Éducation à la sécurité et à la responsabilité

Une approche globale qui nécessite une démarche transversale

La diffusion d'une culture partagée de la sécurité est un des objectifs de l'école, afin de permettre de construire une véritable résilience de la communauté éducative en cas d'événement grave.

Enjeux et objectifs de l'éducation à la sécurité

La loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit les principes de la sécurité civile, notamment dans l'article 4, qui régissent la prévention des risques, l'information et l'alerte des populations ainsi que la protection des personnes (secourisme), des biens et de l'environnement contre les accidents (routiers, de la vie courante), les sinistres et les catastrophes (risques majeurs).

La loi dispose que toute personne, en fonction des situations auxquelles elle est confrontée, de son comportement et de ses possibilités, doit être en mesure de :

  • concourir à la sécurité civile,
  • veiller à prévenir les services de secours,
  • de prendre les premières dispositions nécessaires.

C'est cette dimension citoyenne qui donne sens à l'ensemble des dispositifs qui concourent à l'éducation à la sécurité.

Éducation à la sécurité en milieu scolaire

L'éducation à la sécurité est une éducation citoyenne qui se construit de la maternelle au lycée. Il s'agit d'une démarche, engagée dans une continuité éducative, qui doit permettre aux élèves de développer des comportements de responsabilité individuelle, collective, morale et civique en faisant appel à la sensibilité, à la conscience et à l'engagement de chacun.

Cette éducation s'articule autour de plusieurs axes :

  • la prévention des risques majeurs qui comprend la sensibilisation à une démarche citoyenne de la responsabilité et de l'approche des risques,
  • l'éducation à la sécurité routière,
  • la sensibilisation aux gestes qui sauvent et la formation aux premiers secours,
  • la prévention des accidents de la vie courante.

La circulaire 2006-085 du 24 mai 2006, relative à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, formation aux premiers secours et enseignement des règles générales de sécurité, précise les conditions de mise en œuvre d'une éducation à la sécurité en milieu scolaire.

L'ensemble est mis en place conformément, notamment, à la circulaire 2011-12016 du 2 décembre 2011, relative à la politique éducative de santé dans les territoires académiques.

Dans le cadre d'une approche globale, transversale, interdisciplinaire et intercatégorielle, cette éducation s'appuie sur :

La mise en œuvre de l'éducation à la sécurité est pilotée, en lien avec le projet d'école ou d'établissement, par l'inspecteur de l'éducation nationale, le directeur d'école et le chef d'établissement.

Elle est assurée par les membres de la communauté éducative, enseignants, personnels d'éducation, de santé... en collaboration avec les parents et des partenaires institutionnels ou associatifs agréés.

Les projets éducatifs et pédagogiques s'insèrent dans les activités définies par le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) qui se déclinent pour la coordination et le pilotage en comité départemental d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CDESC) et comité académique d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CAESC), conformément à la circulaire 2016-114 du 10 août 2016.

Mis à jour le 23 janvier 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent