L'égalité des filles et des garçons

Concours sur l'égalité filles-garçons

Sélection de divers concours organisés chaque année, à l'échelle nationale ou académique, afin de promouvoir au sein de l'école, l'égalité et le respect mutuel entre les filles et les garçons ainsi que la mixité des filières. Ces opérations contribuent à la mise en œuvre de la Convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (2013-2018).

« Les Olympes de la Parole »

Ce concours national est organisé par l'Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU), avec le soutien du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, du ministère en charge des droits des femmes et du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Il s'adresse aux classes de l'école élémentaire, de collège et de lycée (général, technologique, professionnel et agricole) de l'enseignement public et privé sous contrat. Les lycées français à l'étranger sont également invités à participer. Il est mené en étroite concertation avec les personnes chargées de mission académique égalité filles-garçons.

Sujet du concours 2016-2017

Au travail, comme dans la vie privée, que ce soit pour s'informer, communiquer, commercer, créer..., le numérique fait partie intégrante de notre quotidien. De nombreux métiers s'y rapportent, certains se créent, d'autres évoluent : ceux tournés vers la recherche et le développement des techniques ; ceux tournés vers les usages. Face à ce bouleversement de notre économie et de nos modes de vie, vous vous interrogerez sur la répartition femmes/hommes dans les différents métiers du numérique et proposerez des solutions pour parvenir à l'égalité.

Modalités du concours

Phase 1 - inscription

Du 01/09/2016 au 06/01/2017 inclus, les classes candidates s'inscrivent par courriels adressés conjointement à contact@affdu.fr et rcourtaud@club-internet.fr (la fiche d'iinscription est incluse dans le dossier du concours à télécharger ci-après).

Phase 2 - préparation des épreuves préliminaires de sélection académique

Une fois inscrites, les classes préparent les réalisations attendues pour les épreuves préliminaires de sélection qui se déroulent au niveau de l'académie, dans le courant du premier trimestre 2017, au plus tard le 12/03/2017. Deux options sont proposées, l'une avec saynète, l'autre avec clip vidéo. En fonction de l'option choisie, les réalisations attendues sont :

Pour l'option avec saynète théâtralisée : un dossier documentaire, rédigé par les élèves, qui illustre le sujet du concours ; une fiche méthodologique, rédigée par les enseignant-e-s, qui expose de manière synthétique la trame du travail des élèves et les objectifs pédagogiques mis en œuvre ; une saynète théâtralisée.

Pour l'option avec clip vidéo : un dossier documentaire, rédigé par les élèves et qui illustre le sujet du concours ; une fiche méthodologique, rédigée par les enseignant-e-s, qui expose de manière synthétique la trame du travail des élèves et les objectifs pédagogiques mis en œuvre ; un clip vidéo sonorisé.

À l'issue de ces épreuves, chaque académie désigne au maximum un établissement par catégorie (école élémentaire, collège, lycée) pour prendre part aux épreuves finales.

Phase 3 - épreuves finales

Les classes lauréates des sélections académiques participent, dans un second temps, à une finale nationale qui se déroule à Paris. Il y a deux finales, le mercredi 29/03/2017 pour les lycées et le mercredi 17/05/2017 pour les écoles élémentaires et les collèges.

Règlement du concours et fiche d'inscription

Calendrier

• septembre 2016 : annonce du concours dans les établissements scolaires
• 1er septembre 2016 au 06 janvier 2017 inclus : inscriptions
• mi-mars 2017 : épreuves préliminaires de sélection académique
• mercredi 29 mars 2017 : finale nationale des lycées
• mercredi 17 mai 2017 : finale nationale des écoles élémentaires et des collèges

Plus d'informations : Olympes de la parole

Palmarès du concours 2015-2016

Catégorie lycées, finale du 30 mars 2016

Premier prix, ex aequo : lycée polyvalent Langevin-Wallon de Champigny-sur-Marne, classe de 1ère STMG (académie de Créteil) et lycée professionnel Arnaut Daniel de Ribérac, classes de 1ère et Tle (académie de Bordeaux)

Deuxième prix, ex aequo : lycée Montchapet de Dijon, classe de 2nde (académie de Dijon), lycée René Descartes de St-Genis-Laval, classe de Tle S (académie de Lyon), lycée Freppel d'Obernai, classe de 2nde (académie de Strasbourg)

Troisième prix, ex aequo : lycée des Droits de l'Homme de Petit-Bourg, classe de 2nde (académie de la Guadeloupe), lycée Marcel Pagnol d'Athis-Mons, classe de 2nde (académie de Versailles)

Quatrième prix, ex aequo : lycée professionnel Pontarcher de Vesoul, classe de 2nde BPR (académie de Besançon), lycée Eugène Woilliez de Montreuil-sur-Mer, classe de 2nde (académie de Lille)

Cinquième prix, ex aequo : lycée des métiers Mireille Grenet de Compiègne, classe de 2nde (académie d'Amiens), lycée ITEC-Boisfleury de Corenc, classe de 1ère PGA (académie de Grenoble), lycée Jeanne d'Arc de Figeac, classe de 2nde (académie de Toulouse)

Catégorie collèges et écoles élémentaires, finale du 25 mai 2016

Premier prix, à l'unanimité  du jury : collège des Bourgognes de Chantilly, classe de 3è (académie d'Amiens)

Deuxième prix : collège Henri Wallon de Saint-Martin-d'Hères, classe de 3è (académie de Grenoble)

Troisième prix : collège Colette de Saint-Priest, classe de 4è (académie de Lyon)

Quatrième prix, ex aequo : collège Jean Jaurès de Saint-Vit, classe de 3è (académie de Besançon) ; collège Gérard Philippe d'Aulnay-sous-Bois, classe de 3è (académie de Créteil) ; collège Denis Poisson de Pithiviers, classe de 3è (académie d'Orléans-Tours)

Cinquième prix, ex aequo : collège Claude Massé d'Ambarès et Lagrave, classe de 3è (académie de Bordeaux) ; collège Félicien Joly de Fresnes sur Escaut, classes de 6è et 5è (académie de Lille) ; collège Aimé Césaire de Fort-de-France, classe de 4è (académie de la Martinique)

Catégorie écoles élémentaires, finale du 26 mai 2016

Premier prix, ex aequo : école de Pombiray de Pombiray/St François, classe de CM2 (académie de la Guadeloupe) ; école élémentaire Jacques Duclos de Montigny-en-Gohelle, classes de CM1/CM2 (académie de Lille) ; école élémentaire du Val de Metz, classe de CM1 (académie de Nancy-Metz)

Deuxième prix : école Marie Labarde de Le Morne Rouge, classe de CM2 (académie de la Martinique)

Félicitations à tous les professeur(e)s et élèves pour leur travail et leur enthousiasme !

« Buzzons contre le sexisme »

Ce concours est une initiative de la téléweb « Télédebout ». Il est soutenu, notamment, par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de la culture et de la communication, le ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes, le rectorat de Toulouse, la direction régionale des droits des femmes, le conseil régional Occitanie, la mairie de Toulouse, le centre audiovisuel Simone de Beauvoir, la radio France Bleu Toulouse, les magazines l'Étudiant, Femmes en Résistance.

Il s'adresse à tous les jeunes de 10 à 25 ans, aux enseignant-e-s et à leurs élèves, aux éducateurs-trices, aux animateurs-trices. L'objectif est de réaliser une vidéo d'une durée de 2 à 7 minutes, sur le thème de la lutte contre le sexisme. Pour cette sixième édition, deux nouvelles catégories de prix sont créées. Il s'agit de la catégorie « vidéo libre » (sur un thème au choix des candidat-e-s) et la catégorie « vidéo thématique » sur l'un des deux thèmes suivants : l'injure ou le cybersexisme

Calendrier

• 1 septembre au 31 décembre 2016 : inscriptions
• 15 mars 2017 : date limite de remise des vidéos
• mai/juin 2017 : remise des prix et projection des films primés à Paris

Pour l'édition 2015-2016, plus de 1300 jeunes vidéastes, de provenances très diverses - milieu urbain et rural, établissements d'enseignement général et technologique ou agricole, centres d'animation, points d'information jeunesse, centres de prévention, etc. - se sont exprimé-e-s contre le sexisme en réalisant 120 vidéos.

Plus d'informations : Buzzons contre le sexisme

« Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin »

Depuis de nombreuses années, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) se mobilise pour favoriser l'accès des femmes aux métiers du bâtiment. Elle organise, notamment, un concours visant à faire participer des élèves à ce mouvement en récompensant les auteurs de photos créatives et originales de femmes travaillant dans le bâtiment. L'opération est soutenue par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, le ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes, la mutuelle des artisans et du commerce de proximité et le groupe de protection sociale Pro BTP.

Le concours s'adresse à des élèves de classes de 5e, 4e et 3e, en équipes obligatoirement mixtes.

Les élèves vont à la rencontre des professionnels du bâtiment et illustrent leurs travaux au travers de photos prises sur les chantiers et/ou en entreprise. 5 photos sont obligatoires dont l'une - au moins - doit illustrer une ou plusieurs femme(s) accomplissant des gestes professionnels de leur métier. Ces 5 photos sont accompagnées d'une fiche d'identité de l'entreprise, d'une synthèse écrite de l'interview, d'une légende explicative propre à chacune et d'une photo de la classe.

Calendrier

• vendredi 7 avril 2017 : date limite de remise des dossiers au CAPEB du département de l'établissement
• mai 2017 : examen du dossier par le jury national et palmarès

Plus d'informations : Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin

« Éthique et sport scolaire »

Ce concours est organisé par l'Union nationale du sport scolaire (UNSS) qui souhaite ainsi encourager les jeunes à réaliser des actions exemplaires et citoyennes. De grandes organisations sont associées à cette opération comme la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), l'Agence pour l'éducation par le sport (APELS), Femix' Sports, SOS Homophobie, l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), le festival Croiz'y, la Protection judiciaire de la jeunesse et le magazine l'Étudiant.

Le concours est ouvert aux associations sportives scolaires du second degré ainsi qu'à toutes les institutions conventionnées avec l'UNSS : PJJ, IME, ULIS, CFA... et aux lycées français à l'étranger. Le projet doit être porté par un professeur d'éducation physique et sportive avec les jeunes licenciés de son association sportive scolaire et, au-delà, l'ensemble de la communauté éducative.

À travers le sport scolaire, les projets déposés doivent répondre aux trois objectifs suivants : mettre en avant la richesse des différences pour le « vivre ensemble », former les jeunes générations à des comportements responsables et citoyens et enfin promouvoir l'apport bénéfique du sport pour la santé. Les candidats doivent réaliser au cours de l'année scolaire 2016/2017 ou avoir engagé en 2015/2016, une action répondant à l'une des 5 thématiques suivantes : lutter contre le racisme et/ou les violences ; lutter contre le sexisme et/ou l'homophobie ; favoriser l'Inclusion des personnes en situation de handicap : éco-responsabilité ; santé et bien-être ; égalité filles/garçons (AS prétendant recevoir le label « AS Égalité » de l'UNSS. Il s'agit de présenter un dossier attestant d'un bilan sur le plan de développement des 3 dernières années en matière d'égalité filles/garçons).

Calendrier prévisionnel (à confirmer)

• novembre 2016 : inscriptions.
• avril 2017 : date limite de remise des dossiers de candidature
• mai 2017 : jury national et remise des prix

Plus d'informations : UNSS - Éthique et sport scolaire

« Science Factor »

Ce concours est une initiative de Global contact, organisme d'études et de conseil qui réalise depuis 5 ans des études sur les jeunes et le rôle des femmes dans les sciences et technologies. Il vise à susciter des vocations scientifiques chez les jeunes, notamment les filles, en prenant appui sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Le concours s'adresse aux élèves de 6e à la Terminale. Les équipes candidates, constituées de 2 à 4 jeunes, sont impérativemet pilotées par une fille et peuvent être épaulées par des étudiant-e-s ou des professionnel-le-s issu-e-s des filières scientifiques et techniques. Ces équipes doivent proposer une innovation ou une invention que les élèves aimeraient réaliser. L'impact sociétal, économique ou environnemental devra être clairement démontré lors du dépôt du projet.

Les équipes présentent leur projet sur Facebook et les soumettent aux votes des internautes. Ces votes établissent un classement et les 10 meilleurs projets du classement sont alors soumis au jury. Deux prix sont attribués : l'un pour les élèves de collège, l'autre pour les élèves de lycées.

Pour exemple, le Prix Science Factor 2015 Collégien a été remis à une équipe d'élèves de 6e qui a présenté un projet de cantine intelligente, pour que les adolescent-e-s mangent « équilibré » sans que ce soit compliqué. Leur projet prend appui sur des bornes de cantines qui permettent aux élèves, munis de leur carte magnétique personnelle (comprenant leur taille, poids, âge, planning des activités physiques), de choisir leurs repas, en fonction de leurs envies... et surtout de leurs besoins ! Le Prix Science Factor 2015 Lycéen a lui été remis à une équipe qui a développé un projet pour faciliter la détection de pollution avec des bouées dérivantes sur lesquelles sont placés plusieurs capteurs permettant de mesurer différents indicateurs de pollution de l'eau (pH, température, conductivité, chlorophylle, substances chimiques...).

Calendrier

L'édition 2016-2017 est ouverte du 7 septembre au 31 décembre 2016.

Plus d'informations : Science factor

Mis à jour le 30 septembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent