Suivez-nous
L'égalité des filles et des garçons

Les enjeux de l'égalité filles-garçons

L'égalité des filles et des garçons est la première dimension de l'égalité des chances que l'École doit garantir aux élèves : il s'agit d'une obligation légale et d'une mission fondamentale.

Une obligation légale

Le principe de mixité est inscrit dans le code de l'éducation (article L. 121-1) depuis sa modification par la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École de 2005 : « les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur [...] contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation. »

  • Cependant, la mixité ne recouvre pas pour autant aujourd'hui une complète situation d'égalité entre les filles et les garçons. Ainsi, par exemple, avec de meilleurs résultats scolaires, les filles n'ont pas les mêmes parcours de formation et leurs projets professionnels sont moins ambitieux.
  • La loi n°2010-769 du 9 juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants prévoit dans son article 23 qu'une information consacrée à l'égalité entre les hommes et les femmes, à la lutte contre les préjugés sexistes et à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple est dispensée à tous les stades de la scolarité. Le code de l'éducation a été modifié en ce sens.

Deux approches de la question sont ainsi privilégiées :

  • aider à la diversification des choix d'orientation des filles et des garçons ;
  • assurer une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu'à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte.

Code de l'éducation (article L121-1)
Code de l'éducation (article L 312-17-1)
Code de l'éducation (article L 721-1)

La convention interministérielle

La convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif est signée pour la période 2013-2018 par six ministères. Elle engage les parties signataires à renforcer l'action interministérielle pour la promotion de l'égalité entre les sexes dans le système éducatif.

Cette convention est articulée autour de 3 chantiers prioritaires qui seront déclinés dès 2013 :

  1. Acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes
  2. Renforcer l'éducation au respect mutuel et à l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes
  3. S'engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d'étude

La convention interministérielle

Le partenariat avec les associations

Une convention entre le ministère et les associations Femmes et mathématiques, Femmes et sciences, Femmes ingénieurs, a été signée le 31 janvier 2011, à l'occasion de l'annonce du Plan sciences et technologies à l'École. Ces trois associations interviennent en milieu scolaire dans l'objectif d'encourager, chez les jeunes filles, les vocations pour les carrières scientifiques et technologiques, en améliorant notamment la connaissance des filières et des métiers. Elles proposent des rencontres avec des femmes engagées dans les carrières scientifiques.


Une convention entre le ministère et l'association "Elles bougent" a été signée. L'objectif de l'association, par un dispositif de marrainage, est de faire découvrir les métiers d'ingénieures et techniciennes de l'automobile, de l'aéronautique, du spatial, du transport ferroviaire, du maritime et de l'énergie.

Convention entre le ministère et les trois associations
Convention entre le ministère et Elles bougent
Plan sciences et technologies à l'École
Femmes et mathématiques ; Femmes et sciences ; Femmes ingénieurs
Elles bougent

La convention liant le ministère et l'association française des femmes diplômées des universités (AFFDU) a été renouvelée. L'AFFDU organise chaque année le concours "Les Olympes de la parole" qui fête sa dixième édition en avril 2011.

Convention entre le ministère et l'AFFDU
Concours des Olympes de la parole
Site de l'AFFDU

Le partenariat avec l'association Réussir l'Égalité Femmes-Hommes (REFH). Le ministère soutient l'action de cette association dont les membres fondatrices sont des adhérentes de l'AFFDU, précitée. Les objectifs de REFH sont d'une part, d'alerter et agir - femmes et hommes ensemble - contre toute forme de discrimination et de violence en fonction du sexe, d'autre part d'agir pour faire reconnaître et promouvoir les compétences des femmes afin d'accroître leur rôle et leur pouvoir de décision dans la vie professionnelle, sociale et publique. Le champ d'action principal, mais non exclusif, est l'éducation, de la maternelle à l'enseignement supérieur et à la recherche, à tous les niveaux : local, national et international.
Site de REFH

Mis à jour le 09 avril 2014
Partager cet article