Rendez-vous des Lettres

9ème Rendez-vous des lettres : L'histoire littéraire aujourd'hui, l'histoire littéraire autrement

4 et 5 février 2019

Actes vidéo du 9e Rendez-vous des Lettres, sur le thème : « L'histoire littéraire aujourd'hui, l'histoire littéraire autrement », BnF, les 4 et 5 février 2019.

Présentation et programme du Rendez-vous des Lettres 2019

« L'histoire littéraire aujourd'hui, l'histoire littéraire autrement »

La richesse de notre discipline a pour corollaire une complexe conciliation de ses objectifs d'enseignement. Discipline de culture, mais aussi d'expression et d'interprétation, le français a ainsi hésité à la fois sur la priorité de ses fins propres et sur la nature des savoirs les plus nécessaires : ceux d'ordre historique, qui permettent de proposer une vue diachronique de la littérature et de contextualiser l'étude des œuvres et des textes en les replaçant dans leur temps ; ceux qui, relevant de la poétique et de la stylistique, en éclairent l'écriture et sont nécessaires à l'explication de leur structure, de leur cohérence et de la raison de leurs effets.

Sans doute une lecture pertinente des œuvres et des textes est-elle aussi une lecture informée. Mais, dans la classe, quels arbitrages faire ? Quelle place donner aux repères (diachroniques, culturels, esthétiques) ? Quelle part accorder à la construction de connaissances sans doute indispensables ? Quelle part à d'essentielles expériences de lecture, et à la parole de l'élève ?

Quelles sont par ailleurs les limites d'une histoire littéraire dont auraient besoin les élèves du XXIème siècle : nationales, européennes, mondiales ? Comment mettre en œuvre les choix effectués, par quelles pratiques dans les classes ?

L'actuelle reconfiguration des programmes de lycée, dans la perspective de leur progressivité au regard de l'enseignement supérieur, offre à notre discipline la possibilité de repenser à neuf cette question.

Programme du RDVL 2019 (pdf)

Bibliographie sélective par Olivier Barbarant, inspecteur général de l'éducation nationale, doyen du groupe lettres :

  • Alain Vaillant, L'Histoire littéraire (Armand Colin, collection « U », 2016)
  • William Marx, L'Adieu à la littérature. Histoire d'une dévalorisation (éditions de Minuit, 2005) ; La Haine de la Littérature (éditions de Minuit, 2005) ; Un gai savoir (éditions de Minuit, 2018).
  • Gilles Philippe, La langue littéraire - Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon (Fayard, 2009)
  • Gisèle Sapiro, L'espace intellectuel en Europe : de la formation des Etats-Nations à la mondialisation (éditions La Découverte, collection « Recherches », 2009) ; La Guerre des écrivains 1940-1953 (Fayard, 1999).
  • Florence Naugrette, Le Théâtre romantique. Histoire, écriture, mise en scène (Seuil, collection « Points essais », réédition 2012).
  • Michel Murat, Le Romanesque des lettres (José Corti, 2018), L'Histoire littéraire des écrivains (dirigé avec J.-L. Jeannelle, M. Macé, et V. Debaene, PUPS, 2013).
  • Mona Ozouf, Les Aveux du roman - Le XIXème siècle entre Ancien Régime et Révolution (Fayard, 2001) ; L'École en France : essai sur la Révolution, l'utopie et l'enseignement (Gallimard, 1984) ; La Cause des livres (Gallimard, 2011) ; L'autre George - à la rencontre de George Eliot (Gallimard, 2018).

Vidéos de la première journée

Allocutions d'ouverture et présentation des journées

Allocutions d'ouverture et présentation des journées (vidéo)

  • Olivier Chourrot, directeur des publics, BnF
  • Jean-Marc Huart, directeur général de l'enseignement scolaire
  • Olivier Barbarant, inspecteur général de l'éducation nationale, doyen du groupe lettres

L'histoire littéraire aujourd'hui : approches renouvelées

Pour une histoire littéraire critique (vidéo)

William Marx, professeur de littératures comparées, université de Paris Nanterre

L'histoire littéraire renouvelée par les sciences humaines (vidéo)

Gisèle Sapiro, directrice de recherche au CNRS, directrice d'études à l'EHESS

Bibliographie de la conférence de Gisèle Sapiro :

  • Anna Boschetti, Ismes. Du réalisme au postmodernisme, CNRS Editions, 2014.
  • Pierre Bourdieu, Les Règles de l'art, Seuil, 1992.
  • Claire Ducournau, La Fabrique des classique africains. Ecrivains d'Afrique subsaharienne francophone (1960-2012), CNRS Editions, 2017.
  • Tristan Leperlier, Algérie, les écrivains dans la décennie noire, CNRS Editions, 2018.
  • Gisèle Sapiro, Les écrivains et la politique en France, de l'Affaire Dreyfus à la Guerre d'Algérie, Seuil, 2018.

Quelles mises en œuvre de l'histoire littéraire ?

La formation pédagogique sur Hernani de Hugo et sa bataille (vidéo)

Florence Naugrette, professeure de littérature, Sorbonne Université

Les Essentiels de la littérature  : conception et usages du portail d'histoire littéraire de la BnF (vidéo)

  • Arnaud Laborderie, chef projet du service multimédia du département des éditions de la BnF
  • Yaël Boublil, professeure de lettres, formatrice académique, académie de Paris

Construire en classe l'histoire littéraire : enjeux, méthodes, difficultés (vidéo)

  • Olivier Decroix, professeur de chaire supérieure, lycée Henri IV, Paris, académie de Paris
  • Guillaume Tomasini, professeur agrégé de lettres en classe préparatoire, lycée Louis Thuillier, et Madeleine Michelis, Amiens, académie d'Amiens

Synthèse de l'inspection générale

Synthèse de l'inspection générale (vidéo)

« Comment mettre en œuvre une histoire littéraire dans les classes ? De l'histoire littéraire à l'œuvre, de l'œuvre à l'histoire littéraire »

  • Olivier Barbarant, inspecteur général de l'éducation nationale, doyen du groupe lettres
  • Alain Brunn, inspecteur général de l'éducation nationale, groupe lettres
  • Fabrice Poli, inspecteur général de l'éducation nationale, groupe lettres
  • Paul Raucy, inspecteur général de l'éducation nationale, groupe lettres

L'histoire littéraire : quel périmètre ?

Histoire littéraire et histoire des arts : dialogue, continuité, enjeux (vidéo)

Henri de Rohan, inspecteur général de l'éducation nationale, chargé de l'histoire des arts

Entretien : théâtre, traduction et histoire littéraire contemporaine (vidéo)

  • Laurent Muhleisen, traducteur, conseiller littéraire à la Comédie Française
  • Sandrine Philippe, IEN ET-EG lettres-histoire, académie de Paris

Les manuscrits de Gustave Flaubert réunis dans Gallica (vidéo)

Arnaud Dhermy, chef de la mission coopération régionale, communication, formation du département de la coopération de la BnF

Vidéos de la deuxième journée

Raconter l'histoire littéraire ?

La mise en récit de l'histoire littéraire (vidéo)

Michel Murat, professeur de littérature française, Sorbone Université

Entretien autour de l'émission « La compagnie des auteurs » (France Culture)  (vidéo)

« Quelle histoire littéraire produit l'émission ? Quelles figures ou imaginaires des œuvres ? Comment exploiter les ressources radiophoniques en classe ? »

  • Matthieu Garrigou-Lagrange, écrivain et producteur
  • Laurence Millet, réalisatrice
  • Anne-Vanessa Prévost, membre de l'équipe de l'émission
  • Olivier Barbarant, inspecteur général de l'éducation nationale, doyen du groupe lettres

Entretien autour de l'émission « Un siècle d'écrivains » (France Télévision) (vidéo)

« Quelle histoire littéraire ? Comment exploiter les ressources télévisuelles en classe ? »

  • Florence Mauro, réalisatrice et auteure, co-responsable de la collection « Un siècle d'écrivains »
  • Paul Raucy, inspecteur général de l'éducation nationale, groupe lettres

En guise de clôture : Conversation sur l'histoire littéraire

Mona Ozouf, conversation sur l'histoire littéraire avec Philippe Le Guillou (vidéo)

  • Mona Ozouf, historienne et philosophe, directrice de recherche émérite à l'École des hautes études en sciences sociales
  • Philippe Le Guillou, écrivain, inspecteur général de l'éducation nationale, groupe lettres

Présentation et brochure des ateliers pour les formateurs

Atelier 1 - Résistances du texte : quelle histoire littéraire au service de la compréhension et de l'interprétation ?

Présentation de l'atelier 1 - L'atelier propose, à travers une séance de lecture, d'interroger la place et la nature des éléments d'histoire littéraire nécessaires à la compréhension d'un texte par les élèves.

C'est à une expérience du détour que les participants sont conviés : adopter la posture de lecteurs non experts face à un texte issu d'un univers éloigné de leurs références culturelles. Devant une page traduite de littérature chinoise, jusqu'où peuvent aller la compréhension et l'interprétation d'un lecteur occidental compétent ?

Entre la réception intime du texte par le sujet lecteur que l'enseignant cherche à promouvoir et la part d'universalité du texte littéraire qui tend à faire de l'auteur, quelle que soit son époque, un frère en humanité, voire un contemporain, quelle part donner à l'histoire littéraire ? Jusqu'où peut aller une lecture « candide », actualisante, sans trahir le texte ? Entre transparence supposée et opacité réelle du texte, quels éléments culturels et quelles connaissances de l'histoire littéraire nationale se révèlent utiles ou indispensables pour accéder à un sens plus éclairé et à une compréhension plus nuancée ?

Préparation de l'atelier 1 - Les textes seront découverts lors de l'atelier.

Atelier 2 - Tirer le(s) fil(s) : de l'œuvre au texte, de l'œuvre à son passé (lycée)

Présentation de l'atelier 2 - L'atelier interrogera la spécificité du travail qu'exige le nouveau programme. Il s'appliquera à construire un cours à partir d'un programme possible : les Lettres de Madame de Sévigné (1671) ; puis à en dégager les déplacements didactiques : Quel statut pour la séquence ? Quels liens entre les séquences et l'objet d'étude ? Quelles modalités de travail pour quelle séquence ?

  • Temps 1 : À la recherche de fils permettant de tisser une lecture de l'œuvre intégrale. Dessiner de façon concrète un espace pédagogique où l'on « creuse » tout en dessinant un chemin, un itinéraire, une histoire littéraire qui n'exclue ni les pas de côté, ni les passerelles, les raccourcis, ou les détours. L'idée même du réseau implique que la totalité de l'environnement du critique comme du lecteur ordinaire est constituée de possibles et que cet espace peut être parcouru en tous sens, qu'on lise quelques lignes d'un texte ou qu'on travaille à construire de vastes bibliothèques savantes. C'est, notons-le au passage, outre son extension, un trait essentiel qui distingue notre réseau du traditionnel « tissu » du texte : Le parcours, le trajet, la dynamique in Composition, Michel Charles, Seuil, 2018.
  • Temps 2 : À partir de 3 de ces fils, on dessine 3 séquences dans leurs grandes lignes.
  • Temps 3 : Synthèse sur les déplacements didactiques : Le travail collectif sur l'œuvre et ses réseaux permet de dégager un vade-mecum des déplacements didactiques (statut de la séquence, construction de réseaux et de corpus, accompagnement au travail personnel de l'élève - carnet de lecture et de formation culturelle -) pour construire les séquences (œuvre au programme, parcours associé et prolongements).
  • Il s'agit d'identifier des pistes de travail pour l'accompagnement en formation initiale et continuée.

Atelier 3 - Tirer le(s) fil(s) : de l'œuvre au texte, de l'œuvre à son passé (collège, lycée professionnel)

Présentation de l'atelier 3 - À partir de la lecture de Cris de Gaudé, les élèves vont découvrir la « filiation » littéraire qui va de l'Odyssée à Gaudé, traversant les formes topiques (continuité et singularité / permanence et écarts) qui structurent le genre des « récits de guerre ».

  • Questions : Comment l'art littéraire se nourrit de la référence : identification d'une inscription du texte dans une histoire littéraire ;  En quoi le texte de Gaudé est-il « redevable » à une histoire littéraire mais aussi à son propre contexte de création ?
  • Temps 1 : Réflexions des participants à l'atelier sur l'étude de l'œuvre en rapport à l'enseignement de l'histoire littéraire : comment « tirer les fils » en collège ; en lycée professionnel.
  • Temps 2 : Proposition didactique de la collègue expérimentatrice de cette approche active (par « ateliers ») d'enseignement de l'histoire littéraire : identifier l'inscription d'un texte dans une histoire littéraire : interroger l'univers fictionnel (plus ou moins ancré dans une réalité historique) comme vision de l'histoire.

Atelier 4 - L'étude des textes antiques : pour une démarche (résolument) anthropologique

Présentation de l'atelier 4 - L'étude des liens entre l'Antiquité et le monde moderne, entre les oeuvres anciennes et les créations contemporaines est une démarche habituelle dans les classes de LCA. Jusqu'où cependant les rapprochements peuvent-ils se faire assimilation ? Il il importe de ne pas s'égarer trop vite dans des filiations incongrues ou hasardeuses pouvant aller jusqu'à la dissipation du texte originel lui-même mais de lire et de comprendre les textes latins et grecs en les situant dans des cadres intellectuels, des modes de pensée et des formes d'actions ou de sensibilité propres à l'Antiquité, partant d'en saisir leur singularité, voire leur étrangeté.

Atelier 5 - Histoire littéraire, histoire des arts : construire des corpus au lycée général et technologique

Présentation de l'atelier 5 - La manipulation de corpus mixtes (extraits littéraires, musicaux, reproductions d'œuvres d'art) permettra aux participants de poser concrètement les questions de la construction de l'histoire littéraire en lien avec l'histoire des arts.

Au-delà d'une constitution de corpus par rapprochements thématiques ou contextuels, on essaiera de faire jouer aussi les ruptures, les dissonances, les effets de montage, afin d'élaborer des corpus problématisés.

En exploitant des exemples choisis, on se posera les questions suivantes : « Qu'est-ce qu'on rapproche pour les élèves, et pourquoi ? A-t-on coutume de prendre appui sur des œuvres musicales, ou le dialogue interdisciplinaire se limite-t-il à une confrontation de textes et d'images, et dans ce cas de quels textes et de quelles images, et pour en tirer quel bénéfice dans l'objectif d'un travail en histoire de la littérature et des arts ? » On interrogera aussi les enjeux de terminologie, de genres et de registres, de mouvements.

Atelier 6 - Littérature et histoire des arts : construire des corpus au collège et au lycée professionnel

Présentation de l'atelier 6 -  Cet atelier a pour objectif d'amorcer une réflexion favorisant l'élaboration d'un enseignement d'histoire des arts articulé à celui de lettres, au cycle 4. Cet enseignement inter et pluri-disciplinaire se doit d'être ancré dans les programmes organisés autour de huit thématiques couvrant huit périodes différentes et questionnant des objets d'études variés.

Afin d'engager une recherche de questionnement à traiter dans le cadre d'un enseignement de collège, favorisant la consolidation des compétences visées par les programmes d'histoire des arts et de lettres, il est recommandé de mettre en dialogue des œuvres de domaines artistiques variés.

Lors de cet atelier, des portfolios d'œuvres visuelles et des corpus de textes sont proposés aux participants pour suggérer des mises en dialogue possible. Ils sont constitués d'extraits de romans, de poèmes, etc. Ils sont accompagnés de reproductions d'œuvres de natures et de supports variés : œuvres graphiques, picturales, sculpturales, photographiques, cinématographiques,  scénographiques (décors de théâtre et d'opéras), pièces de mobilier et design (incluant les arts appliqués), et architecturales. Les bornes historiques du programme d'histoire des arts suggèrent que le cours de français intègre dans la mesure du possible des notions d'histoire littéraire, sous-jacentes aux entrées du programme de français du cycle 4.

Ressources et usages numériques lettres

La lecture littéraire sur le site lettres éduscol

Les essentiels de la littérature de la BnF

Essentiels de la littérature sur Gallica (bibliothèque numérique de la BnF)






Mis à jour le 04 avril 2019
Partager cet article
fermer suivant précédent