Suivez-nous
Éducation à la santé

Orientations pour une politique éducative de santé dans les territoires académiques

La politique éducative de santé constitue un facteur essentiel de bien-être des élèves, de réussite scolaire et d'équité. Dans ce cadre, l'École joue un rôle essentiel dans l'éducation à la santé, le repérage, la prévention, l'information et l'orientation.

Ressources pour la mise en oeuvre de la politique éducative de santé
Fiches ressources

Les orientations de la politique éducative de santé s'appuient sur trois principes essentiels : la mise en œuvre systématique de la démarche de projet adaptée aux réalités et aux besoins spécifiques de chaque école ou établissement ; la responsabilisation de l'ensemble des acteurs du système éducatif (personnels d'inspection, de direction, d'enseignement, d'éducation, d'orientation, sociaux, de santé, TOS) ; l'ouverture à de nouveaux partenaires.

Orientations pour une politique éducative de santé dans les territoires académiques : circulaire, conventions partenariales, ressources SCEREN, sitographie

Texte de la circulaire n° 2011-216 du 2 décembre 2011 (BOEN n°46 du 15 décembre 2011)

Quatre axes principaux

Une politique éducative de santé intégrée au projet académique et aux projets d'école et d'établissement

La démarche de projet est une condition de l'accomplissement de la mission éducative de l'École. Dans le domaine de l'éducation à la santé et de la prévention, comme dans les autres domaines, elle doit donc mobiliser les acteurs, à tous les niveaux de responsabilité : national, académique et local.

Chaque projet académique comporte un programme éducatif de santé construit notamment autour des priorités retenues au niveau national, tout en prenant en compte les spécificités de leurs territoires.  Le projet de l'académie trouve ensuite sa déclinaison dans chaque projet d'école ou d'établissement et se concrétise ainsi au plus près des élèves.

Une politique éducative de santé en cohérence avec la politique publique de santé

La politique mise en œuvre se caractérise par une approche globale, portant sur l'ensemble des déterminants de santé comme sur les principaux besoins des élèves. Conçue dans une continuité allant de l'éducation à la santé à l'orientation de l'élève vers une prise en charge médicale et/ou spécialisée, si nécessaire . Elle s'inscrit  dans une logique de promotion de la santé - associant le milieu scolaire et les partenaires locaux - ainsi que de repérage, de dépistage et d'orientation.

La politique éducative de santé contribue, par la recherche continue d'une forte cohérence avec les autres politiques de santé, à l'amélioration de la santé des populations, au premier rang desquelles celles qui disposent le moins d'un accès aux modes de prévention ou aux soins libéraux.

Un pilotage, un accompagnement et un partenariat renforcés aux différents échelons

La politique éducative doit notamment s'appuyer sur un pilotage et un accompagnement, tant au niveau national et académique qu'au niveau des écoles et des établissements scolaires, clairement identifiés par tous les acteurs du système éducatif et leurs partenaires.

Un programme d'actions construit autour de sept priorités

Sept domaines prioritaires sont retenus pour être programmés dans le projet éducatif de chaque école ou chaque établissement, selon des inflexions liées à l'analyse spécifique des besoins identifiés dans le cadre de la démarche de projet.

La stratégie mise en oeuvre s'appuie ensuite sur deux niveaux :

  • des actions d'information et d'éducation conçues à l'aide de ressources existantes ;
  • une orientation vers des dispositifs extérieurs lorsqu'une prise en charge ou un accompagnement s'avère nécessaire.

 Les sept priorités

  • faire acquérir aux élèves des bonnes habitudes d'hygiène de vie ;
  • généraliser la mise en œuvre de l'éducation nutritionnelle et promouvoir les activités physiques (intégrant la prévention du surpoids et de l'obésité) ;
  • généraliser l'éducation à la sexualité, (accès à la contraception et prévention des IST et du sida) ;
  • généraliser la prévention des conduites addictives ;
  • organiser la prévention des « jeux dangereux » et participer à la prévention et à la lutte contre le harcèlement entre élèves ;
  • repérer les signes d'alerte témoignant du mal-être et organiser le cas échéant la prise en charge des élèves repérés, notamment des victimes ou des auteurs de harcèlement ;
  • renforcer l'éducation à la responsabilité face aux risques, (formation aux premiers secours).

Chacun de ces axes prioritaires fait l'objet d'une fiche thématique présentée en annexe rappelant les objectifs, les modalités de mise en oeuvre, les ressources et des indicateurs de suivi au niveau national et au niveau de l'établissement. Ces fiches sont complétées par des dispositions législatives et réglementaires en vigueur qui s'inscrivent dans des politiques interministérielles et les différents plans qui les mettent en œuvre.

Partenariats

Des partenariats nouveaux et/ou renouvelés sont mis en œuvre à travers des conventions spécifiques avec  l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), la Mutuelle générale de l'éducation nationale (MGEN), la MAIF, la Croix Rouge, le Planning familial, le Comité national contre le tabagisme.

Mis à jour le 03 janvier 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent