Les thèmes du partenariat

« Esprit d'entreprendre »

L'Éducation nationale développe de nombreuses actions de coopération avec ses partenaires professionnels. Elles permettent d'initier les élèves et les adultes (en formation continue) à la vie économique et à l'entrepreneuriat. Les formations en entreprise et les projets sont essentiels pour développer l'esprit d'entreprendre. C'est une des compétences du socle commun de connaissances et de compétences et une des 8 compétences clés définies par l'Union européenne pour la formation tout au long de la vie.

Bâtir un projet

Les programmes et référentiels de l'Éducation nationale intègrent l'esprit d'entreprendre ou la création d'entreprise. C'est particulièrement le cas pour les spécialités et les diplômes qui forment des professionnels appelés à devenir des chefs d'entreprise, des directeurs techniques, etc.

En lycée professionnel, le projet pluridisciplinaire à caractère professionnel (PPCP) est un levier de l'esprit d'entreprendre. Il consiste à réaliser totalement ou partiellement une production ou un service. Il tient compte :

  • des caractéristiques et contraintes du secteur professionnel (temps, délais, qualité, sécurité, coûts...) ;
  • du niveau du diplôme des élèves.

Il vise à développer l'initiative, la créativité et la prise de responsabilités au sein d'une équipe. La qualité du projet, la validité de la démarche, les compétences organisationnelles et les connaissances des élèves sont évaluées.

Des responsables du développement des partenariats école-entreprise en académies, des intervenants du monde professionnel ou des experts peuvent apporter leur expérience.

Le dispositif « ingénieur pour l'école » (IPE) a été mis en place pour contribuer au développement de ces partenariats. Ces ingénieurs et cadres sont détachés de leur entreprise pour mettre leur expérience professionnelle au service du système éducatif. Environ cinquante IPE sont répartis dans vingt-quatre académies. Ils viennent d'Air-France, EDF, EADS, France TÉLÉCOM, Schneider, Thales, etc.

Participer à la Semaine école-entreprise

Depuis 10 ans, le ministère de l'Éducation nationale et le MEDEF organisent chaque année une Semaine école-entreprise.

Dans toutes les académies, un de ses axes est la promotion de l'entrepreneuriat. Visites d'entreprises, découverte de leur fonctionnement et de leur environnement, débats : cette opération permet de diffuser l'esprit d'entreprendre en établissant des liens durables entre entreprises, collèges et lycées. Les élèves peuvent y développer leur créativité, le goût du projet et l'esprit d'initiative.

Le centre des Jeunes Dirigeants et l'association Jeunesse et Entreprise sont également associés à l'opération. 

Construire une Mini entreprise

La Mini entreprise permet d'initier les collégiens et les lycéens des voies technologique et professionnelle à la création d'entreprise.

Ces entreprises rassemblent des jeunes volontaires. Encadrées par un enseignant et un conseiller professionnel, elles fonctionnent sur le modèle d'une société anonyme. Elles développent un produit ou un service, en vue de sa commercialisation, entre septembre et juin. Les participants :

  • désignent un P-DG ;
  • s'organisent en différents services (administratif, commercial, technique, financier, qualité...) ;
  • se réunissent une fois par semaine ;
  • réalisent une étude de marché qui oriente le choix du service proposé ou du produit fabriqué ;
  • constituent un capital social en sollicitant des actionnaires ;
  • élisent un conseil d'administration ;
  • planifient une stratégie commerciale.

Ils peuvent reverser une partie de leurs bénéfices à une cause caritative. 

Les Mini entreprises sont mises en place dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Éducation nationale et l'association « Entreprendre pour apprendre-France » (EPA-France). L'association contribue à la création de Mini entreprises dans les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur. Le réseau d'entrepreneurs mobilisé par l'association épaule le montage des projets. L'établissement adhère à l'association pour que ses acteurs interviennent bénévolement.

Un championnat récompense les meilleurs projets académiques, nationaux et européens. 480 mini-entreprises ont été créées en 2009-2010.

Des académies mettent aussi en place des projets avec des partenaires du monde professionnel. Par exemple, Aix-Marseille, Nice et Bordeaux organisent des simulations de projets, avec l'opération "Entreprendre au lycée".

Participer à la semaine de sensibilisation des jeunes à l'entreprenariat féminin

Durant cette semaine, des femmes entrepreneures sont invitées à témoigner de leur aventure entrepreneuriale dans les collèges, lycées et établissements de l'enseignement supérieur. Cette initiative s'inscrit dans le cadre du plan interministériel pour le développement de l'entrepreneuriat féminin et illustre la volonté du ministère de favoriser le rapprochement entre l'École et le monde professionnel et le développement de l'esprit d'initiative et d'entreprendre.

Semaine de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat féminin
Voir le programme des actions dans les régions, la carte des interventions, les contacts régionaux...

Développer l'esprit d'entreprendre chez les adultes

L'esprit d'entreprendre est une des 8 compétences clés de la société de la connaissance. Ces compétences répondent à la nécessité de maîtriser des compétences professionnelles transférables d'un emploi à l'autre.

La compétence « esprit d'initiative et d'entreprise » recouvre la maîtrise :

  • de connaissances (comprendre les mécanismes économiques),
  • d'aptitudes (gérer un projet et prendre des initiatives)
  • d'attitudes (autonomie, innovation).

En formation d'adultes dans les Greta, cette approche par compétences clés répond à une attente forte des clients, entreprises, administrations ou collectivités. La réponse est construite sur mesure, en partenariat avec le client. Elle intègre les attitudes, comportements et connaissances que les entreprises identifient comme nécessaires à leur évolution et à la gestion prévisionnelle des compétences.

Les situations d'apprentissage sont construites à partir des situations réelles de travail. Les démarches pédagogiques sont souvent structurées par la notion de situation-problème. Les ressources pédagogiques sont remises dans le contexte socioprofessionnel.

La formation allie la théorie et la pratique. Une de ces démarches pédagogiques repose sur le concept d'« entreprise d'entraînement pédagogique » (EPP) qui reproduit, en grandeur nature, le fonctionnement d'une PME. Ces « entreprises » fonctionnent comme de véritables entreprises. Chaque stagiaire occupe un poste de travail : secrétariat, comptabilité, etc. Elles sont intégrées à un réseau national et international qui compte 2 500 entreprises en Europe, qui jouent les fournisseurs et les clients.

De nombreux Greta adhèrent au réseau des EEP.

À consulter

Sur l'esprit d'entreprendre
Sites académiques

Sur la Semaine école-entreprise
Objectifs et enjeux de la Semaine école-entreprise

Sur les Mini entreprises
Accord-cadre MEN / EPA-France

En savoir plus

Sur les Mini entreprises
Entreprendre pour apprendre

Sur les entreprises d'entraînement pédagogique
Greta de Grenoble

Sur d'autres actions pédagogiques
Observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat

Mis à jour le 17 mars 2015
Partager cet article
fermer suivant précédent