Lutte contre le décrochage scolaire

Mission de lutte contre le décrochage

La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) vise à prévenir le décrochage scolaire, faciliter l'accès au diplôme et à la qualification des jeunes en situation de décrochage et sécuriser les parcours de formation. Depuis juillet 2016, les missions et les compétences des personnels intervenant dans le cadre de la MLDS sont définies par un référentiel national d'activités et de compétences.

Cadre législatif

L'ancienne « mission générale d'insertion de l'éducation nationale » (MGIEN, circulaire du 8 mars 2012) a changé de dénomination en 2013 et s'intitule désormais « mission de lutte contre le décrochage scolaire » (MLDS, circulaire du 29-03-2013).

 L'article 14 de la loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République a modifié l'article L122-2 du code de l'éducation (légifrance) pour faire de la lutte contre le décrochage scolaire une des missions centrales de l'éducation nationale.

Le 21 novembre 2014, le Premier ministre et la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche ont annoncé la mise en œuvre d'un plan national intitulé « Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire » (plan de mesures 2014) ayant pour objectif de diviser par deux le nombre de jeunes qui chaque année quittent le système scolaire sans diplôme ni un niveau de qualification suffisant.

La MLDS joue un rôle central dans la poursuite de cet objectif. Son action, centrée à l'origine sur l'accès au diplôme et à la qualification des jeunes en situation de décrochage, s'est élargie ces dernières années à la prévention du décrochage scolaire et à la sécurisation des parcours de formation, en particulier dans le cadre du droit au retour en formation.

Les objectifs de la mission de lutte contre le décrochage scolaire

Prévenir les ruptures :

  • aider à la mise en place de parcours aménagé de la formation initiale (PAFI) ;
  • collaborer à la formation et à la mobilisation des « référents décrochage scolaire » et des « groupes de prévention du décrochage scolaire » (GPDS).

Mobiliser les ressources de proximité :

  • travailler en relation avec de nombreux acteurs locaux mobilisés autour de la formation et de l'insertion des jeunes ;
  • développer de multiples partenariats locaux avec d'autres instances concernées par les enjeux du décrochage scolaire dans le cadre d'alliances éducatives externes : associations, collectivités territoriales, entreprises, services sociaux, de santé, de justice...

Accueillir et accompagner :

  • accueillir et prendre en charge, sous statut scolaire, les jeunes âgés de plus de 16 ans qui risquent de quitter ou qui ont déjà quitté le système éducatif sans avoir obtenu de diplôme ni un niveau de qualification suffisant ;
  • permettre aux jeunes concernés de reprendre confiance en eux, de recréer du lien avec l'environnement social, éducatif et familial, d'être en capacité de se projeter dans l'avenir, devenant acteurs de leur projet de formation et d'insertion.

Former et qualifier :

  • remettre à niveau systématiquement les connaissances (consolidation du socle commun et mise en valeur des compétences transversales), la préparation active de l'orientation et la construction du projet personnel et professionnel ;
  • gérer l'alternance et les périodes de stages en entreprise ;
  • mettre en place des actions facilitant l'accès au diplôme et à la qualification afin d'aider l'élève à préparer à nouveau tout ou partie d'un examen et de le faire bénéficier d'actions d'accompagnement vers l'emploi.

Les personnels intervenant dans le cadre de la MLDS

Cette nouvelle configuration suppose pour les personnels de la MLDS une adaptation et une évolution de leurs pratiques et de leurs compétences ainsi qu'une nouvelle définition de leurs missions.

Un nouveau référentiel national d'activités et de compétences

Les missions et les compétences des personnels impliqués dans la lutte contre le décrochage scolaire ont été redéfinies dans le cadre d'un nouveau référentiel national d'activités et de compétences.

Les conditions d'exercice de ces personnels, en particulier leur régime d'obligations réglementaires de service (ORS) et de rémunération, ont été clarifiées et améliorées afin de mieux prendre en compte l'évolution de leurs missions ainsi que la diversité de leurs fonctions (circulaire du 30-12-2016).

Un certificat de professionnalisation

Un certificat de professionnalisation en matière de lutte contre le décrochage scolaire a été mis en place afin de reconnaître et de valoriser les compétences acquises par les personnels intervenant dans le cadre de la MLDS. Il atteste la qualification de l'ensemble des personnels appelés à participer aux missions exercées dans les services académiques et départementaux, dans les établissements du second degré de l'enseignement public et privé sous contrat pour prévenir le décrochage scolaire et accompagner les jeunes qui bénéficient du droit au retour en formation initiale prévu à l'article L. 122-2 du code de l'éducation (décret du 7 mai 2017, arrêtés relatifs à l'organisation de la formation  et à l'organisation de l'examen).

Leurs domaines d'activités

Les personnels de la MLDS exercent leur activité au niveau académique et départemental en tant que conseillers techniques, ainsi que dans les bassins de formation, les districts scolaires et les établissements publics locaux d'enseignement (EPLE).

Dans le domaine de la prévention du décrochage, les personnels impliqués dans les activités de la MLDS participent au repérage des élèves en risque de décrochage, en lien avec les référents décrochage scolaire et les groupes de prévention du décrochage scolaire (GPDS) dans les EPLE, parfois dans le cadre d'alliances éducatives élargies à des partenaires extérieurs. Ils exercent également une activité de conseil et d'expertise en ingénierie de formation auprès des équipes éducatives, de direction et d'encadrement au niveau de l'établissement scolaire, du district, du bassin de formation.

Dans les domaines de l'intervention et de la remédiation, les personnels de la MLDS conçoivent et assurent des séquences de formation qui peuvent être personnalisées, afin d'accompagner les élèves et de sécuriser leur parcours de formation. En lien avec les établissements scolaires, mais aussi les réseaux Formation Qualification Emploi (FOQUALE) situés au sein des plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD), ils mettent en œuvre leurs compétences en matière de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation, avec pour objectif le retour en formation et l'accès à une qualification des jeunes en situation de décrochage scolaire.

Dans le cadre du droit au retour en formation, ils participent, en relation avec les CIO et l'ensemble des partenaires, à l'accueil, à l'évaluation des besoins de formation et à l'accompagnement de ces jeunes vers les organismes et les structures les mieux adaptés.

Une enquête est réalisée annuellement sur l'activité de la MLDS. Alimentée par les académies, elle permet de connaître le nombre de jeunes qui ont pu bénéficier d'un accompagnement dans le cadre de la MLDS et leur devenir après cet accompagnement.

Document à télécharger :

Coordonnées des référents académiques MLDS

Ressources

Quelques exemples de portails académique MLDS :

Quelques exemples d'actions menées au titre de la MLDS en académie :

Mis à jour le 04 décembre 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent