Suivez-nous
École maternelle

L'organisation de l'enseignement

Les programmes d'enseignement nationaux et les progressions qui les accompagnent sont la base sur laquelle l'équipe enseignante élabore les programmations d'activité, les axes prioritaires du projet d'école, les démarches d'évaluation des acquis des élèves, les modalités de relation avec les familles.
L'enseignant élabore l'emploi du temps de la classe, organise des activités d'apprentissages...

Le projet d'école

Le projet d'école est un document contractuel entre les enseignants et les autres membres de la communauté scolaire.Il organise la progressivité des apprentissages de la petite à la grande section.  Il garantit le cohérence des actions des enseignants dans chaque classe et plus largement des adultes dans l'école.
Le projet d'école intègre l'ensemble des dispositifs mis en place et notamment l'aide personnalisée, il prévoit les modalités de relation avec les parents.

Le parcours de l'élève

Programmation / progression

A l'école maternelle, chaque élève est amené à découvrir des activités sans cesse renouvelées et inscrites dans des progressions d'apprentissage cohérentes.
Élaborer des programmations et des progressions, c'est prévoir, organiser, mettre de l'ordre, structurer, adapter, préparer l'année scolaire, planifier les parcours d'apprentissage de l'élève. Pour conduire ce travail, les enseignants s'appuient, en référence aux programmes, sur leur connaissance du développement de l'enfant et des apprentissages, sur l'évaluation quotidienne qu'ils font des acquis des élèves qui leur permettent d'ajuster les propositions pédagogiques et didactiques.

Comment élaborer la progression des apprentissages ? 

  • Partir des compétences de fin de cycle (celles qui sont définies dans le programme pour la fin de l'école maternelle).
  • Les décliner sous forme de compétences spécifiques et d'objectifs.
  • Les décliner sur les différents niveaux du cycle.
  • Les répartir sur des périodes.
  • Les assortir de critères d'évaluation précis. 
  • Organiser la continuité avec l'école élémentaire en faisant le lien avec le programme du cycle 2.

Pour aider les équipes d'écoles dans ce travail, les programmes proposent des repères pour organiser la progressivité des apprentissages.

Cohérence des apprentissages

Les programmes ne suffisent pas à eux-seuls à établir une cohérence d'une année sur l'autre. En effet celle-ci s'établit aussi par une continuité et une complexification de démarches, d'outils et de supports utilisés tout au long de la maternelle. Le conseil de cycle doit construire les outils permettant d'assurer la progressivité des apprentissages et y associe les maîtres de CP dans le cadre de la liaison maternelle / élémentaire.

Liaison GS / CP

Le passage de la grande section au cours préparatoire est un moment qui doit s'organiser entre les classes correspondantes des écoles maternelles et élémentaires. Petit à petit les élèves de l'école maternelle ont acquis des compétences en particulier dans le domaine de l'apprentissage de la langue et la construction du nombre. Un repérage de ces acquisitions doit être transmis au cours préparatoire sous la forme d'un bilan des acquis de fin d'école maternelle. L'enseignant de grande section communique également les corpus de vocabulaire, les comptines, les chants, les contes, les écrits collectifs... L'enseignant de cours préparatoire peut, dès la rentrée, adapter ses objectifs d'enseignement et s'appuyer sur des outils connus des élèves.

Ressources

La structure

Les classes multi-niveaux

L'organisation pédagogique d'une école relève de la responsabilité de son directeur et de l'équipe pédagogique qu'il anime. L'organisation de classes multi-niveaux peut être un choix de l'équipe pédagogique ou être rendue indispensable par une répartition déséquilibrée des classes d'âge ou par la taille limitée de l'école (en milieu rural par exemple).
Les classes multi-niveaux peuvent représenter pour les enseignants comme pour les élèves l'occasion d'entrer dans une dynamique particulière.

En effet, une classe multi-âge, structurée par l'enseignant, peut favoriser :

  • la construction de l'autonomie des élèves ;
  • les apprentissages notamment langagiers, grâce aux interactions entre pairs d'âge différent ;
  • les relations sociales et l'étayage à l'initiative des plus âgés et au bénéfice des plus jeunes.

Les classes multi-niveaux, comme d'ailleurs toutes les classes,  sont  nécessairement hétérogènes. L'enseignant organise le fonctionnement du groupe, conçoit un cadre permettant à chacun d'entrer en interaction, de vivre ensemble, de progresser. C'est grâce à l'organisation pédagogique, par exemple, par la différenciation des tâches que les activités proposées aux élèves permettront à chacun, quel que soit son âge, d'y trouver un sens dans le cadre de ses apprentissages. Cela nécessite pour l'enseignant d'identifier les moments les plus adéquats pour organiser un fonctionnement par classe d'âge ou en multi-niveaux. Il s'agira d'évaluer les acquis des élèves en fonction de leur niveau de classe. 

La classe multi-niveaux favorise la mise en oeuvre de projets de classes fédérateurs et un travail sur la durée du cycle.On apprendra aux élèves à travailler en autonomie et il sera possible de s'appuyer sur le tutorat entre pairs d'âges différents. Le tutorat permet au plus jeune de bénéficier de l'aide d'un plus âgé dans ses apprentissages et la vie à l'école. Le plus âgé développe dans le même temps, dans la nécessité qu'il a d'expliciter, d'étayer, d'accompagner, une compétence réflexive sur sa propre activité.

Ressources :

La grande section

Dernière année de l'école maternelle, la grande section doit préparer les élèves à la scolarité en école élémentaire. Ils doivent avoir acquis des postures d'écolier leur permettant d'investir des apprentissages qui devront être systématisés.
En grande section, l'enseignant prend soin de stabiliser les acquis. Les élèves manifestent des habitudes de travail, tout comme des connaissances et des compétences dans tous les domaines d'apprentissage. Leurs capacités d'attention, d'écoute, de mémorisation, d'expression sont développées.

La relation avec la famille

En même temps que l'enfant devient élève, ses parents deviennent parents d'élève. L'école maternelle les accompagne et les aide à comprendre que l'école est avant tout un lieu d'apprentissage qui fonctionne sur des règles spécifiques. Les particularités de l'institution scolaire doivent leur être explicitées - horaires, présentation des personnels, domaines d'apprentissage, etc.-.
Les parents sont les premiers partenaires de l'école et membres de la communauté éducative. Ils doivent être informés régulièrement des activités et des résultats de leur enfant, voire de difficultés particulières.

Ressources :

Mis à jour le 06 septembre 2011
Partager cet article