Partenariat avec les associations

Partenariat avec les grandes associations complémentaires de l'École

En complémentarité des enseignements, de nombreuses associations ont développé une expertise et un savoir-faire dans le domaine de l'éducation à la citoyenneté, du vivre ensemble, de l'accompagnement à la scolarité avec les classes de découverte, les séjours de vacances, les centres de loisirs, et dans la formation des enseignants, éducateurs, animateurs, etc. Elles s'inscrivent pleinement dans une dynamique en faveur de l'égalité des chances à travers les ateliers relais, la lutte contre le décrochage scolaire ou encore la lutte contre l'illettrisme. Ces faisceaux d'actions convergents profitent d'une longue expérience et de la mutualisation de pratiques éducatives éprouvées. Dix associations sont ainsi soutenues par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative via une convention pluriannuelle d'objectifs définissant des objectifs éducatifs et des programmes d'action.

Évolution du partenariat

Des origines historiques

Le développement de ces réseaux associatifs est intimement lié à l'Histoire et à quelques étapes majeures qui ont marqué l'évolution du système éducatif français :

  • la Ligue de l'enseignement a contribué aux lois scolaires : gratuité de l'enseignement primaire en 1881, obligation et laïcité en 1882 ;
  • les Pupilles de l'enseignement public ont été créées en 1915 pour aider matériellement et moralement les orphelins et victimes de guerre puis les enfants de mutilés ou réformés fréquentant ou ayant fréquenté l'école publique ; 
  • l'OCCE, depuis la fin des années 1920, fédère la majorité des coopératives scolaires permettant de gérer des moyens financiers au profit des élèves et de leurs projets ; 
  • les Éclaireuses Éclaireurs de France, mouvement de scoutisme fondé en 1911 sur une idéologie initialement neutre et actuellement laïque, est la plus ancienne des associations de scoutisme de France ;
  • l'association des Centres d'entraînement pour la formation du personnel des colonies de vacances et des Maisons de campagne des écoliers (actuellement CEMÉA) développe son activité à partir de 1937 suite à l'instauration des congés payés ;
  • depuis leur création en 1944, les FRANCAS ont mis en place des programmes d'action tels que les patronages laïques, les activités périscolaires, les centres aérés, les centres de loisirs, les projets éducatifs locaux ... ;
  • les AROEVEN sont nées à la fin des années 1940 de l'idée de profiter des locaux des centres d'apprentissage pour accueillir des jeunes qui ne pouvaient pas partir en vacances ;
  • depuis 1947, la campagne de solidarité et de citoyenneté de la Jeunesse au plein air (JPA), qui fait l'objet chaque année d'une circulaire ministérielle, permet à près de 20 000 enfants et jeunes de partir en vacances ;
  • créée en 1975, l'IFAC est un lieu d'échange et de partenariat entre les élus locaux et les professionnels de l'animation et de l'action sociale au service de la collectivité. Comme les autres associations, l'IFAC investit le secteur des loisirs et de la culture ;
  • l'AFEV est née en 1991 d'une volonté de lutter contre les inégalités dans les quartiers populaires et de créer un lien entre deux jeunesses qui ne se rencontraient pas ou peu : les enfants et jeunes en difficulté scolaire ou sociale, et les étudiants qui les accompagnent de manière individualisée.

Des actions éducatives structurées par un dialogue entre le ministère et les associations

Ces réseaux associatifs se sont structurés et spécialisés dans l'éducation informelle et ont souvent développé un maillage territorial permettant un réel ancrage dans toutes les académies.
Depuis 2008, le ministère est entré dans une logique de dialogue de gestion afin d'établir annuellement un bilan des actions menées par les associations ainsi que des perspectives en adéquation avec les priorités de la politique ministérielle. Ce processus se construit dans une double dimension, nationale et académique, garantissant la cohérence de la mise en œuvre des programmes d'action et permettant une meilleure connaissance mutuelle des acteurs de l'éducation nationale et des associations :

  • dialogue de gestion national entre l'administration centrale du ministère et les sièges nationaux des associations ;
  • dialogue de gestion territorial entre les rectorats et les associations régionales, les associations étant invitées à adapter leurs actions aux projets académiques.

En 2012, le dialogue de gestion est inscrit dans la circulaire de préparation de la rentrée : « Les partenaires de l'École sont pleinement mobilisés et notamment ceux qui, au niveau national, bénéficient de conventions pluriannuelles d'objectifs qui prévoient l'implication des recteurs dans le cadre de la procédure de validation et d'évaluation des actions menées sur le terrain par des associations. Cette procédure doit permettre l'adéquation entre les objectifs nationaux passés dans les conventions et ceux des projets académiques. »

Cœur de métier et objectifs des associations

Ligue de l'enseignement

Cœur de métier : accompagnement scolaire et éducatif.

Objectifs : développement et maîtrise des compétences de base des enfants et des jeunes, actions en direction de publics à besoin éducatif particulier, développement du vivre ensemble, actions de recherche et de partage d'expériences en matière de politiques éducatives et d'accompagnement des unions régionales et fédérations départementales de la Ligue de l'enseignement, actions d'accompagnement éducatif.
http://www.laligue.org/

Fédération générale des pupilles de l'enseignement public (FG-PEP)

Cœur de métier : gestion d'établissements sociaux et médico-sociaux.
Objectifs : scolarisation des élèves à besoins particuliers, actions éducatives d'accompagnement à la scolarité pour des élèves en difficulté scolaire, actions éducatives et citoyenneté, formation initiale, continue et d'adaptation à l'emploi des personnels du ministère, fonction de pilotage, d'accompagnement, d'impulsion et d'évaluation du siège.
http://www.lespep.org/

Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active (CEMÉA)

Cœur de métier : formation de formateurs dans le domaine de l'éducation informelle.
Objectifs : formation des bénévoles, des professionnels en lien avec la communauté éducative, formation des jeunes, des enfants à l'engagement citoyen, à la prise de responsabilité, participation à la conduite et à la mise en œuvre des dispositifs d'accompagnement éducatif, action auprès de publics jeunes et enfants.
http://www.cemea.asso.fr/

Office Central de la Coopération à l'École (OCCE)

Cœur de métier : gestion des coopératives scolaires.
Objectifs : formation, accompagnement, production d'outils, organisation d'actions nationales, académiques et départementales à destination des enseignants et/ou des élèves, en lien avec les priorités de l'institution, participation à l'accompagnement éducatif, à la prévention de la violence en milieu scolaire et aux dispositifs de lutte contre l'illettrisme et contre l'exclusion.
http://www.occe.coop/federation/

FRANCAS

Cœur de métier : centre de loisirs comme espace éducatif complémentaire de l'enseignement public, inscrit dans un projet éducatif territorial.
Objectifs : réussite scolaire des enfants, des adolescents et des jeunes, création d'espaces d'accompagnement éducatif, formation de jeunes lycéens à la prise de responsabilité, formation des intervenants, contribution au développement de l'accompagnement éducatif, renforcement du centre de loisirs comme espace éducatif complémentaire de l'enseignement public, dans un projet éducatif territorial.
http://www.francas.asso.fr/

Fédération des œuvres de vacances de l'éducation nationale (FOEVEN)

Cœur de métier : organisation de vacances collectives (formation des animateurs volontaires et professionnels).
Objectifs : apprentissage de la citoyenneté, engagement des jeunes, responsabilité, classes de découverte, séjours linguistiques, formation, réussite des élèves et publics à besoins spécifiques.
http://www.foeven.asso.fr/ 

Jeunesse au Plein Air (JPA)

Cœur de métier : activités de loisirs et de vacances.
Objectifs : citoyenneté (campagne de solidarité et de citoyenneté, actions citoyennes et solidaires), complémentarité (manifestations en direction des enseignants, formation initiale et continue, outils et réflexion sur les rythmes scolaires), handicap (classes de découvertes et/ou d'environnement, séjours de vacances, outils et réflexion sur l'intégration éducative des enfants en situation de handicap).
http://www.jpa.asso.fr/

Éclaireuses et Éclaireurs de France (EEDF)

Cœur de métier : organisation de séjours collectifs, colonies, classes de découverte.
Objectifs : apprentissage à la citoyenneté, conduite de projets collectifs, responsabilité et engagement, accompagnement éducatif, prise en compte des publics spécifiques.
http://www.eedf.fr/

Institut de formation, d'animation et de conseil (IFAC)

Cœur de métier : formation (BAFA, animation toutes catégories, niveau 5 à 2, petite enfance, école d'éducateurs de jeunes enfants en projet...).
Objectifs : action en faveur de publics à besoins spécifiques, prévention et information en matière de santé, éducation à la citoyenneté, aide à la parentalité.
http://www.ifac.asso.fr/

Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV)

Cœur de métier : accompagnement individualisé d'élèves par des étudiants bénévoles.
Objectifs : accompagnement individualisé en maternelle et élémentaire, accompagnement d'enfants et jeunes au collège, accompagnement individualisé de jeunes en filière professionnelle.
http://www.afev.fr/

Mis à jour le 21 mars 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent