Les structures de retour à l'école

Microlycées et autres structures de retour à l'école

Dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire, la création de Microlycées, qui répond à la double démarche des dispositifs de la deuxième chance et des structures scolaires expérimentales, constitue une des solutions appropriées pour les élèves décrocheurs, en mesure de reprendre des études, après quelques semaines ou quelques années d'interruption de scolarité.

Lutter contre le décrochage scolaire

Depuis les années 2000, les structures de type « Microlycées » se sont développées sur le territoire pour permettre à des jeunes totalement déscolarisés de revenir à l'école de la Seconde à la Terminale, afin d'y préparer un baccalauréat.

Ces structures de retour à l'école (SRE) sont d'une part innovantes parce qu'elles déplacent les cadres habituels du fonctionnement scolaire et d'autre part expérimentales parce qu'elles s'interrogent et se remettent en question régulièrement.

Dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire, elles constituent une solution appropriée à la prise en charge d'élèves sans solution qui souhaitent reprendre des études secondaires générales, technologiques ou professionnelles.

La première vague de création de ces structures a lieu dans les années 2000 avec :

  • les Microlycées de l'académie de Créteil à Sénart puis à Vitry, celui de La Courneuve devant s'installer au Bourget à partir de la rentrée 2014 ;
  • le CLEPT à Grenoble, Collège Lycée Elitaire Pour Tous ;
  • le Pôle Innovant Lycéen à Paris 13ème qui accueille depuis septembre 2013 le Microlycée de Paris ;
  • le Lycée de la nouvelle chance à Villeurbanne dont les formations sont professionnelles et qui a constitué, année après année, un véritable réseau de la seconde chance dans toute l'académie de Lyon.

Des formes divserifiées de Microlycées

Ce type de structure s'est développé dans de nombreuses académies, adoptant des formes diversifiées : proche des premiers Microlycées à Reims ou à Evreux, de très petite taille et avec internat à Menton, en réseau d'établissement dans l'académie de Clermont-Ferrand. La filière professionnelle trace sa voie avec de nouveaux projets dans les académies de Lille ou d'Amiens.

Chaque structure de retour à l'école accueille des jeunes volontaires aux itinéraires complexes et qui n'ont pas d'autre solution pour reprendre des études.

Ils souhaitent redevenir élèves et accéder à la réussite scolaire dont le baccalauréat est souvent le symbole. Les SRE leur offrent une nouvelle scolarité, différente de celle qu'ils ont connue, fondée sur une pédagogie de la bienveillance avec un encadrement plus individualisé. En juin 2014, la réussite au baccalauréat des SRE a été de plus de 80% (75 à 100% selon les structures).

Depuis 2010, l'objectif national est de créer une structure par académie, exemple privilégié de la politique de retour à l'école. Cette dynamique bénéficie de la loi du 08 juillet 2013 qui évoque la possibilité d'un « droit au retour en formation initiale sous statut scolaire » (art.14).

Mis à jour le 28 novembre 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent