Laïcité : principe et pédagogie

Enseignement laïque des faits religieux

Les faits religieux peuvent être décrits et analysés dans le respect des croyances de chacun. Leur enseignement s'inscrit naturellement dans le cadre de la laïcité.

Enseignement laïque des faits religieux

Depuis une vingtaine d'années, les faits religieux apparaissent en permanence dans l'actualité. C'est pourquoi il est nécessaire d'apprendre aux élèves à en reconnaître les formes multiples, à en comprendre la diversité, à en saisir le sens.

Les faits religieux ne font l'objet d'aucun enseignement spécifique mais sont présents dans les programmes de nombreuses disciplines, comme l'histoire, les lettres, l'histoire des arts ou la philosophie car il sont un des éléments de compréhension de notre patrimoine culturel et du monde contemporain.

Le rapport annexé à la loi n°2005-380 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 23 avril 2005 souligne l'importance de cet enseignement dans les disciplines : " il convient dans le respect de la liberté de conscience et des principes de laïcité et de neutralité du service public, d'organiser dans l'enseignement public la transmission de connaissances et de références sur le fait religieux et son histoire. "
Consulter le rapport

L'Institut européen en sciences des religions

La création de l''Institut européen en sciences des religions (IESR) répond directement aux recommandations du rapport sur l'enseignement du fait religieux dans l'école laïque, remis en 2002 par Régis Debray au ministre de l'éducation nationale : "rapprocher les démarches pédagogiques et la recherche scientifique". Rattaché à l'École pratique des hautes études, l'IESR participe à la mise en oeuvre de l'enseignement des faits religieux à l'école primaire et dans l'enseignement secondaire. Il propose des stages de formation initiale et continue au personnels de l'éducation nationale. Sur le site internet de l'IESR, une bibliothèque virtuelle propose des fiches analytiques d'ouvrages, rédigées en fonction des programmes scolaires.
Site de l'IESR

Séminaire national "Enseigner les faits religieux dans une école laïque"

Séminaire national organisé les 21 et 22 mars 2011 par la DGESCO en partenariat avec l'Institut européen en sciences des religions. Le séminaire a été l'occasion de dresser un état des lieux sur la question ; de mener une réflexion sur l'apport croisé entre l'étude des faits religieux et le nouvel enseignement d'histoire des arts ; de faire un point sur les expériences européennes ; de proposer des exemples de mise en œuvre en classe à partir de la rencontre des oeuvres au musée et des lieux de culte.
Les actes du séminaire "Enseigner les faits religieux dans une école laïque"

La laïcité au cœur des enseignements

Le principe de laïcité est constitutif de l'école de la République. Il travaille les enseignements dans leurs contenus et interroge les pratiques des éducateurs. Les deux documents proposés présentent l'articulation entre laïcité et enseignements d'une part, et laîcité et vérité d'autre part.

Inspection générale, septembre 2004

Toutes les activités éducatives et tous les enseignements disciplinaires, dont le caractère obligatoire est rappelé dans la circulaire d'application de la loi du 15 mars 2004 encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, participent au fondement des valeurs laïques. Toutes les disciplines peuvent et doivent participer au plein exercice de la laïcité.

Cette synthèse proposée par l'Inspection générale en septembre 2004 rappelle quelques repères fondamentaux qui doivent guider l'action de tout éducateur dans une République laïque. Il s'agit avant tout d'aider à pratiquer une séparation entre les différents domaines de réflexion (ce qui relève de la science et de la connaissance et ce qui relève des croyances) pour ne pas se laisser entraîner vers des confrontations qui n'ont pas de sens.

Lire l'intégralité du document

Le statut de la vérité dans les enseignements, introduction au colloque "laïcité, vérité, enseignement", mars 2005

La laïcité distingue le domaine des croyances et des opinions, qui relèvent de la liberté de chacun, du domaine des connaissances rationnellement fondées, qui s'imposent à tous. Cette distinction fondamentale oppose le privé au public, la liberté de la personne aux obligations du citoyen éclairé ; mais ce clivage ne s'opère pas sur la base de l'opposition entre le vrai et le faux. La vérité des croyances et des opinions n'a pas le même statut que la recherche rigoureuse de la vérité des savoirs enseignés. La laïcité interroge donc nécessairement la notion de vérité.
Mis à jour le 06 mars 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent