Découverte professionnelle en classe de troisième

Vade-mecum module 6 heures partie I : les points de passage obligés

DGESCO/I.G.E.N.

1. L'information
2. Le pilotage et l'organisation pédagogique
3. Mise en œuvre du module de découverte professionnelle
4. Les apports des différentes disciplines
5. Quelles évaluations ?
6. Outils pédagogiques et utilisation des Technologies de l'information et de la communication
7. Formation et animation

Télécharger la totalité des exemples de mise œuvre (4,32 Mo)

 


1. L'information

Une information claire et systématique est nécessaire vers les collèges de recrutement, tant au niveau de l'équipe de direction que des enseignants, des élèves et des parents.
Au cours de cette information, on veillera à attacher la réussite du dispositif à l'individualisation de la formation et à la rupture nécessaire avec ce que l'élève a vécu (ou le sentiment d'avoir vécu) dans sa scolarité antérieure. Des modalités d'accueil spécifiques et une attention personnalisée sont autant de facteurs de motivation à prendre en compte.
Il appartiendra à chaque académie de définir le cadrage des modalités de mise en œuvre et de fonctionnement du module.

Écueil à éviter : une information incorrecte.
L'information ne peut être assurée que par les membres de l'équipe pédagogique chargés du module. Ils sont les mieux à même de la dispenser aux élèves et aux parents.

Bonne pratique : Certains établissements ont établi un contrat personnel de réussite scolaire qui engage l'élève, les parents, l'équipe éducative, la direction de l'établissement. Dans la même logique, ils ont mis en place un tutorat (un professeur / deux-trois élèves).

Des exemples de mise en œuvre
Un contrat personnel d'engagement (137,26 ko)


2. Le pilotage et l'organisation pédagogique

Il est nécessaire que les équipes d'enseignants envisagent la construction d'un projet pédagogique dès la fin de l'année scolaire qui précède et la poursuivent au tout début de l'année scolaire en cours pour la formalisation de l'organisation pédagogique (planification, articulation et répartition des centres d'intérêt et des activités). Ce projet pédagogique constituera un support incontournable de l'évaluation par l'ensemble de l'équipe pédagogique. Celle-ci doit être impliquée dans l'élaboration du projet avec une attention particulière lorsqu'il y a un partenariat entre deux établissements.
Il est tout aussi nécessaire de prévoir une coordination régulière de l'équipe pédagogique, notamment dans la phase de démarrage en début d'année scolaire et un pilotage fort (membre de l'équipe de direction, professeur principal...) qui permettent un suivi et une actualisation du projet pédagogique.
L'implication du conseiller d'orientation-psychologue apporte un éclairage et des compétences complémentaires spécifiques ; le travail collégial entre enseignants et ce conseiller favorise le croisement des points de vues et les possibilités d'entrée dans la construction du projet personnel de l'élève de façon plus réaliste. Par conséquent, la présence du conseiller d'orientation-psychologue dans la commission d'affectation est largement souhaitable.

Écueil à éviter : des orientations inadaptées.
Les orientations pédagogiques de la classe de 3e découverte professionnelle module six heures diffèrent de celles des autres classes de 3e. L'absence de prise en compte de cette évolution et des modalités d'organisation qui en découlent nuit à la cohérence du projet pédagogique.

Bonne pratique : La mise en œuvre d'un projet, dans l'esprit du PPCP (projet pluridisciplinaire à caractère professionnel), peut se révéler être une piste supplémentaire d'intérêt et de motivation pour les élèves.

Des exemples de mise en œuvre
Une contribution d'un conseiller d'orientation psychologue (108,79 ko)
Un projet pédagogique (124,11 ko)
Un exemple d'organisation pédagogique (123,00 ko)
Une planification annuelle (47,67 ko)
Un guide méthodologique de construction du projet pédagogique (100,50 ko)
Validation et évaluation d'un projet pédagogique (96,56 ko)


3. Mise en œuvre du module de découverte professionnelle

La découverte professionnelle se veut ouverte : il ne s'agit pas de multiplier les intervenants dans chacun des domaines d'activités étudiés, d'autant que les établissements peuvent organiser la participation des élèves à des modules ou à des classes, dans des horaires aménagés, et dans une approche personnalisée.
Limiter le nombre d'intervenants dans le module six heures incite les enseignants à un changement d'approche pour des pratiques pédagogiques explicites selon quatre axes à préconiser :

  • A - Découvrir et explorer des activités professionnelles ;
  • B - Découvrir des organisations et appréhender leur fonctionnement ;
  • C - Découvrir des établissements et des modalités de formation ;
  • D - Participer à la réalisation de biens ou de services. S'agissant de l'organisation de l'emploi du temps, des séquences de deux heures minimales semblent être un format pertinent.

Les stages en milieu professionnel prendront en compte le projet personnel de l'élève. Ils se déroulent avant le choix d'orientation définitif des élèves. Deux stages dans le cursus de l'année scolaire peuvent permette par exemple, pour l'un, d'explorer de manière plus aboutie le projet d'orientation, pour l'autre de découvrir plus concrètement un métier ou un secteur d'activités non représenté dans l'établissement.

Écueil à éviter : une approche séparée des axes d'entrée.
L'entrée par un seul axe est à proscrire. La dissociation des axes A et B est particulièrement à exclure.
L'entrée par la réalisation de biens et de services ne doit pas s'effectuer au détriment des trois autres axes au risque de ne pas élargir suffisamment la découverte professionnelle.
Rappel de l'arrêté : " Le module prend appui sur une pédagogie de projet et en particulier sur des réalisations. Il permet aux élèves de construire de nouveaux apprentissages à partir de situations concrètes. "
De plus, il convient de ne pas faire l'impasse sur une des finalités du module : la progression de la réflexion de chaque élève sur son projet personnel.

Bonne pratique : Le choix d'une organisation de proximité ou connue de la vie quotidienne des élèves (entreprise publique ou privée) peut être un point d'appui intéressant pour aborder une variété de secteurs d'activités ou de métiers (exemple d'un hôpital, d'une grande entreprise, d'un établissement, d'un centre commercial, etc).

Des exemples de mise en œuvre
Une introduction au Génie civil (735,43 ko)
Un déroulement d'une opération de construction (643,08 ko)
Un guide de réalisation d'une lampe (494,71 ko)
Une réalisation de lampe (516,04 ko)
Une commande de composants de lampe (139,13 ko)
Une découverte du métier d'infographiste (121,59 ko)
Une découverte du métier d'électricien (121,12 ko)
Une découverte des métiers de la gendarmerie (158,52 ko)
Une préparation de visite d'entreprise (114,79 ko)
Une visite d'entreprise (126,86 ko)
Ma séquence d'observation en entreprise (60,30 ko)
Mon livret de stage (168,81 ko)
L'évolution de mon projet (80,72 ko)
Une aide à l'écoute d'une communication orale (49,20 ko)
Partenariat École-Entreprise. Un cadre de négociation (135,32 ko)
Activités en lien avec l'étude d'un champ professionnel. Une trame de fiche (127,51 ko)
Des activités autour du champ professionnel du chantier de construction (166,24 ko)
Des activités autour du champ professionnel de l'automobile (65,60 ko)
Un portfolio (245,78 ko)
Un guide pour une séquence "Observation des métiers d'un chantier de construction" (98,50 ko)
Un tableau de bord des activités et des compétences pour l'élève (170,82 ko)
Un tableau de bord des activités et des compétences pour l'équipe pédagogique (170,58 ko)


4. Les apports des différentes disciplines

Les activités de découverte professionnelle peuvent servir de point de départ pour que les élèves comprennent ce que leur apportent les enseignements des disciplines générales en veillant à ce que cette articulation ne soit pas artificielle.
Sur la base du projet pédagogique, toutes les disciplines développent des compétences transversales qui permettent aux élèves de poursuivre les acquisitions disciplinaires exigibles au diplôme national du brevet.

Des exemples de mise en œuvre
Des séquences en mathématiques. Trigonométrie (366,21 ko)

5. Quelles évaluations ?

Le module de découverte professionnelle donne lieu à une évaluation sous forme de contrôle continu dont les résultats seront pris en compte pour le diplôme national du brevet. La formation doit donc être ponctuée régulièrement de moments d'évaluation afin de permettre pour chaque élève.

  • d'apprécier le degré d'acquisition des compétences spécifiques visées par le module ;
  • de prendre en compte son implication.

Les différents moments d'évaluation permettent également à l'équipe pédagogique d'établir des bilans réguliers afin d'adapter la progressivité des apprentissages des élèves. L'équipe pourra alors être conduite, par exemple, à proposer aux élèves des activités intermédiaires afin de faciliter leurs apprentissages ultérieurs, ou, plus simplement, à reformuler des consignes.

Compétences spécifiques visées par le module

L'évaluation des acquis des élèves a pour support principal leurs productions. Elle doit permettre, à l'occasion de situations concrètes, d'apprécier le degré d'acquisition des compétences spécifiques visées par le module de découverte professionnelle. Ces compétences sont déclinées selon quatre axes de découverte :

  • Découvrir et explorer des activités professionnelles.
  • Découvrir des organisations.
  • Découvrir des lieux et des modalités de formation.
  • Participer à la réalisation de biens ou de services, en lycée professionnel ou en entreprise.

Cette liste ne suggère en rien un quelconque ordre de présentation. La formation doit amener progressivement chaque élève à être capable de mobiliser simultanément des compétences relevant de ces différents axes afin de construire son propre projet d'orientation en fonction de ses goûts et de ses aptitudes. Cela implique notamment qu'il puisse mettre en relation les organisations, les métiers et les voies de formation qui y conduisent.
Aussi, les équipes pédagogiques accorderont une attention particulière à l'organisation d'activités combinant l'acquisition de compétences avec la rencontre de deux champs professionnels respectivement du domaine du tertiaire et de l'industriel. Elles pourront pour cela s'inspirer de la typologie des activités décrite dans l'arrêté du 14 février 2005.

Le suivi des activités lorsqu'elles se déroulent dans le cadre de stages d'initiation en milieu professionnel est assuré par un professeur référent et par un professionnel tuteur qui participe à l'évaluation des élèves. L'établissement d'un livret de suivi permet de faire le lien entre les différents acteurs de la formation et d'accompagner l'élève dans la construction de son projet personnel.

L'évaluation conduira donc l'équipe pédagogique à :

  • analyser la mise en relation des productions des élèves avec les objectifs assignés au module ;
  • apprécier la qualité de la communication (écrite, orale, directe ou médiatisée) lors des restitutions des productions ;
  • prendre en compte le contenu et la tenue de la collection des travaux de l'élève.

Implication de l'élève

L'évaluation tient également compte de l'assiduité, la curiosité, l'initiative, le degré d'autonomie et la capacité de travailler en équipe dont l'élève aura fait la preuve.

Écueil à éviter : des modalités inadaptées d'évaluation des compétences.
L'évaluation d'une compétence ne saurait être le résultat d'une quelconque moyenne arithmétique entre les disciplines.

Bonne pratique : Quelques équipes pratiquent l'autoévaluation. Cette démarche qui associe les élèves à l'évaluation favorise leur motivation.

Des exemples de mise en œuvre
Une évaluation par période (147,33 ko)
Une synthèse des évaluations (161,30 ko)
Une évaluation de la prise de parole (48,21 ko)
Une évaluation de l'activité de l'élève (52,78 ko)



6. Outils pédagogiques et utilisation des Technologies de l'information et de la communication

Toutes les activités proposées aux élèves - quels qu'en soient la durée et le lieu - doivent se référer à des objectifs précis et cohérents avec le projet pédagogique. La progression et les stratégies pédagogiques privilégieront les méthodes actives. Les documents d'accompagnement (documents guides, fiches d'observations, questionnaires, etc.) associeront les évaluations formatives et la prise en compte des activités effectuées en dehors de l'établissement.
Les supports accessibles au format numérique sont nombreux et incontournables au regard des objectifs de cette classe.
Les stratégies et les supports pédagogiques caractéristiques de la découverte professionnelle sont en cohérence avec les objectifs pédagogiques du B2i et du diplôme national du brevet.

Bonne pratique : L'usage de l'outil informatique dans ses applications récentes (conception et fabrication assistée par ordinateur, réalisation de supports numériques, etc..) est un facteur supplémentaire de motivation pour l'élève.

Des exemples de mise en œuvre
Une découverte du métier de constructeur en béton armé (370,90 ko)


7. Formation et animation

L'aide aux équipes pédagogiques et le suivi de leur activité s'inscrivent dans :

  • l'accompagnement de la mise en œuvre du module dans les établissements (dès la fin de l'année scolaire qui précède et au tout début de l'année scolaire) sera assuré par les corps d'inspection en particulier pour l'aide à la préparation du projet pédagogique. Il est souhaitable d'identifier un(e) inspecteur(trice) référent(e) qui suit l'équipe et assure l'évaluation du module.
  • la mise en place par les rectorats de formations dans le cadre des Plans Académiques de Formation. Ces formations sont transversales (module de DP) ou disciplinaires.
  • la sollicitation de l'équipe de la Rénovation de la Voie Professionnelle (RVP).
  • des formations d'établissements ou inter établissements.
  • la constitution de groupes de formateurs académiques.

 

Rappel

II. Les ressources et points d'appui

Mis à jour le 01 septembre 2009
Partager cet article
fermer suivant précédent