Préparation des candidats individuels aux épreuves anticipées de français

Descriptif des lectures et activités

Ces conseils et recommandations s'adressent aux candidats individuels présentant l'épreuve orale anticipée de français en fin de première générale ou technologique. Il s'agit de les aider à élaborer le descriptif des lectures et activités qu'ils doivent présenter à l'examinateur lors de cet oral.

Chaque candidat doit présenter un descriptif des lectures et activités effectuées pour fournir à l'examinateur les informations nécessaires sur le travail réalisé en vue des épreuves anticipées de français. Ce descriptif constitue le support de l'interrogation lors de l'épreuve orale.

Le candidat individuel établira lui-même ce descriptif à partir d'ensembles (appelés séquences) comportant plusieurs textes : des groupements de textes (plusieurs extraits d'œuvres différentes) ou d'œuvres intégrales (plusieurs extraits tirés d'une seule œuvre, lue et étudiée dans son intégralité). La cohérence de chaque séquence sera définie par l'objet (ou les objets) d'étude et la problématique retenus, en conformité avec le programme de première. Le descriptif devra comporter tous les objets d'étude obligatoires selon la série.

Seront clairement indiqués pour chaque séquence :

  • son titre et la problématique retenus,
  • l'objet (ou les objets) d'étude abordé(s),
  • les textes étudiés en lecture analytique (sous forme de groupements ou d'œuvres intégrales),
  • les lectures cursives complémentaires (extraits et œuvres complètes lus en complément et prolongement, mais qui n'ont pas fait l'objet d'une lecture analytique),
  • les sorties et activités complémentaires éventuelles : théâtre, musée, exposition etc.

Il est indispensable de mentionner les références précises de chaque texte (édition, chapitre, page, début et fin du passage étudié), qu'il s'agisse de textes extraits d'un manuel ou d'une œuvre intégrale.

Le descriptif doit être présenté sur du papier format A4, de préférence rédigé avec l'aide d'un logiciel de traitement de texte. En cas de descriptif manuscrit, l'écriture doit être la plus lisible possible.
Il convient de soigner la présentation (majuscules, titres soulignés, etc.), de numéroter les pages et de les agrafer. Ce descriptif est la seule information dont l'examinateur dispose pour connaître le travail effectué et procéder à l'interrogation orale.

 

Mis à jour le 09 mars 2012
Partager cet article
fermer suivant précédent