Éducation à la sécurité routière

L'éducation à la sécurité routière au collège

L'éducation à la sécurité routière au collège prend la forme d'un enseignement obligatoire, intégré aux programmes et sanctionné par les ASSR 1 et 2. Dans chaque établissement, le sécurité routière est chargé de mettre en oeuvre cet enseignement en partenariat avec l'équipe éducative et les associations.

Prévenir et réduire les accidents

  • 1% des personnes tuées de 0 à 14 ans sont des piétons ou des cyclistes.
  • 47 % des personnes tuées de 15 à 17 ans sont des usagers de deux roues à moteur.
  • Les 15-24 ans représentent près de 13% de la population mais 26% des personnes tuées sur la route.
  • Les garçons sont plus accidentés que les filles.
  • Les collégiens sont des usagers de la route ou de la rue, piétons, cyclistes, cyclomotoristes pour certains mais aussi passagers de véhicules.

Pour prévenir et réduire les accidents, la période de la scolarité au collège représente un moment privilégié. Inscrite dans un continuum éducatif, l'éducation à la sécurité routière s'effectue au collège sous la forme d'un enseignement obligatoire, transdisciplinaire, intégré dans les horaires et les programmes.

Le socle commun de connaissances et de compétences défini par le décret n°2006-830 du 11 juillet 2006 intègre l'acquisition de savoirs et de comportements réfléchis face aux dangers de la route. Ainsi, il est mentionné au point six de l'annexe du décret précité que doivent être acquises, parmi les compétences sociales et civiques. «[...] vivre ensemble par l'appropriation progressive des règles de la vie collective, et [...] respecter les règles de sécurité, notamment routières par l'obtention de l'attestation scolaire de sécurité routière».

 Nommer un référent sécurité routière dans chaque établissement

Suivant l'avis du Comité interministériel à la sécurité routière (CISR), le ministère chargé de l'Éducation nationale a décidé, en décembre 2008, de généraliser le dispositif de désigner un référent de sécurité routière, dans chaque établissement (note DGESCO B 3-1 n° 09.340 du 22 décembre 2009).

Pour exercer sa mission, le référent sécurité routière peut se rapprocher des correspondants académiques « sécurité », des correspondants départementaux « sécurité », des chargés de mission « sécurité routière » rattachés aux préfectures. Il peut également prendre appui auprès de diverses associations engagées dans la lutte contre l'insécurité routière (en particulier les associations Prévention Routière et Prévention Maif). 

Un espace est dédié aux référents sur le site Eduscol Education sécurité routière.

Mettre en place des actions de sensibilisation à la sécurité routière

Insérées dans la vie scolaire, des actions de sécurité routière peuvent être organisées en collège, en liaison avec les projets d'établissement ou contrat d'objectifs et dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), dispositifs destinés à organiser la prévention des conduites à risques.

Préparer et faire passer les attestations scolaires de sécurité routière

Les élèves entrant en classe de 6e ont acquis à l'école primaire des connaissances et des comportements validés par l'attestation de première éducation à la route (APER).

Au collège, l'éducation à la sécurité routière est finalisée par la préparation des deux attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) de niveaux 1 et 2 et par l'attestation d'éducation à la route (AER).

Une attestation d'éducation à la route (AER) valide les connaissances des personnes présentant une déficience visuelle ne leur permettant pas, en raison de leur handicap, de se présenter aux épreuves des attestations scolaires de sécurité routière ou de l'attestation de sécurité routière.

La préparation des élèves est un moment important à privilégier dans le cadre des enseignements et de la vie de l'établissement.

Des ressources et une plateforme de préparation en ligne sont à la disposition des équipes éducatives sur le site Eduscol Education sécurité routière.

À la suite de l'épreuve, il est nécessaire de reprendre la vidéo liée au questionnaire avec les élèves afin corriger les réponses et ne pas laisser les jeunes avec des idées reçues. Chaque épreuve propose une correction détaillée de chaque question.

 Éducation à la sécurité et à la citoyenneté ferroviaires: le partenariat avec SCNF

Depuis 2006, le ministère de l'éducation nationale et SNCF sont partenaires pour le développement de l'éducation à la sécurité et à la citoyenneté dans les transports ferroviaires. Ce partenariat repose principalement sur des interventions en milieu scolaire réalisées gratuitement par 450 agents SNCF volontaires spécifiquement formés, qui sensiblisent chaque année plus de 220 000 jeunes dans les écoles, collèges et lycées.

Les thématiques de prévention abordées lors de ces interventions s'inscrivent dans le cadre de l'acquisition des compétences sociales et civiques: respect des autres, des biens collectifs et des règles, à travers l'exemple des transports publics.
Ces interventions sont réalisées en priorité dans les établissements scolaires situés à proximité d'une emprise ferroviaire ou dans des zones où l'on constate des comportements à risque.

Mis à jour le 28 novembre 2014
Partager cet article
fermer suivant précédent