L'école et la transmission culturelle

L'École et la transmission culturelle

L'école est par excellence un lieu de transmission de la culture : connaissance du patrimoine, esprit critique, sens des valeurs font partie du bagage que tous les jeunes doivent avoir acquis à l'issue de leur scolarité et qui fait de chacun un membre de la communauté nationale et un citoyen du monde.

Cette fonction humaniste de la formation est d'abord portée par les enseignements - ce que rappelle avec force le socle commun de connaissances et de compétences, qui en fait un des principes directeurs de la scolarité obligatoire. La généralisation d'un enseignement de l'histoire des arts renforce cette logique, avec pour exigence que les élèves sachent situer les œuvres dans le temps et les mettre en relation avec les faits historiques ou culturels utiles à leur compréhension.

À côté des enseignements proprement dits, la formation du jugement, du goût et de la sensibilité, la construction de valeurs passent par des actions éducatives centrées sur des secteurs d'activité qui favorisent l'approche concrète : les arts, la culture, le sport - qui sont autant de composantes de l'éducation.

Ces actions se caractérisent par la place faite au développement de l'élève : elles visent à lui donner le sens des responsabilités, l'envie de s'engager dans un projet, d'avoir une vie culturelle personnelle. Situées quelquefois au carrefour de plusieurs disciplines, elles en traduisent la complémentarité. Elles représentent un levier pour l'égalité des chances.

Des partenaires extérieurs spécialistes d'un secteur viennent souvent apporter leurs compétences. Une politique volontariste les mobilise aux côtés de l'école.

Des démarches actives

L'action éducative privilégie les démarches qui mettent en avant l'approche sensible, qui se centrent sur la personnalité de l'élève, qui marquent la complémentarité entre ce qu'on apprend à l'école et le monde extérieur.

Privilégier l'approche sensible :

  • apprendre à voir, à entendre, à sentir
  • favoriser la pratique
  • stimuler la curiosité pour les productions, qu'elles soient patrimoniales ou contemporaines

Se centrer sur la personnalité du jeune :

  • valoriser la réussite
  • développer le jugement critique
  • apprendre le respect de l'autre

Marquer la complémentarité entre ce qu'on apprend à l'école et le monde extérieur :

  • ouvrir l'école sur son environnement
  • rendre familier le patrimoine culturel
  • s'appuyer sur les compétences de partenaires extérieurs - artistes, professionnels de la culture, spécialistes d'un secteur

Un partenariat éducatif fort

Les intervenants culturels qui peuvent se mobiliser auprès de l'école sont nombreux : autres ministères, institutions culturelles, associations complémentaires de l'enseignement public, etc. Le développement d'une politique de partenariat culturel bénéficie en effet du maillage culturel du territoire réalisé depuis une trentaine d'années, notamment au plan local : réseaux de bibliothèques, fonds régionaux d'art contemporain (FRAC), musées, lieux patrimoniaux et lieux de mémoire, écoles de musique, compagnies théâtrales et lieux dédiés au spectacle vivant.

Les partenariats entre l'école et les structures culturelles s'inscrivent dans un cadre institutionnel qui privilégie la démarche de projet et la concertation, au service de l'efficacité de l'action.

Un éventail de domaines

Les objectifs et les démarches de l'action éducative sont modulés dans la logique des différents secteurs qui sont autant d'entrées sur la culture :

Mis à jour le 12 septembre 2013
Partager cet article
fermer suivant précédent