Suivez-nous
Éducation à la sécurité routière

L'éducation à la sécurité routière de l'école au lycée

Le risque routier constitue la première cause de mortalité chez les jeunes de plus de 10 ans. La lutte contre l'insécurité routière, priorité nationale, sollicite tous les services de l'État pour faire progresser la sécurité sur la route. Le ministère chargé de l'Éducation nationale intègre cette exigence dans l'éducation à la sécurité routière en milieu scolaire.

Objectifs de l'éducation à la sécurité routière de l'école au lycée

  • rendre plus lisible la prise en compte de cet enseignement obligatoire dans les horaires et programmes des différents champs disciplinaires ;
  • inscrire l'acquisition de savoirs et de comportements réfléchis face aux dangers de la route dans une continuité pédagogique de l'école maternelle à la fin du lycée, première étape d'un processus continu de formation de l'usager de l'espace routier;
  • conférer aux acquis réalisés en milieu scolaire une reconnaissance sociale en prenant en compte les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) dans les certifications de la conduite (Brevet de sécurité routière, Permis de conduire);
  • accompagner le travail des enseignants en mettant à leur disposition des outils pédagogiques renouvelés intégrant les avancées technologiques.

Mise en œuvre dans les enseignements et la délivrance d'attestations

Le socle commun de connaissances et de compétences défini par le décret n°2006-830 du 11 juillet 2006 intègre l'acquisition de savoirs et de comportements réfléchis face aux dangers de la route. Ainsi, il est mentionné au point six de l'annexe du décret précité que doivent être acquises, parmi les compétences sociales et civiques. « [...] vivre ensemble par l'appropriation progressive des règles de la vie collective, et [...] respecter les règles de sécurité, notamment routières par l'obtention de l'attestation scolaire de sécurité routière ».

  • À l'école, une attestation de première éducation à la route (APER), pendant la scolarité primaire, comporte une évaluation des savoirs et des comportements des élèves en tant que piéton, passager et rouleur.
  • Au collège, deux évaluations, sous la forme d'attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), sont organisées en classe de cinquième, avant 14 ans pour le premier niveau et en classe de troisième, avant 16 ans pour le second niveau.
    Pour tous les jeunes nés à compter du 1er janvier 1988, ces attestations sont requises respectivement pour l'accès à la conduite des cyclomoteurs et l'accès au permis de conduire.
  • Au lycée, l'éducation à la sécurité routière est appréhendée par les programmes des différents champs disciplinaires et par des actions de sensibilisation organisées par les établissements.

D'autres départements ministériels et de nombreux partenaires associatifs (en particulier la Prévention Maif et la Prévention routière) apportent leurs concours aux enseignants dans des actions d'éducation à la sécurité routière
Présentation du portail national Éducation à la sécurité routière (ESR)

 

Mis à jour le 29 octobre 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent