Éducation à la sécurité routière

L'éducation à la sécurité routière au lycée et en CFA

Les jeunes de 15 à 24 ans sont les premières victimes des accidents de la route. Afin de lutter contre l'insécurité routière des jeunes et les sensibiliser à la prise de risques, une demi-journée obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière pour l'ensemble des entrants en lycée et centre de formation d'apprentis public (CFA) a été mise en place.

L'adolescence et la prise de risques

L'entrée au lycée correspond à l'adolescence, période de construction de l'individu, caractérisée par des comportements transgressifs (prise de risque et sentiment d'invulnérabilité).

Cette période est également associée à une insuffisance de la perception objective des risques.

L'accidentalité routière chez les 15-24 ans

Les accidents de la route constituent la première cause de décès chez les jeunes. 

Le bilan de l'accidentalité routière 2017, réalisé par l'observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

L'étude PERLE

En 2011, la réalisation d'une étude a été confiée à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) par le ministère de l'Éducation nationale et la délégation à la sécurité routière.

Cette étude intitulée PERLE (projet de prévention et d'éducation routière en lycée) et réalisée entre 2011 et 2014, a eu pour objectifs d'évaluer les actions de sécurité routière menées dans les lycées et les centres de formation d'apprentis (CFA) et de mesurer leur impact sur le comportement des jeunes.

Elle a mis en lumière la nécessité de favoriser les actions éducatives de sécurité routière centrées sur le développement des compétences psychociales et d'exploiter de nouveaux leviers pour sensibiliser les élèves et les jeunes dans ce champ : capacité à résister à l'influence des pairs, valorisation des comportements positifs, proposition de solutions concrètes et adaptées aux situations rencontrées par les jeunes, etc. Cette étude a également conclu sur l'importance de renforcer les connaissances des élèves sur les causes directes des accidents de la route et de travailler sur la perception des risques.

L'étude complète

Synthèse de l'étude

Demi-journée obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière pour les entrants en lycée et en CFA

L'éducation à la sécurité routière est une composante de l'éducation à la citoyenneté et de la prévention des comportements à risques. Ainsi, afin de sensibiliser le maximum de lycéens et d'apprentis, une demi-journée obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière a été mise en place en 2015.

Son cadre est défini parla circulaire n° 2015-082 du 22-5-2015.

Elle concerne l'ensemble des entrants en lycée (élèves de seconde générale et technologique, élèves de seconde professionnelle, de première année de CAP) ainsi que les apprentis de même niveau des CFA publics.

Elle s'inscrit dans la politique éducative de l'EPLE, définie dans le cadre du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et intégrée dans le projet d'établissement et se déroule sur une demi-journée continue (soit trois heures consécutives). 

Afin de favoriser une participation active des lycéens et des apprentis, cette séance s'organise, de préférence, en groupe restreint et en cohérence avec l'ensemble des actions de l'établissement visant à une approche transversale de la citoyenneté. Elle peut, pour ce faire, s'appuyer un partenariat associatif à condition que celui-ci s'intègre à un projet pédagogique piloté par l'équipe éducative.

Les interventions d'éducation à la sécurité routière en lycée et CFA public doivent prendre en compte la tendance à la prise de risque caractéristique de la période de l'adolescence. Ainsi, au lycée et en CFA, les actions éducatives portent en priorité sur :

  • le rapport au risque et à la prudence,
  • le rapport à la règle et à la transgression,
  • le rapport à autrui (influence et pression des pairs) et à la citoyenneté.

Les outils et ressources pour mettre en oeuvre l'éducation à la sécurité routière au lycée et en CFA

La malette pédagogique lycée/CFA

Une malette pédagogique dématérialisée est disponible sur le site eduscol/éducation sécurite routière et permet aux équipes éducatives, chargées de la mise en œuvre de cette sensibilisation, de trouver l'ensemble des ressources et outils nécessaires.

Les textes de référence

Arrêté du 25 mars 2007 relatif à l'organisation et à la délivrance des attestations scolaires de sécurité routière de premier et de second niveau, de l'attestation de sécurité routière et de l'attestation de l'éducation à la route.

Circulaire n°2006-085 du 24-5-2006 JO du 16-7-2006 relative à l'éducation à la responsabilité en milieu scolaire.

Circulaire n° 2015-082 du 22-5-2015 relatifve à la demi-journée obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière pour les entrants en lycée et en centre de formation d'apprentis public.

Une sélection d'outils et de ressources

À partir d'une sélection de films de sécurité routière, la mallette pédagogique met à disposition des équipes éducatives des pistes d'exploitation pédagogique.

Les ressources pédagogiques : outils et fiches

La délégation à la sécurité routière (DSR) a développé un outil numérique visant à sensibiliser les élèves à la perception des risques routiers et au partage de la route. Ce module de sensibilisation se compose de 8 films ainsi que de fiches d'exploitation pédagogiques.

Outil numérique de perception des risques

Les réseaux et le partenariat

Pour mettre en œuvre l'éducation à la sécurité routière, les équipes éducatives peuvent être accompagnées par différents acteurs.

L'éducation à la sécurité routière bénéficie d'un réseau constitué :

  • au niveau académique, d'un coordonnateur sécurité routière, 
  • au niveau départemental, de correspondants sécurité pour le premier et le second degré, 
  • au niveau des EPLE, d'un référent sécurité routière.

Par ailleurs, dans chaque académie, le référent éducation à la sécurité routière du réseau CANOPÉ peut mettre à disposition des équipes éducatives, des ressources locales et les accompagner dans l'animation des interventions.  

Dans les préfectures, les coordinations sécurité routière constituent également des partenaires essentiels pour mettre en œuvre des projets, notamment dans le cadre des programmes départementaux des actions de sécurité routière. Ces coordinations disposent d'intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) qui mettent à disposition informations et des ressources portant sur la politique locale de sécurité routière et peuvent participer aux actions de prévention menées dans les établissements scolaires.

Enfin, des partenaires associatifs peuvent aussi être sollicités pour participer à des actions d'éducation à la sécurité routière à condition que leur intervention soit intégrée à un projet piloté par l'équipe éducative.

Mis à jour le 26 mars 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent