La pratique d'une langue vivante étrangère

Qui enseigne les langues à l'école ?

L'enseignement des langues vivantes à l'école est essentiellement assuré par les maîtres du premier degré. Des enseignants du second degré, des assistants de langue vivante ou des intervenants extérieurs peuvent également dispenser cet enseignement.

Enseignants du premier degré

Depuis 2008, tous les professeurs des écoles sont formés pour enseigner les langues vivantes à l'école. Pour assurer cet enseignement, ils doivent obtenir dans le cadre de leur formation initiale le niveau "B2" du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), qui correspond au niveau avancé d'un utilisateur indépendant.

En 2012-2013, les maîtres du premier degré représentent 98 % des personnes intervenant dans l'enseignement des langues vivantes, pour une prise en charge de 95 % des groupes d'élèves. Le service des enseignants du premier degré qui ont validé une compétence linguistique peut être adapté. Ils peuvent par exemple pratiquer des échanges de service organisés au sein de l'équipe pédagogique de l'école. Des maîtres itinérants spécialisés en langues vivantes peuvent également intervenir.

Enseignants du second degré

Les professeurs de langues vivantes du second degré volontaires effectuent des heures supplémentaires d'enseignement dans les écoles. Ce dispositif favorise la continuité des enseignements entre l'école primaire et le collège.

Assistants de langue vivante

Les assistants étrangers de langue vivante sont recrutés dans le cadre de programmes bilatéraux d'échange. Ce sont majoritairement des étudiants étrangers qui suivent des formations universitaires de second et troisième cycle.

Les assistants de langues vivantes sont en classe douze heures par semaine. Ils exercent auprès des élèves du premier, du second degré et également auprès des étudiants des universités.

Le centre international d'études pédagogiques (CIEP) gère les assistants. Il a édité une mallette pédagogique à l'attention des assistants anglophones et germanophones affectés dans les écoles. Ces ressources sont accessibles sur le site primlangues.

La mallette pédagogique des assistants

Intervenants extérieurs

Les intervenants extérieurs sont essentiellement recrutés localement par les directions académiques parmi les locuteurs natifs et les diplômés en langues. Leurs compétences pédagogiques et linguistiques sont vérifiées lors de la procédure d'habilitation. Ils sont rémunérés par les directions académiques.

Leur contrat de travail peut durer jusqu'à 12 mois et ils peuvent effectuer un service maximum de 18 heures hebdomadaires. Les périodes de vacances scolaires incluses dans la durée du contrat de travail sont également rémunérées.

Procédure d'habilitation

Les enseignants de langues du second degré et les professeurs des écoles qui ont suivi une formation initiale en langue vivante au niveau "B2" du CECRL sont habilités à enseigner les langues vivantes à l'école.

Les autres intervenants doivent nécessairement être habilités préalablement à toute intervention. Les niveaux d'exigence ont été harmonisés au niveau national. La procédure se déroule en deux temps :

  • Un entretien avec les membres de la commission d'habilitation
    L'entretien se déroule en 4 phases. Il permet de vérifier les compétences linguistiques et culturelles des candidats et leur connaissance des textes officiels. Le candidat obtient une habilitation provisoire.
  • Une visite de classe suivie d'un entretien
    La visite permet d'attester des aptitudes pédagogiques pour enseigner une langue vivante dans les écoles primaires. Le candidat obtient alors son habilitation définitive.

Pilotée au niveau académique, la procédure d'habilitation est organisée par les directions académiques de chaque département.

En savoir plus

Décret n°2002-11 du 3 janvier 2002
Recrutement des professeurs des écoles chargés d'un enseignement de et en langue régionale

Mis à jour le 24 mars 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent