Domaines artistiques

Cinéma et audiovisuel

L'éducation à l'image est caractérisée par une approche concrète, le contact avec des professionnels et une démarche de projet s'appuyant sur des dispositifs.

Situation

L'image sous toutes ses formes est au cœur de la plupart des pratiques culturelles des jeunes : cinéma, photographie, télévision, jeux video, internet, etc. Depuis plus de vingt ans, l'École a mis en place une éducation théorique et pratique à ce langage complexe, dont les codes et les techniques évoluent sans cesse. L'éducation à l'image occupe une place particulière dans les programmes d'enseignement, puisqu'elle figure aussi bien dans les arts visuels en primaire que dans les arts plastiques au collège. Au lycée, les élèves peuvent choisir le cinéma dans le cadre d'enseignements de spécialité et d'options facultatives.

Objectifs éducatifs

  • aiguiser le regard des élèves afin qu'ils sachent lire les images, se les approprier avec recul et sens critique ;
  • s'initier aux techniques les plus variées ;
  • connaître le patrimoine cinématographique ;
  • sensibiliser les élèves à la création contemporaine.

Des dispositifs en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)

"École et cinéma", "Collège au cinéma", "Lycéens et apprentis au cinéma"

Fruit d'un partenariat entre le CNC, le ministère et les collectivités territoriales, "École et cinéma" (1994), "Collège au cinéma" (1989) et  "Lycéens au cinéma" (1998) permettent aux élèves de découvrir des films de qualité, patrimoniaux et contemporains, choisis avec le CNC et projetés dans des salles de cinéma partenaires. Ces trois dispositifs bénéficient à près d'un million et demi d'élèves.

Les dispositifs scolaires en partenariat avec le CNC

Prix Jean Renoir des lycéens

Le Prix Jean Renoir des lycéens est organisé par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, en partenariat avec le CNC, la Fédération nationale des cinémas français, les Céméa, Réseau Canopé, la revue Positif, les Cahiers du Cinéma et le journal Phosphore.

Ce Prix est attribué par un jury de lycéens à un film choisi parmi huit films issus de l'actualité cinématographique. 46 classes, dont 18 de lycées professionnels, participent au jury du prix. Fin mai, deux délégués par classe participent à une rencontre nationale avec les réalisateurs ou équipes des films en compétition et délibèrent pour choisir le film lauréat. Le Prix Jean Renoir des lycéens a été décerné, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée le 26 mai 2016 à la Fémis, au film d'animation Tout en haut du monde de Rémi Chayé.

Le trophée remis à Rémi Chayé a été réalisé par les élèves du lycée Jean-Pierre Timbaud de Brétigny-sur-Orge (académie de Versailles).

Prix de la critique

Lors de cette cérémonie à la Fémis, un Prix de la critique a récompensé cinq critiques d'élèves sur les 1 200 publiées tout au long de l'année sur le site du prix, ainsi qu'une critique vidéo. Les trophées remis au premier prix de chacune des catégories primées ont été réalisées par des élèves de trois lycées professionnels.

Le Jour le plus Court

Le Jour le plus Court est une fête du court métrage organisée depuis cinq ans par l'Agence du court métrage, sous l'égide du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC). Du 18 au 20 décembre 2015, les classes participantes, de la maternelle au lycée, ont visionné un programme de courts-métrages sélectionnés en amont par leurs enseignants sur le site officiel du Jour le plus Court.

Des festivals soutenus par le ministère

Festival de Sarlat

Organisé depuis 1991 à Sarlat, en Dordogne, le festival du film de Sarlat propose chaque année à 25 à 30 classes de "Terminale L option cinéma" soit 700 élèves venant de toute la France de bénéficier d'une préparation spécifique pour le baccalauréat, avec des ateliers, des projections, des conférences et des rencontres avec des professionnels organisés autour du film du baccalauréat. Dix des trente lycées représentés réalisent durant leur séjour un court métrage.

Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier

Le festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier organise depuis 1992 des "stages classes L" dans le cadre de la préparation au baccalauréat des classes option cinéma-audiovisuel. Pendant trois jours, près de 500 lycéens venus de toute la France assistent à la projection d'une sélection des films du réalisateur au programme et participent à des rencontres avec des professionnels du cinéma.
Le Festival de Montpellier organise également depuis trois ans un "Prix lycées Cinémed" décerné à un film parmi une sélection de dix films courts réalisés par des lycéens durant l'année scolaire.

Mis à jour le 29 juin 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent