Sections européennes ou de langues orientales

Sections européennes ou de langues orientales (SELO)

Les sections européennes ou de langues orientales sont ouvertes en lycées et proposent à des élèves motivés de développer leurs compétences en langues vivantes et leur connaissance de la culture des pays étrangers. 

Les sections européennes ou de langues orientales

Aucune condition particulière n'est requise pour l'admission en section européenne ou de langue orientale, hormis une aptitude et une motivation pour l'apprentissage des langues.

Organisation de l'enseignement

Ouverture

Les sections européennes ou de langues orientales sont ouvertes à partir de la classe de seconde jusqu'en classe terminale dans les lycées généraux, technologiques et professionnels.

Disciplines non linguistiques

L'enseignement d'une partie du programme d'une ou plusieurs disciplines non linguistiques est dispensé dans la langue de la section. Cette discipline non linguistique (DNL) peut être, au choix de l'établissement, histoire-géographie, sciences de la vie et de la Terre, mathématiques, EPS, sciences-physiques ou toute autre discipline.
Pour les enseignements spécifiques, les élèves sont regroupés en dehors de leurs classes habituelles.

Activités culturelles et échanges

Dans le cadre de son projet, l'établissement organise des activités culturelles et d'échanges visant à faire acquérir aux élèves une connaissance approfondie de la civilisation du ou des pays où est parlée la langue de la section.

Ces sections sont proposées dans plusieurs langues : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais, russe, vietnamien.

Texte de référence : Circulaire n° 92-234 du 19 août 1992 relative à la mise en place de sections européennes dans les établissements du second degré

 

Mention "section européenne" ou "section de langue orientale" au baccalauréat

Obtenir la mention

La mention "section européenne" ou "section de langue orientale" est indiquée sur le diplôme du baccalauréat général, technologique ou professionnel.

La scolarité en section européenne ou de langue orientale permet aux candidats au baccalauréat de se présenter à une évaluation spécifique, en vue d'obtenir l'indication "section européenne" ou "section de langue orientale", suivie de la désignation de la langue sur leur diplôme du baccalauréat général, technologique ou professionnel.

Il est nécessaire d'avoir suivi un cursus en section européenne ou en section de langue orientale en classes de première et de terminale pour pouvoir se présenter à l'évaluation spécifique permettant d'obtenir un baccalauréat comportant l'indication "section européenne" ou "section de langue orientale". Il n'est pas possible de s'y présenter sous le statut de candidat individuel.

Deux conditions cumulatives

Deux conditions cumulatives sont requises pour obtenir cette indication :

  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 12 sur 20 à l'épreuve du premier groupe de langue vivante qui porte sur la langue de la section ;
  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à une évaluation spécifique visant à apprécier le niveau de maîtrise de la langue acquis au cours de la scolarité en section européenne ou de langue orientale ; cette évaluation spécifique comprend une évaluation en cours de classe terminale et une épreuve supplémentaire à l'examen de fin d'année.

Évaluation spécifique prise en compte comme épreuve facultative

Le candidat au baccalauréat général et technologique peut faire prendre en compte l'évaluation spécifique dans le calcul de la note globale comptant pour l'obtention du baccalauréat, par substitution à l'une ou l'autre des épreuves facultatives.

Il fait connaître son choix au moment de l'inscription à l'examen. Un candidat au baccalauréat général ou technologique peut choisir au maximum deux épreuves facultatives. Le choix d'utiliser l'évaluation spécifique de section européenne (ou section de langue orientale) ne constitue pas une troisième épreuve facultative mais l'une des deux épreuves facultatives.

 

Mis à jour le 23 janvier 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent