Lycée professionnel

Périodes de formation en milieu professionnel (PFMP)

Tous les diplômes professionnels comportent des périodes obligatoires de formation en milieu professionnel dont la durée varie en fonction du diplôme ou de la spécialité préparée.

Définition, objectifs et durée

Définition et objectifs

Les périodes de formation en milieu professionnel font partie intégrante de la formation : elles sont des occasions privilégiées de préciser le projet professionnel des élèves et elles sont un facteur déterminant de son insertion professionnelle.

L'intérêt et l'efficacité des périodes de formation en milieu professionnel impliquent que les équipes pédagogiques mettent en place un accompagnement des élèves, incluant la préparation, le suivi et l'utilisation pédagogique de ces périodes.

Les périodes de formation en milieu professionnel sont définies à l'article L. 124-1 du code de l'éducation : « Les périodes de formation en milieu professionnel (...) correspondent à des périodes temporaires de mise en situation en milieu professionnel au cours desquelles l'élève (...) acquiert des compétences professionnelles et met en œuvre les acquis de sa formation en vue de l'obtention d'un diplôme ou d'une certification et de favoriser son insertion professionnelle. Le stagiaire se voit confier une ou des missions conformes au projet pédagogique défini par son établissement d'enseignement et approuvées par l'organisme d'accueil. »

Les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) en CAP et en baccalauréat professionnel impliquent un rapport particulier avec l'entreprise. L'élève n'y applique pas seulement ce qu'il a appris au lycée, l'entreprise est le lieu où il acquiert certaines compétences professionnelles définies dans le diplôme qui ne peuvent être obtenues qu'au contact de la réalité professionnelle.

Pour le CAP et le baccalauréat professionnel, ces périodes sont obligatoires  et évaluées.

Qu'il s'agisse de stages ou de périodes de formation, l'élève est placé sous la responsabilité d'un tuteur.

Durée

La durée globale des périodes de formation en milieu professionnel est définie dans la réglementation des diplômes. Elle est variable selon le type de diplôme et les objectifs de la formation. À chaque diplôme correspond une période :

  • CAP : de 12 à 16 semaines
  • baccalauréat professionnel : 22 semaines dont 6 semaines pour les diplômes intermédiaires -CAP ou BEP rénové- (semaines réparties sur les trois années de formation).

La répartition de ces périodes dans le calendrier scolaire au cours du cursus de formation est de la responsabilité des établissements scolaires, en fonction des contraintes pédagogiques et économiques locales.

Convention de stage

La convention de stage est obligatoire pour toute période de formation en milieu professionnel effectuée par un élève dans le cadre de sa formation, que cette période ait lieu en France ou à l'étranger. Elle précise les engagements et les obligations de l'entreprise, de l'établissement scolaire et de l'élève. Elle est signée par le chef d'établissement, le chef d'entreprise, le professeur référent, le tuteur et l'élève s'il est majeur ou son représentant légal s'il est mineur. Elle comporte des dispositions administratives et quatre annexes.

Annexe n°1 : annexe pédagogique

L'annexe pédagogique est essentielle : elle décrit les activités exercées par l'élève pendant la période de formation en milieu professionnel. Ces activités sont déterminées par un professeur et par le tuteur de l'entreprise, en fonction de l'année de formation, de la période où se déroule le séjour en milieu professionnel, des objectifs de formation par rapport au diplôme préparé et des activités de l'organisme d'accueil.

Annexe n°2 : annexe financière

L'annexe financière précise notamment les modalités de remboursement des frais de stage et, éventuellement, la contribution de l'entreprise à l'indemnisation des dépenses engagées par l'élève.

Annexe n°3 : attestation de stage

Conformément à l'article D. 124-9 du code de l'éducation, une attestation de stage est délivrée par l'organisme d'accueil à tout élève. Ce document doit être complété et signé le dernier jour de la période de formation en milieu professionnel par une personne habilitée de l'organisme d'accueil et remis au stagiaire.

Annexe n°4 : évaluation de la qualité d'accueil par le stagiaire

Conformément à L.124.4 du code de l'éducation «Tout élève (...) ayant achevé sa période de formation en milieu professionnel (...) transmet aux services de son établissement d'enseignement chargés de l'accompagner dans son projet d'études et d'insertion professionnelle un document dans lequel il évalue la qualité de l'accueil dont il a bénéficié au sein de l'organisme. Ce document n'est pas pris en compte dans son évaluation ou dans l'obtention de son diplôme.» Ce document est complété à l'issue de la période de formation en milieu professionnel par le stagiaire et remis au lycée.

S'agissant des périodes de formation en milieu professionnel réalisées à l'étranger, une convention-type nationale spécifique a été élaborée pour prendre en compte les particularités juridiques et pédagogiques propres au domaine international. Elle est traduite en anglais, allemand, espagnol et italien.

Préparation, suivi et exploitation pédagogique

La préparation de la période de formation en milieu professionnel, phase déterminante pour la qualité des périodes de formation en milieu professionnel, doit s'entendre comme une activité spécifique conduite avec les élèves. Elle nécessite un dialogue avec l'organisme d'accueil. Elle suppose de la part des équipes et des établissements une mobilisation auprès des élèves et un rôle de conseil auprès des organismes d'accueil pour les guider dans une meilleure prise en charge de publics de plus en plus jeunes.

Recherche des organismes d'accueil

La recherche des organismes d'accueil est menée sous la responsabilité de l'équipe pédagogique, coordonnée par le directeur ou la directrice délégué(e) aux formations technologiques et professionnelles, ce qui n'exclut pas une participation des élèves à cette recherche sous réserve que celle-ci soit préparée.

Les professeurs des disciplines professionnelles ont un rôle essentiel pour aider à repérer les entreprises qui correspondent le mieux aux objectifs de la formation dispensée.

Les pôles de stages pourront aider l'équipe pédagogique dans la recherche d'un lieu d'accueil, en cas de difficulté. Ces pôles, créés par circulaire n° 2015-035 du 26 février 2015, ont pour mission de développer un vivier d'entreprises et d'être un appui facilitateur pour les établissements, afin de renforcer l'équité d'accès aux périodes de formation en milieu professionnel. Ils n'ont pas vocation à se substituer aux enseignant(e)s, qui conservent leur mission de recherche de lieux de stage mais de constituer un soutien des équipes pédagogiques dans des situations particulièrement difficiles pour le placement d'un jeune.

Préparation pédagogique de la période de formation en milieu professionnel

La préparation pédagogique de la période de formation  en milieu professionnel concerne à la fois :

  • l'élève, que toute l'équipe pédagogique doit aider à acquérir les savoirs, les savoir-faire et savoir-être nécessaires à une bonne intégration dans le milieu professionnel ;
  • l'organisme d'accueil, que l'établissement scolaire doit informer de la manière la plus exhaustive possible sur les caractéristiques de la formation suivie par l'élève et sur les objectifs de la période de formation  en milieu professionnel .

Le professeur référent définit avec le responsable de l'organisme d'accueil les modalités de déroulement du séjour en entreprise et les tâches qui seront confiées à l'élève. L'entreprise désigne de son côté  un tuteur de stage.

Si la préparation de l'élève est nécessaire quelle que soit la période de formation en milieu professionnel, la préparation à la première période de formation  en milieu professionnel revêt une importance toute particulière et doit faire l'objet d'une attention renforcée. A partir de la rentrée 2016, tous les élèves entrant en classe de seconde professionnelle ou en en première année de CAP bénéficient d'une semaine de préparation à leur première période de formation en milieu professionnel.

Ce temps, construit par l'équipe pédagogique et associant les partenaires du monde économique, est utilisé pour préparer l'élève aussi bien aux attendus du monde professionnel qu'aux règles de santé et de sécurité indispensables au bon déroulement de cette première prise de contact avec un environnement professionnel.

Suivi de la période de formation en milieu professionnel

Le suivi des élèves par leurs professeurs pendant leur période de formation en entreprise est obligatoire. Il représente une activité pédagogique à part entière. L'accompagnement pendant la période de formation en milieu professionnel est assuré par l'enseignant référent.

Une activité pédagogique à part entière

À ce titre, le suivi des périodes de formation en milieu professionnel est comptabilisé dans le service des enseignants, ainsi qu'il est défini dans le décret portant statut des professeurs de lycée professionnel. Le suivi des périodes de formation en milieu professionnel poursuit les objectifs suivants :

      • s'assurer du bon déroulement de ladite période ;
      • faire le point sur les activités de l'élève et ses progrès ;
      • compléter ou rectifier le choix des activités qui lui sont confiées en application de la convention de stage ;
      • réaliser les évaluations prévues dans le règlement d'examen de certains diplômes.

Une démarche globale

Le suivi pédagogique des périodes de formation en milieu professionnel implique les professeurs de toutes les disciplines, aussi bien générales que professionnelles. En effet, les professeurs de disciplines générales portent sur cette période de l'élève en entreprise une appréciation qui complète le point de vue des enseignants des disciplines professionnelles et qui contribue à faire de ce temps, un moment de formation complet, incluant toutes les dimensions exigées dans le diplôme préparé.

Exploitation pédagogique des périodes de formation en milieu professionnel

Le réinvestissement au lycée des expériences vécues pendant  la période de formation en milieu professionnel est un élément essentiel et caractéristique de l'enseignement professionnel.

La restitution des expériences vécues par l'élève, au regard des objectifs assignés à la période de formation en milieu professionnel, contribue au développement et à la consolidation de ses compétences, cette approche réflexive étant en soi formative. Aussi, il est important d'organiser ce retour dans l'établissement scolaire, pour valoriser et exploiter le vécu en entreprise selon les manières choisies par l'équipe pédagogique et en associant les organismes d'accueil.

Un retour d'expérience aux structures d'accueil est souhaitable pour valoriser leurs apports à la formation de l'élève et aussi pour renforcer le lien avec ce partenaire.

L'évaluation de la qualité de l'accueil incombe à l'élève en vertu de l'article L. 124-4 du code de l'éducation. Elle constitue également pour l'équipe éducative un élément de connaissance pour adapter, si besoin, ses relations avec la structure concernée.

Le réinvestissement des compétences acquises

Au retour de l'élève dans l'établissement scolaire, l'équipe pédagogique doit utiliser ses découvertes et ses acquis en structure d'accueil. Cette exploitation pédagogique concerne toutes les disciplines, car le milieu professionnel est un lieu de vie et une source d'informations sur des thèmes qui concourent aussi à la formation générale et à la citoyenneté.

La nécessité de documents supports

La période de formation en milieu professionnel n'est pas un moment isolé et déconnecté de la formation au lycée : elle contribue à renforcer, à compléter, à préciser les acquisitions réalisées dans l'établissement. Pour que cela soit pleinement effectif, il est nécessaire de mettre au point des documents pédagogiques simples pour aider l'élève à observer et agir dans le milieu professionnel et qui, au retour, sont le support de l'exploitation pédagogique des activités et découvertes réalisées en entreprise.

Indemnisation des frais

Le remboursement des frais des stagiaires, ainsi que les frais de suivi des élèves par les professeurs, est assuré par l'établissement scolaire, à qui sont délégués des crédits à cet effet.

Les conditions de prise en charge de ces dépenses sont définies dans la note de service n° 93-179 du 24 mars 1993 (BOEN du 15-4-2013) relative au financement des frais d'hébergement, de restauration, de transport et d'assurance des élèves stagiaires en entreprise. L'arrêté du 20 septembre 2001 fixe les taux des indemnités kilométriques.

Gratification des PFMP

L'article L124-6 du code de l'éducation prévoit le versement d'une gratification pour l'élève "lorsque la durée du stage ou de la période de formation en milieu professionnel au sein d'un même organisme d'accueil est supérieure à deux mois consécutifs ou, au cours d'une même année scolaire ou universitaire, à deux mois consécutifs ou non, le ou les stages ou la ou les périodes de formation en milieu professionnel." Le montant de cette gratification est strictement encadré par  l'article L.241-3 du code de la sécurité sociale.

Il est extrêmement rare que des lycéens professionnels remplissent la condition de durée pour prétendre au versement de la gratification mise à la charge de l'employeur par le législateur. Toutefois, l'article D. 124-8 du code de l'éducation indique que "tout organisme d'accueil peut prévoir de verser une gratification lorsque la durée de la période de formation en milieu professionnel ou de stage est inférieure à la durée définies à l'article L.124-6."

   La fiche Qualéduc "Période de formation en milieu professionnel, stages" est un outil d'auto-évaluation et de progression pour aider les établissements scolaires dans la gestion et l'accompagnement des PFMP.

Présentation de Qualéduc et téléchargement du guide

Textes de référence

Mis à jour le 08 août 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent