Éducation à la citoyenneté en Angleterre, Écosse et France

Les cadres d'action

Quels sont les cadres, les instances ou les autres dispositifs qui facilitent ou contribuent à l'atteinte des finalités ?

Angleterre

L'éducation à la citoyenneté est obligatoire pour les élèves de 11 à 16 ans avec une évaluation obligatoire à l'âge de 14 ans.

Concernant l'organisation de la vie scolaire, des conseils d'école et des instances représentatives et consultatives permettent aux élèves d'être représentés.

De nombreuses possibilités de mettre en oeuvre des actions citoyennes en dehors des programmes existent de manière transversale dans le cadre scolaire et extrascolaire.

France

L'organisation de la vie scolaire participe du bien-être des élèves. Elle leur offre des espaces de liberté, d'expression et d'initiative au sein de l'établissement pendant et après la journée scolaire mais aussi en dehors des périodes scolaires. L'élaboration du règlement intérieur et des chartes de vie scolaire constitue un moment privilégié de construction et d'appropriation des règles.

  • Pendant le temps scolaire : - au sein de la classe : l'heure de vie de classe, heures de débat ; - en dehors de la classe : l'accompagnement éducatif permet l'organisation du temps de l'élève après la classe : apprentissages, activités sportives et culturelles. Par ailleurs des clubs, foyers socioéducatifs, association sportive scolaire permettent d'assurer une première responsabilité collective (participation à l'organisation de compétitions, formation d'arbitres).
  • Autour de l'école, les contrats ou conventions passés avec les collectivités territoriales comme le contrat éducatif local, les dispositifs de réussite éducative ;
  • Hors période scolaire : « l'école ouverte » qui commence à s'ouvrir aux parents.
  • L'organisation de la vie scolaire est dépendante de contraintes extérieures (transports scolaires) mais surtout d'une volonté politique de l'établissement.

Écosse

Il n'y a pas de programme obligatoire à l'école.

L'éducation à la citoyenneté étant un enseignement qui doit faire intervenir toutes les disciplines et tous les niveaux d'enseignement, il n'est pas aisé de fixer des directives précises.

Les activités d'apprentissage ont lieu dans le cadre du programme d'accompagnement scolaire. Si l'objectif principal du programme d'accompagnement scolaire (Study Support Programme, SSP) est d'accompagner tous les élèves vers la réussite scolaire, il est associé aux activités d'apprentissage hors du temps scolaire afin de renforcer les actions d'intégration ainsi que celles axées sur la santé et l'activité physique des jeunes. La gamme d'activités qui rentrent dans le cadre du soutien scolaire et de l'apprentissage hors du temps de l'école a récemment été élargie, et la différenciation entre ces deux catégories tend aussi à disparaître. En bref, les deux catégories d'activités extrascolaires ont évolué pour tenir compte des cinq grandes priorités nationales en matière d'éducation (cf. « Cadre Réglementaire »), et ne porte plus uniquement sur l'amélioration des résultats scolaires (sans pour autant négliger l'importance de cette question).

À l'heure actuelle, les activités d'accompagnement éducatif (hors du temps scolaire et de soutien scolaire) les plus fréquentes sont l'aide aux devoirs ou à la révision dans des matières spécifiques, ou l'apprentissage de bonnes méthodes de travail et des programmes axés sur le sport ou les activités sociales et culturelles (activités de loisirs thématiques, projets au profit de la collectivité, tutorat, développement personnel, etc.).

Mis à jour le 16 août 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent