Accueil du portail

L'Hymne européen

Les valeurs et symboles de l'Union européenne sont abordés au cours du cycle de consolidation (cycle 3) dans le cadre de l'enseignement moral et civique. La construction européenne fait également partie des points abordés en histoire au cours de ce cycle.

La 9e symphonie de Ludwig van Beethoven

Portrait de Beethoven, dessin d'August Klöber, 1818La 9e symphonie de Beethoven fut interprétée pour la première fois à Vienne en mai 1824. Elle rencontra d'emblée un immense succès. C'est la dernière symphonie du compositeur mais les musicologues pensent qu'il a travaillé sur les éléments qui la constituent pendant plus de 30 ans.

Elle comprend 4 mouvements. Le dernier mouvement s'achève sur un finale avec chœur et solistes, ce qui constitue une première dans le domaine de la musique symphonique.

Le texte choisi par Beethoven est un extrait de « Ode an die Freude », « Ode à la Joie » de Frederich von Schiller (1759-1805), un des plus grands écrivains allemands de la seconde moitié du 18e siècle.

Le texte de Schiller correspond aux idéaux de Beethoven. Il est tout entier tourné vers la joie, la fraternité et empli de références au divin. Il suscita dès sa parution en 1786, un grand enthousiasme auprès de la jeunesse allemande.

La musique composée par Beethoven est indéniablement une des mélodies les plus populaires de toute la musique classique.

Le choix d'un hymne pour l'Union européenne

Drapeau de l'Union européenne« En 1972, le Conseil de l'Europe fait du thème musical de l' Ode à la joie de Beethoven son hymne. En 1985, les chefs d'État et de gouvernement des États membres l'adoptent comme hymne officiel de l'Union européenne. Cet hymne sans paroles évoque, grâce au langage universel de la musique, les idéaux de liberté, de paix et de solidarité incarnés par l'Europe. L'hymne européen n'est pas destiné à remplacer les hymnes nationaux des pays de l'Union européenne mais à célébrer les valeurs qu'ils partagent. » 
A retrouver sur le portail de l'Union européenne

L'arrangement de la version officielle de l'hymne européen a été réalisé par le chef d'orchestre Herbert von Karajan. Il dure environ deux minutes et adopte un tempo plus lent que celui choisi par Beethoven dans la 9e symphonie. L'hymne interprété par l'orchestre d'harmonie des jeunes de l'Union Européenne, sous la direction d'André Reichling, a été enregistré en 1994 auTeatro da Trindade de Lisbonne.
Écouter la version officielle de l'hymne (sur le portail de l'Union européenne)
©Tous droits de production et de propriété de l'œuvre enregistrée réservés

Chanter l'Ode à la Joie et l'Hymne européen en français et en allemand

Avec l'aimable autorisation de la Maîtrise et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France
Enregistrement réalisé par la Maîtrise et par les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Radio France placés sous la direction de Sofi Jeannin,
© Radio France - 2011

En français

Plusieurs auteurs ont écrit des paroles en français sur la musique de Beethoven. Aucun de ces textes ne constitue une version officielle de l'hymne européen, qui est une musique sans paroles. En 2011, à l'occasion d'un concert de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, de nouvelles paroles, inspirées par l'idée de la construction européenne ont été écrites par Jacques Serres.

Un hymne à la joie (Jacques Serres - 2011)

1
Chantons pour la paix nouvelle
De notre Europe unifiée,
Quand l'Histoire nous rappelle
Les massacres du passé.

Quand nos peuples dans la tourmente
Vivaient dans la haine et le sang, 
Oh ! Quelle joie nous enchante
Plus de guerre pour nos enfants. (x2)
2
Sans que les frontières anciennes
N'entravent leurs destinées,
Nos filles seront sereines
Et nos fils épris de paix.

Quand ensemble ils sauront dire
En toutes langues « bienvenue » 
Et pourront enfin construire
Ce monde tant attendu. (x2)

3
Démocratie notre rêve
De plus haute antiquité
Pour toi notre chant s'élève
Europe et fraternité.

Nous chanterons pour que progressent
Les idées de l'humanité, 
Et pour que jamais ne cessent
La joie et la liberté. (x2)

Jacques Serres, 2011, droits réservés

En allemand

Freude, schöner Götterfunken
Tochter aus Elysium,
Wir betreten feuertrunken,
Himmlische, dein Heiligtum!


Deine Zauber binden wieder
Was die Mode streng geteilt;
Alle Menschen werden Brüder
Wo dein sanfter Flügel weilt. (x2)

Joie, belle étincelle divine,
Fille de l'assemblée des dieux,
Nous pénétrons, ivres de feu,
Ton sanctuaire céleste!


Tes charmes assemblent
Ce que, sévèrement, les coutumes divisent;
Tous les humains deviennent frères,
Lorsque se déploie ton aile douce. (x2)

Apprendre à prononcer le texte allemand

Exercices de prononciation réalisés par Paul, Julie et Anja Louka

 

Mis à jour le 16 juin 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent