Les Greta dans l'Europe

Stratégie d'éducation et de formation en Europe - 2010 - 2020

L'éducation et la formation tout au long de la vie (EFTLV) sont depuis le Conseil européen de Lisbonne en 2000, un objectif stratégique de l'Union, une condition pour que l'Europe devienne « l'économie et la société de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde". Succédant à la stratégie 2010, Education et formation 2020 veut accélerer l'ambition affirmée par les partenaires européens.

Éducation et formation 2010-2020

Pour la période 2010 - 2020, le cadre stratégique de l'Union européenne reprend les acquis de «Éducation et formation 2010». Son objectif reste de soutenir les États membres dans le développement de leurs systèmes d'éducation et de formation de façon qu'ils puissent permettre à tous leurs citoyens de réaliser leur potentiel tout en assurant une prospérité économique et une employabilité durables. Mais les actions devront se centrer sur les aspects concrets et opérationels. Tout le spectre des systèmes d'éducation et de formation et tous les niveaux et les contextes (y compris l'éducation non formelle et informelle) devraient être pris en compte.

Les quatre prochains objectifs stratégiques

  • Faire de l'éducation et la formation tout au long de la vie et de la mobilité une réalité :  instauration par les Etats membres de cadres de qualification nationaux associés au cadre européen des certifications et d'une plus grande flexibilité des parcours de formation
  • Améliorer la qualité et l'efficacité de l'éducation et de la formation : possibilité pour tous les citoyens d'acquérir et de développer des aptitudes et des compétences nécessaires à l'employabilité
  •   Encourager la formation continue, la citoyenneté active et le dialogue interculturel. Réduire les inégalités dans le système éducatif par l'offre de services d'éducation ouverts à tous et de grande qualité dès la petite enfance
  • Favoriser la créativité et l'innovation, y compris l'esprit d'entreprise, à tous les niveaux de l'éducation et de la formation. Encourager l'acquisition des compétences transversales par tous les citoyens. Assurer l'efficacité du triangle de la connaissance (éducation/recherche/innovation). Promouvoir les partenariats entre les entreprises, les établissements d'enseignement et société civile. 

La formation professionnelle, un enjeu pour la mobilité et l'emploi

La stratégie "Éducation et Formation 2020" englobe aussi la formation professionnelle. C'est le "processus de Copenhague" qui précise les enjeux de cette dimension particulière de l'EFTLV. Initié en novembre 2002, suite à une déclaration commune dite de Copenhague, ce processus vise à ce que la collaboration s'intensifie en matière de formation et d'enseignement professionnels sur notamment :

  • la transparence et reconnaissance des qualifications et compétences ;
  • la qualité de la formation professionnelle.

L'objectif est de favoriser, par des actions concrètes, la mobilité des citoyens et l'accès à l'éducation et à la formation tout au long de la vie dans le cadre d'un marché européen du travail. Les communiqués de Maastricht (décembre 2004), d'Helsinki ( décembre 2006) et Bordeaux (novembre 2008) fixent régulièrement les nouvelles priorités que doivent intégrer les États membres.

On peut citer deux exemples significatifs de dispositions qui illustrent comment la France, en tant qu'État membre, traduit ces objectifs communautaires :

  • développement de la validation des acquis de l'expérience (loi du 17 janvier 2002 de modernisation sociale)
  • réforme de la formation professionnelle (loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social)

 Principes de base communs aux stratégies nationales

  • Partenariat entre les niveaux de responsabilité mais aussi entre les pouvoirs publics, les fournisseurs de services éducatifs (écoles, universités, etc.), les entreprises, les partenaires sociaux, les associations, les services d'orientation professionnelle, les centres de recherche, etc.
  • Analyse des besoins par rapport aux évolutions prévisibles des marchés de l'emploi notamment pour les groupes n'ayant pas reçu de formation ou d'éducation suffisantes
  • Accroissement de l'investissement éducatif public et privé
  • Développement de l'accès à la formation formelle et informelle et renforcement de la visibilté de l'offre de formation
  • Services d'information et d'orientation mieux reconnus et développés
  • Valorisation de l'apprentissage non formel et informel.
Mis à jour le 13 septembre 2010
Partager cet article
fermer suivant précédent