Suivez-nous
Formation aux premiers secours en milieu scolaire

École primaire

Un enjeu pédagogique et éducatif

Pour rendre plus performant ce premier maillon de la chaîne des secours, l'École a un rôle privilégié à jouer. L'arrêté du 9 juin 2008 (BO n°3 du 19 juin 2008) définit les programmes d'enseignement de l'école maternelle et de l'école élémentaires, en conformité avec le socle commun de connaissances et de compétences. Il affiche la volonté de développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement, face à des situations d'incidents ou d'accidents de santé, à partir de leurs apprentissages scolaires.

Le dispositif "Apprendre à porter secours" a pour objectif de sensibiliser les enseignants en tant que citoyens et pédagogues afin de leur permettre, après une formation préalable, d'effectuer les premiers gestes de secours et d'intégrer cet enseignement dans un projet interdisciplinaire conformément aux programmes de leur classe. La progression proposée aux élèves tient compte de leur développement cognitif et psychomoteur ainsi que de leur rythme d'accès à l'autonomie.

Une obligation législative

L'extension de ce dispositif s'est effectué, depuis 1997, sur la base du volontariat et a reposé sur les actions de formation organisées au niveau académique et départemental, la constitution d'équipes ressources formées et la mise à disposition d'outils pédagogiques.

De nouvelles dispositions législatives et réglementaires font maintenant obligation au ministère de l'Éducation nationale d'introduire dans les enseignements, durant la scolarité obligatoire, un apprentissage des gestes de premiers secours. Il s'agit de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et du décret d'application du 11 janvier 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l'enseignement des règles générales de sécurité.

Pour l'école primaire, cette obligation doit se traduire, à terme, par la généralisation d' "Apprendre à porter secours" qui prend appui sur :

Cette formation sera poursuivie au collège pour compléter "Apprendre à porter secours" par l'obtention de l'unité d'enseignement "Prévention et secours civiques niveau 1 (PSC1).

Une stratégie de formation

Le développement de ce dispositif implique l'organisation d'actions de formation au niveau académique et départemental, la constitution d'équipes ressources formées et la mise à disposition d'outils pédagogiques.

La composition de ces équipes de formation est le garant de l'efficacité du dispositif. Elles associent les compétences de pédagogues (inspecteurs de l'Éducation nationale et/ou conseillers pédagogiques), de personnels de la mission de promotion de la santé en faveur des élèves (infirmiers et/ou médecins) et de professionnels de l'enseignement des soins d'urgence (SAMU-CESU). Elles sont chargées de démultiplier, auprès des enseignants du premier degré, la formation qu'elles ont reçue.

Un module de formation de base (238,50 ko) pour les enseignants est développé dans la brochure "Apprendre à porter secours". Ce document porte, d'une part, sur la connaissance de gestes techniques simples et, d'autre part, sur les modalités pédagogiques de leur mise en œuvre avec les élèves. Il a été actualisé en tenant compte de l'évolution de la formation aux premiers secours.

La convention signée le 26 septembre 2003 entre le ministère chargé de l'éducation et celui chargé de la santé définit les modalités de leur partenariat et précise, notamment, les conditions d'intervention des CESU-SAMU auprès des équipes ressources de formateurs, dans chaque académie ou département, pour les différentes actions de formation. Elle figure en annexe 6 de la circulaire n°2003-210 du 1er décembre 2003 ( BOEN n°46 du 11 décembre 2003), relative à "La santé des élèves : programme quinquennal de prévention et d'éducation".

Depuis 2006, les professeurs des écoles nouvellement nommés ont dû justifier, pour s'inscrire au concours de recrutement, d'une attestation certifiant une qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'AFPS. Quelle que soit la formation aux gestes techniques reçue, celle-ci doit être complétée par un module de 3 heures minimum consacré aux modalités pédagogiques pour dispenser " Apprendre à porter secours " dans le cadre de la classe.

Des outils pour la formation

Couverture de la rochure La brochure Apprendre à porter secours (662,13 ko) , publiée en janvier 2007 dans la collection «Repères», constitue un outil de référence pour la mise en œuvre d'actions de formation initiale et continue à destination des enseignants du premier degré. Cette version, largement actualisée en fonction des évolutions législatives et réglementaires, a été largement diffusée auprès des écoles et des circonscriptions.

Pour obtenir des renseignements sur les formations organisées pour "Apprendre à porter secours", il convient de vous adresser aux conseillers techniques de la mission de promotion de la santé en faveur des élèves de votre académie ou de votre département ou aux correspondants "sécurité".

 

Visuel de l'attestation premier secoursL'attestation "APS" est délivrée en fonction des compétences acquises figurant dans le document de suivi (annexe 1) de la circulaire n°2006-085 du 24 mai 2006.
Document de suivi "Apprendre à porter secours"
Document "MAÎTRE" pour le suivi de la mise en oeuvre (situations, connaissances)
Attestation


La maîtrise des compétences de l'APS est également attestée dans le livret personnel de compétences au même titre que l'APER (éducation routière) et s'inscrit en continuité avec l'attestation "Prévention et secours civiques de niveau 1" qui est délivrée au collège. 
Arrêté du 14 juin 2010 - Annexe

 

Mis à jour le 09 février 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent