Sensibilisation aux gestes qui sauvent et formation aux premiers secours

Un continuum éducatif indispensable et obligatoire

La promotion de la culture de la sécurité civile et l'éducation à la responsabilité constituent des mesures indispensables pour mieux anticiper une éventuelle crise et pour améliorer les capacités de réaction de la communauté éducative en cas de survenue d'une crise. La formation aux premiers secours et la sensibilisation aux gestes qui sauvent visent donc à donner aux élèves les moyens d'être des acteurs à part entière de la sécurité des écoles et établissements scolaires.

Un apprentissage obligatoire

Les articles D. 312-40 à D. 312-42 du code de l'éducation prévoient d'ores et déjà, dans les établissements scolaires publics et privés sous contrat :

  • une sensibilisation à la prévention des risques,
  • l'information sur les missions des services de secours,
  • une formation aux premiers secours,
  • un enseignement des règles générales de sécurité.

Sensibiliser et prévenir

L'article L. 721-1 du code la sécurité intérieure prévoit que « toute personne concourt par son comportement à la sécurité civile. En fonction des situations auxquelles elle est confrontée et dans la mesure de ses possibilités, elle veille à prévenir les services de secours et à prendre les premières dispositions nécessaires. »

La formation aux premiers secours et aux gestes qui sauvent permet à l'élève d'acquérir des compétences lui permettant de devenir un acteur de sécurité civile à part entière dans et hors de l'école. Cette formation a ainsi une incidence positive sur le comportement de l'élève en développant son sens civique et en valorisant sa propre image.

En effet, l'expérience montre que la formation aux premiers secours positionne, par la suite, l'élève comme le premier maillon de la chaîne de secours. Il peut démontrer ses capacités à mettre en œuvre une action citoyenne d'assistance à personne en réalisant les gestes qui sauvent.

Une formation tout au long de la scolarité

L'instruction interministérielle n° 2016-103 du 24 août 2016 renforce l'importance de la formation des élèves sur la connaissance des risques, l'organisation de la sécurité civile, la connaissance des consignes de prévention et de protection, et les conduites à tenir, permet de pouvoir compter sur des citoyens informés et ayant développé une conscience de la responsabilité individuelle et collective.

Selon le cas, elle peut s'insérer dans le cadre du projet d'école ou d'établissement, du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC).

L'organisation de la formation en milieu scolaire est progressive au cours de la scolarité de l'élève. Afin de la rendre cohérente, elle s'appuie sur le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, les enseignements disciplinaires et interdisciplinaires ainsi que le parcours citoyen et le parcours éducatif de santé. Elle se décline en plusieurs étapes :

Dans le premier degré : 

Apprendre à porter secours (APS)

Dans le second degré :

Mis à jour le 28 février 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent