Principes du partenariat

Principes du partenariat

Le monde économique est un partenaire de première importance pour l'Éducation nationale dans de nombreux domaines : information sur les métiers, élaboration des diplômes professionnels, organisation de stages longs en entreprise pour les enseignants, formation continue des adultes.

Entreprises et organisations représentatives apportent leur expérience du monde professionnel et leur éclairage sur les connaissances et compétences qui seront nécessaires aux élèves pour entrer dans la vie active.

Objectifs

Les objectifs des partenaires sont complémentaires :

  • favoriser la connaissance des métiers ;
  • développer la culture économique ;
  • améliorer la formation et l'insertion professionnelles.

Le partenariat de l'école avec le monde professionnel est un outil au service à la fois du monde éducatif et du monde économique.

Les entreprises contribuent à préparer les jeunes à la vie économique. Le partenariat avec l'école est aussi l'occasion pour elles de rencontrer leurs futurs collaborateurs. Elles ont en effet besoin de savoir comment l'école leur transmet connaissances, valeurs et compétences pour mieux les accueillir et s'ajuster aux profils des nouvelles générations.

Actions concrètes

Au niveau national, le partenariat s'exerce à tous les niveaux du système éducatif :

  • travail de fabrication et de délivrance conjointe des diplômes professionnels, et les modalités de reconnaissance des compétences acquises (VAE) ;
  • engagement des entreprises à participer à la formation des jeunes et des adultes ;
  • élaboration conjointe d'outils d'aide à l'orientation et d'outils pédagogiques pour les enseignants.

Au niveau européen, le monde économique contribue également à l'acquisition et à la reconnaissance des compétences :

  • développement de la mobilité (stages et périodes de formation en entreprise) ;
  • diplômes à référentiel commun européen.

Organisation

Le partenariat entre l'école et l'entreprise s'exerce dans un cadre qui délimite les droits et devoirs de chacun. Il est formalisé dans des conventions et des accords cosignés par le ministère et ses partenaires, déclinés au niveau des académies, et qui servent de base à de nombreuses actions concrètes.

L'élaboration des diplômes s'effectue au sein d'instances officielles, les commissions professionnelles consultatives (CPC), dont la composition partenariale et les missions sont fixées réglementairement.

Grandes étapes

Le partenariat entre l'école et l'entreprise est très ancien : il a commencé dès que le système éducatif est devenu un acteur de la formation professionnelle.

Depuis un siècle, il s'est progressivement intensifié, de l'élaboration conjointe du premier diplôme professionnel, le CAP, à la mise en place des deux systèmes complémentaires de formation professionnelle initiale, sous statut scolaire et en apprentissage puis à la contribution directe des entreprises à la formation des jeunes et à l'orientation.

1983 : création du baccalauréat professionnel

La création du baccalauréat professionnel répond à la demande économique et sociale d'augmenter le niveau de qualification des élèves. À l'occasion de la mise en œuvre de ce nouveau diplôme, l'entreprise devient acteur à part entière de la formation professionnelle en s'impliquant directement dans la formation et l'évaluation des élèves.

2009 : instauration du baccalauréat professionnel en 3 ans

La préparation du baccalauréat professionnel en 3 ans commence directement après la classe de 3ème. En alignant la durée de la préparation du baccalauréat professionnel sur celle des autres baccalauréats, l'Éducation nationale fixe un nouveau défi à l'enseignement professionnel : élever le niveau des qualifications professionnelles et faciliter l'accès à l'enseignement supérieur.

Mis à jour le 22 juillet 2011
Partager cet article
fermer suivant précédent