler avec des professeurs d'autres disciplines et avec le professeur documentaliste.

Les partenaires

Le ministère en charge de l'éducation nationale a lancé l'opération en décembre 2007. Elle est soutenue par la Caisse des Dépôts et la Maison des écrivains et de la littérature, qui en est l'opérateur. 

 

Que produisent les élèves ?

Un exemple de production écrite : Meurtrier sans limite par Ophélie C., extrait de Natation Littéraire, écrit par les élèves d'une classe de quatrième du collège de Westhoek en 2010-2011, sous le parrainage d'Emmanuel Adely.

Qu'en pensent les auteurs ?

Les auteurs témoignent de belles rencontres avec les élèves, pourtant parfois a priori peu réceptifs. Malgré leurs éventuelles difficultés à l'écrit, ils travaillent leur texte, faisant preuve d'exigence, jusqu'à obtenir une version satisfaisante. 

 Deux témoignages d'auteurs :

Mis à jour le 04 mars 2013
Partager cet article
fermer suivant précédent