Éducation à la santé

La santé, un enjeu éducatif, de santé publique et de société

La politique éducative de santé à l'École contribue à la réussite de tous élèves. Elle revêt deux aspects : le suivi de santé des élèves et l'éducation à la santé.

Journée nationale de la qualité de l'air

À  l'occasion de la journée nationale de la qualité de l'air du 21 septembre 2016, a été lancée la nouvelle application d'Airparif. Fruit de plusieurs années de conception, cette application permet à tous, notamment aux piétons, cyclistes, joggueurs de connaître, en temps réel, le niveau de pollution auquel ils sont exposés, en tout point de l'Ile-de-France ou lors d'un trajet. L'application est téléchargeable gratuitement.

 Journée du Sommeil®

Consultez le programme des conférences et animations dans toute la France (site de INSV - Institut National du Sommeil et de la Vigilance)

Thème 2016 : « Sommeil et nouvelles technologies »

Thème 2015 : « Sommeil et nutrition »

Les liens entre sommeil et obésité sont multiples. Le sommeil joue un rôle de régulateur sur le poids.A l'inverse, l'alimentation peut influencer notre sommeil ou notre état de vigilance

Ressources

 « Adolescents, des conseils pour mieux dormir »(infographie). Les résultats de l'enquête Fondation Pfizer / Ipsos Santé "les adolescents et le sommeil" révèlent que plus d'un adolescent sur deux (53%) déclare avoir des difficultés à aller se coucher le soir

Ressources ANSP :

Eduquer au sommeil, La santé de l'homme, n°388

Les adolescents se couchent trop tard

Ressources Morphée

Des ados déconnectés de leurs besoins de sommeil

L'École a deux responsabilités complémentaires

Le suivi de santé des élèves comprend des bilans de santé réguliers et le suivi des élèves repérés. Il est assuré par les personnels de santé de l'Éducation nationale.

L'éducation à la santé, aux comportements responsables et à la citoyenneté est prise en charge par les équipes éducatives. Elle associe les parents et les partenaires de l'Éducation nationale.

L'éducation à la santé s'appuie sur une démarche globale et positive, structurée autour de sept axes prioritaires :

  • l'hygiène de vie,
  • l'éducation nutritionnelle et la promotion des activités physiques  ;
  • l'éducation à la sexualité, l'accès à la contraception, la prévention des IST et du sida  ;
  • la prévention des conduites adictives
  • la prévention des " jeux dangereux" et la contribution à la prévention et à la lutte contre le harcèlement entre élèves ;
  • la prévention du mal-être  ;
  • l'éducation à la responsabilité face aux risques (formation aux premiers secours).

Mettre en œuvre l'éducation à la santé

L'éducation à la santé fait partie du socle commun. Elle s'appuie sur les enseignements, les actions éducatives et la vie scolaire. Elle est formalisée dans le projet d'école et le projet d'établissement. Dans les EPLE, le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté la met en œuvre.

Pour que les élèves puissent faire des choix éclairés et responsables, l'éducation à la santé leur permet :

  • d'acquérir des connaissances, développer leur esprit critique,
  • d'être capables de faire des choix responsables,
  • d'être autonomes.

Socle commun et programmes

Les élèves doivent maîtriser les connaissances, les compétences et la culture du socle commun à la fin de la scolarité obligatoire, notamment celles acquises dans le domaine 3 :  "la formation de la personne et du citoyen".

De la maternelle au lycée, les programmes scolaires apportent les connaissances qui contribuent à la réflexion des élèves sur la santé.

Actions éducatives

Des actions, complémentaires des enseignements, sollicitent les compétences spécifiques des personnels sociaux et de santé : médecins, infirmières et assistants de service social. Elles impliquent l'ensemble de la communauté éducative et leur programmation s'appuie sur le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et sur le projet d'établissement. Des partenaires extérieurs peuvent aussi apporter leur concours.

Voir la circulaire du 10 août 2016 circulaire n° 2016-114 du 10-8-2016 relative  aux orientations générales pour les comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (BO n° 30 du 25-8-2016)

Un partenariat  institutionnel

Pour renforcer la cohérence de la politique mise en oeuvre, un partenariat a été engagé et formalisé en 2010 dans un accord cadre avec  l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (INPES) pour une durée de cinq ans.  Un programme d'actions commun (PAC) est défini chaque année  pour :

  • la prévention et l'éducation à la santé en direction des élèves,
  • la formation des personnels,
  • la conception et la diffusion de documents ressources.

En 2016, l'InVS, l'Inpes et l'Eprus s'unissent pour créer Santé publique France, la nouvelle agence de santé publique au service des populations.

Accord-cadre DGESCO-Santé publique France

Mis à jour le 23 novembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent