Suivez-nous
Coopération franco-anglaise

Les accords franco-anglais

La coopération franco-britannique dans le domaine de l'éducation est ancienne. Elle est renouvelée périodiquement par différentes conventions et accords qui en précisent les axes privilégiés et les priorités.

La France et la Royaume-Uni ont une tradition de relations en matière éducative et culturelle. Les deux pays échangent des assistants de langues depuis plus de cent ans. Le français est la langue la plus enseignée au Royaume-Uni, où il représente plus de 90% de l'enseignement des langues étrangères. L'anglais est également la première langue étudiée en France, avec plus de huit millions d'élèves. Les politiques linguistiques des deux pays misent sur un apprentissage précoce de la langue.

La coopération franco-écossaise s'inscrit dans cette même logique.

Historique

Les accords du Touquet signés entre la France et l'Angleterre en février 2003 ont consacré et consolidé différentes actions de coopération éducative, redynamisant la convention culturelle de 1948 entre le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et la France. Ce nouvel essor s'est trouvé renforcé lors de la visite d'État de la reine Elizabeth à Paris, venue lancer officiellement les festivités l'anniversaire de l'Entente Cordiale (1904-2004). Puis, les accords de coopération signés à Paris en 2006 pour quatre ans ont intensifié les coopérations prioritaires entre les deux pays autour de l'apprentissage des langues vivantes dès le plus jeune âge, de la mobilité et de l'insertion professionnelle des jeunes dans l'espace européen.

Les accords ont été renouvelés  le 7 novembre 2011 à Londres pour une période de quatre ans. Ils privilégient l'apprentissage des langues, les partenariats, la coopération scolaire et les échanges sur des thèmes d'intérêt commun.

 

Mis à jour le 28 octobre 2013
Partager cet article