Éducation au développement durable en action

Trois critères simples pour identifier une approche "développement durable"

DGESCO/I.G.E.N.

Le développement durable se comprend au travers d'une grille de lecture transversale.

Une défintion simple du développement durable

Parmi les grandes lignes de la mise en pratique de l'Éducation à l'environnement pour un développement durable, définie par la circulaire n°2004-110 du 8 juillet 2004, quelques directions simples peuvent être identifiées. D'une façon pratique, les critères suivants peuvent être utilisés pour vérifier si l'on se situe bien " dans une perspective de développement durable ".

 

Questionner dans une perspective de développement durable, dans une première approche certes très simplifiée mais ayant au moins le mérite d'être opérationnelle, s'appuie sur trois critères :

Apprendre à systématiser les questions aux différentes échelles

  • d'espace (pour parcourir à la fois le local et le global, comparer " l'ici et l'ailleurs " pour prendre conscience des différences de problématiques),
  • de temps (du passé au futur) en insistant sur la prise en compte du temps long dans les raisonnements et les actions.

Prendre en compte la complexité dans le questionnement

C'est aussi pratiquer une approche systémique à la fois à l'intérieur de chaque discipline, mais aussi et surtout en mettant en œuvre une intégration co-disciplinaire des approches selon les trois (ou quatre) piliers du développement durable :

  • en formant à interroger ou à réinterroger systématiquement les problèmes abordés selon différentes incidences : aspects environnementaux stricto sensu, sociaux, économiques et culturels,
  • en amenant à faire prendre conscience de l'impossibilité, malgré des approches rigoureuses dans chaque discipline, de proposer des réponses uniques aux questions ou des solutions universelles aux problèmes. Ainsi doivent se construire :

    1. la conscience des incertitudes,
    2. l'esprit critique,
    3. l'acceptation du doute scientifique.

Prendre en compte les valeurs pour développer la dimension éducative et la formation civique associée à l'EDD

  • L'incertitude n'empêche pas les choix ; elle impose même de chosir ; assumer ses choix c'est avoir conscience de sa responsabilité,
  • La connaissance de l'interdépendance des individus et des systèmes débouche sur la conscience de la solidarité,
  • Le respect, de ces lois, de ces valeurs, de l'autre, se construit aussi à partir de l'identification des acteurs intervenant dans des situations complexes, de la compréhension des conflits d'intérêt qui les accompagnent, et de la nécessité d'une prise en compte de chacun dans une réelle démarche participative fondée sur l'écoute.

Il n'est cependant pas question de pratiquer un "enseignement des choix", mais bien une " éducation AU choix " en donnant à chacun le moyen de construire ses propres réponses susceptibles de guider ses actions.
L'EDD est, au service de la formation civique, un outil puissant car il s'appuie sur des contenus particulièrement favorables, avec l'Homme au centre des réflexions. Mais la pertinence de cette réflexion n'est possible que si elle s'appuie sur des connaissances solides des faits, des mécanismes, des enjeux associés au développement durable lui-même.

Comment visualiser ces critères ? La "rose des vents" de l'EDD

Mis à jour le 23 octobre 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent