Journées d'échanges autour des espaces numériques de travail

Journée d'échanges autour des espaces numériques de travail du 15 novembre 2017

La journée du 15 novembre 2017 était organisée en de deux temps : une réunion plénière, au cours de laquelle ont été présentées diverses actualités des ENT, et des kiosques thématiques ayant permis d'échanger sur cinq problématiques relatives aux aspects juridiques, aux apports des ENT, aux aspects pédagogiques, aux services offerts par les ENT et aux usages.

Les représentants des différents acteurs de l'écosystème ENT (collectivités territoriales, académies, éditeurs/intégrateurs de solutions ENT, fournisseurs de services pédagogiques, usagers des ENT, etc.) ont été très nombreux à répondre à ce rendez-vous annuel organisé par le ministère de l'Éducation nationale le 15 novembre 2017 en marge du salon Educatec-Educatice.

Plénière

La réunion plénière de la matinée a été consacrée à cinq thématiques principales :

  • des témoignages d'utilisateurs sur leurs usages de l'ENT ;
  • les actualités des projets ENT ;
  • le dispositif de mesure d'audience des ENT ;
  • les premiers déploiements du pilote ENT-GAR ;
  • les résultats de l'enquête EVALuENT 1D 2017.

La journée a été ouverte par Jean-Yves Capul, chef du service du développement du numérique éducatif (DNE), qui a souligné l'importance de cette journée traditionnelle, signe de l'excellence du partenariat entre les collectivités et le ministère de l'Éducation nationale pour développer les usages du numérique au sein de la communauté éducative.

Différents éléments d'actualité ont été mis en avant lors de cette introduction : la circulaire de rentrée qui rappelle différentes caractéristiques des ENT, la modification de l'arrêté du 30 novembre 2006 et l'avis très favorable rendu par la CNIL sur le gestionnaire d'accès aux ressources (GAR) et, enfin, les avancées sur les travaux complémentaires du SDET (réversibilité et portabilité des données ainsi que travail collaboratif).

Usages des ENT

Des utilisateurs sont venus témoigner de leurs usages au quotidien :

  • Karine Dumay, directrice de l'école Louise Michel, circonscription Soissons Centre Aisne : l'ENT a été mis en place d'une part pour conforter, construire et mettre en œuvre une coopération utile avec les parents et les partenaires et d'autre part pour permettre aux parents de s'approprier les outils afin d'accompagner leurs enfants dans leurs apprentissages ;
  • Pascale Sellin, enseignante à l'école Commanderie des Templiers d'Élancourt : l'ENT a permis l'individualisation des parcours et la mise en œuvre au quotidien d'une pédagogie différenciée ;
  • Ghislaine Lefebvre, chargée de mission « réussite éducative » FCPE Picardie : l'ENT, qui participe au lien École-Famille, permet aux parents de communiquer entre eux de façon sécurisée. Sa mise en place doit être accompagnée de sessions de formation et d'utilisation à destination des parents ;
  • Bertrand Meynot, conseiller pédagogique départemental, DSDEN des Landes, circonscription Mont-de-Marsan Haute Lande : présentation de l'expérimentation menée en zone rurale entre des ENT 1D et des ENT 2D afin de partager des projets et de créer une passerelle de communication pour le cycle 3.

Actualités des projets ENT

Les cartes, à date, du déploiement des ENT dans les premier et second degrés ont été présentées en séance. On constate une nette augmentation des déploiements des ENT dans les écoles. L'évolution est également positive dans les collèges et lycées mais reflète davantage une stabilisation qu'un développement important.
Les ENT continuent à évoluer et une des pistes d'évolution concerne le nomadisme des pratiques et la prise en compte accrue des accès en mobilité ; sur environ 60 % des ENT du second degré, plus de 43 % des accès s'opèrent en effet via smartphone ou tablette.
Le SDET continue à évoluer pour intégrer ces évolutions et notamment prendre en compte le nouvel arrêté modificatif des ENT du 13 octobre 2017. Les travaux sur les compléments opérationnels au SDET concernent notamment la réversibilité, l'interopérabilité et la portabilité des données entre ENT. Une version faisant l'objet d'un appel à commentaires sera publiée en janvier 2018 afin de permettre la publication en version définitive du SDET v6.1 en mars 2018.

Dispositif de mesure d'audience

Suite à l'arrêt du précédent dispositif de mesure d'audience des ENT en juin 2017, des travaux sont en cours afin de mettre en place un nouveau système qui permettrait un travail plus étroit avec les collectivités, notamment en les associant à la gouvernance de celui-ci. Ces travaux visent à fournir des outils pour extraire les données de mesure au niveau des territoires. En attendant l'arrivée de ce nouveau dispositif en janvier 2018, les tableaux de bord du trimestre en cours seront mis à disposition d'ici la fin de l'année civile.

Premiers déploiements du pilote ENT-GAR

Depuis la rentrée 2017, le GAR, Gestionnaire d'accès aux ressources, se déploie dans plus de 80 établissements de 9 académies et 10 projets ENT, accompagnés par le ministère et RENATER. Ce projet, financé en partie par le PIA (Programme d'Investissements d'Avenir), facilite et sécurise l'accès aux ressources mises à la disposition des enseignants et des élèves, sans avoir à se ré-authentifier, à partir de son ENT et, à terme, de tout équipement mobile.

Le cadre juridique du GAR (déclaration CNIL de juillet 2017, arrêté du 13 octobre 2017 et contrat d'adhésion pour les fournisseurs de ressources) garantit en outre la protection des données à caractère personnel des élèves et enseignants. Dans sa délibération du 21 septembre 2017, la CNIL a d'ailleurs estimé que le service par le GAR est novateur et conforme à l'esprit du RGPD.

Opéré par le GIP RENATER, le GAR offre une vue globale des ressources au sein de l'établissement grâce à une console à la navigation simplifiée ; il permet aux enseignants et aux élèves un accès aux ressources via le médiacentre de l'ENT, simple et efficace.

La phase pilote, actuellement en cours de déploiement, sera suivie de la mise en service de nouvelles versions dès 2018, avant une généralisation en 2019.

EVALuENT 1D 2017

L'édition 2017 de l'enquête EVALuENT dans le premier degré a montré une forte progression dans le nombre de répondants, révélant que cette enquête ne concerne donc plus seulement les publics précurseurs des ENT dans le premier degré mais également un public moins spécialiste de l'ENT.
Il ressort des informations déclarées que les accès en mobilité se développent, notamment chez les élèves, et que la qualité de service offerte par l'ENT est jugée satisfaisante par l'ensemble des répondants.
Il reste cependant encore des freins à son utilisation, principalement le débit internet et pour les parents et porteurs de projet, un manque de formation et d'accompagnement dans la prise en main.

Kiosques

Kiosque 1 : Porteurs de projet : quel montage juridique pour un projet ENT dans le premier degré ?

Quatre intervenants aux profils variés ont pris part à ce kiosque : Lionel Tordeux (IEN), Alexandra Mounier (Yvelines Numériques), Marc Neiss (DAN de l'académie de Strasbourg) et Polyanna Bigle (cabinet Bensoussan). Ils ont témoigné de leurs attentes et de leur vision du montage juridique à effectuer dans le cadre d'un projet ENT dans le premier degré.

Du point de vue Lionel Tordeux, IEN, le montage et l'accompagnement juridique doivent permettre de répondre à plusieurs problématiques :

  • favoriser le travail collaboratif entre enseignants (échange de données et partage de ressources notamment) ;
  • déterminer qui est responsable du traitement des données échangées dans l'ENT ainsi que des écrits et publications (blog et messagerie sécurisée notamment) ;
  • fournir des conventions type permettant aux projets de s'inscrire dans le respect du cadre de confiance de la CNIL ;
  • apporter des réponses lorsque les différents acteurs sollicitent l'académie.

Alexandra Mounier a présenté l'expérience d'une collectivité territoriale, le Conseil départemental des Yvelines ayant opté pour la création d'un syndicat mixte (Yvelines Numériques) pour faciliter la mise en place des projets du numérique éducatif sur son territoire. Doté d'une centrale d'achats, le syndicat mixte ouvert permet de mutualiser les achats, prendre en charge le volet technique afin de distribuer des équipements prêts à l'emploi et de répondre aux demandes des acteurs des projets (interopérabilité entre ENT 1D et 2D, collaboration avec la DSDEN, accompagnement, etc.).

Marc Neiss a souligné la coordination nécessaire pour mener à bien un projet d'ENT dans le premier degré et le rôle de conseil et d'articulation du DAN dans son territoire. Ainsi, il est primordial de mettre en concordance aspects techniques et usages attendus de l'ENT, tout en s'assurant que la mise en œuvre du marché soit réalisée en conformité avec les contraintes juridiques (code des marchés publics, protection des données individuelles, etc.).

Polyanna Bigle a présenté les avantages et contraintes des quatre scénarios principaux que les porteurs de projet peuvent adopter pour passer leurs commandes de manière mutualisée :

  • le groupement de commandes ;
  • le syndicat mixte ;
  • le GIP (groupement d'intérêt public) ;
  • la centrale d'achat public.

Pour rappel, toute commande doit faire l'objet d'une mise en concurrence, qu'elle soit inférieure à 25000 € (mise en concurrence simple) ou supérieure (passation d'un marché public obligatoire).

Au cours des trois sessions de ce kiosque, les échanges avec les participants ont fait émerger les questions suivantes :

  • Des conventions types seront-elles mises à disposition ?
    • Ce type d'outil n'existe pas mais pourrait être intégré à la documentation d'accompagnement du SDET ; par ailleurs, des fiches pratiques sur l'accompagnement de projets ENT vont être prochainement mises en ligne et contiendront des éléments de réponse.
  • Des limites existent-elles pour cadrer les expérimentations ?
    • Une expérimentation doit être cadrée dans le temps et l'espace, elle ne peut concerner l'ensemble d'un territoire et doit donner lieu à la rédaction d'un rapport d'expérimentation.
  • Comment gérer les demandes d'évolution dans une collectivité qui aurait choisi de mutualiser les commandes ?
    • La gouvernance doit être établie dès le démarrage du projet et doit permettre de faire converger les besoins ; par ailleurs, il est possible d'inclure une clause d'évolution dans le CCTP.
  • Une collectivité peut-elle s'organiser en association loi 1901 pour porter son projet d'ENT ?
    • Cela n'est pas recommandé car une association loi 1901 a un statut de droit privé, contrairement, par exemple, à des communes qui souhaiteraient se regrouper pour acheter un ENT ; par ailleurs, la commande serait de toute façon soumise au code des marchés publics.
  • Un syndicat mixte peut-il regrouper également des communautés de communes ?
    • Oui, si les communes n'ont pas déjà transféré leur compétence numérique à la communauté, elles peuvent signer des conventions de service pour bénéficier de l'ensemble des services proposés.
  • Une communauté de communes peut-elle gérer elle-même un marché ENT ?
    • Oui.
  • Faut-il prévoir deux conventions, une pour les usages et une relative à l'annuaire ?
    • Cela n'est pas nécessaire car la convention passée lors de la conclusion du marché avec le prestataire d'ENT prévoit les éléments relatifs à la sécurité des données. Il est plutôt conseillé de joindre à la convention des annexes techniques très précises. Par ailleurs, une convention avec l'IA-DASEN est recommandée.

Kiosque 2 : Parent d'élèves : que m'apporte l'ENT ?

Ce kiosque interroge sur la place des parents dans la prise en main de l'ENT et dans les liens qui sont créés avec et par l'équipe enseignante, à travers l'expérience de Ghislaine Lefebvre, représentante d'une fédération de parents d'élèves.
Les témoignages de Karine Dumay, directrice d'école maternelle en REP+ sur l'attention portée aux parents dans leur compréhension de ce qu'est un ENT et de ses fonctionnalités et de Frédéric Minot, enseignant en ULIS, sont venus enrichir la vision d'un ENT ouvert aux parents, partenaires indispensables à l'intégration de cet outil dans la réussite éducative des élèves.

Au cours des trois sessions de ce kiosque, les échanges avec les participants ont fait émerger les questions suivantes :

  • Les parents d'élèves bénéficient-ils de deux portails différents (ENT et services offerts par la collectivité) ?
  • Est-ce que le lien avec les parents a évolué grâce à l'ENT ?
  • Quel est le rôle de l'ENT pour accompagner le parent à devenir parent d'élève ?

Kiosque 3 : Enseignant, élève : un cycle, deux ENT ?

Ce kiosque a permis de montrer des exemples de projets pédagogiques école-collège dans le cadre de partenariats cycle 3 à travers deux solutions ENT différentes.
Le choix a été effectué de mettre à disposition des élèves et des enseignants des classes de 6e des services présents dans la solution ENT du premier degré (blog, médiathèque, atelier) mais l'inverse est possible.
Les enseignants et les élèves de CM et de 6e accèdent à ces services à partir de leurs ENT respectifs et partagent des espaces communs ouverts par les enseignants dans le cadre du partenariat.
Les productions, échanges et partages entre les écoles de secteur et les collèges ont porté sur des sujets et domaines variés : visite du collège, journée sciences, étude du conte d'Alice aux pays des merveilles, enseignement moral et civique (mes devoirs sur l'ENT), éducation physique et sportive (vidéos réalisées lors de séances communes CM2-6e), rallye en mathématiques.

Kiosque 4 : Collectivité : quels services à la communauté éducative ?

Le kiosque a rassemblé des acteurs des collectivités et des délégations académiques.

L'objectif était d'identifier les usages développés par les collectivités sur les ENT, que ce soit les usages actuels ou futurs.

Au cours des trois sessions de ce kiosque, les échanges avec les participants ont fait ressortir les points suivants :

  • L'utilisation de l'ENT comme vecteur d'échange entre la collectivité et ses agents en établissement n'est pas fréquent. Souvent les agents disposent d'un intranet regroupant leurs services professionnels (gestion RH notamment) et d'un accès à l'ENT de l'établissement. Cependant il serait utile d'offrir la possibilité de regrouper tous les services au sein d'un seul portail.
  • L'ENT est un moyen de communication vers les parents d'élèves et les élèves. Les collectivités souhaitent pouvoir communiquer sur leurs actions, étroitement liées à l'établissement comme le transport scolaire, ou sur leurs politiques culturelles. Il n'est pas toujours facile d'organiser cette communication, en laissant au chef d'établissement son rôle de directeur de publication. Un travail de présentation des modalités d'organisation et de conventionnement serait utile à tous les acteurs.
  • L'ENT portail de services pour les parents et les jeunes : l'articulation entre les portails de service des collectivités (politique périscolaire, culturelle, jeunesse...) et l'ENT de l'établissement doit être étudiée. Quel que soit le point d'entrée de l'utilisateur, il devrait facilement pouvoir passer de l'établissement aux services de la collectivité et réciproquement. Cette question commence à se poser dans de nombreuses collectivités.

Kiosque 5 : Enseignant, élève : comment penser l'articulation entre différents supports numériques ?

Le kiosque a rassemblé des acteurs des délégations académiques et plusieurs collectivités autour de la présentation faite par Pascale Sellin, enseignante à l'école Commanderie des Templiers d'Élancourt, sur les usages de ses élèves en classe.

Au cours des trois sessions de ce kiosque, les échanges avec les participants ont fait émerger les questions et remarques suivantes :

  • Comment s'est opérée la prise en main de l'ENT par les enseignants du premier degré ?
  • Comment les parents ont-ils accueilli ce nouveau service ?
  • Comment les villes ont-elles pris la décision d'investir dans un ENT ?
  • Quel a été le volume de formation nécessaire pour accompagner les enseignants ?
  • Quels sont les éléments qui facilitent la prise en main de l'ENT ? Quels sont les freins ?
  • Quelques remarques sur Élancourt, une ville pionnière en matière de numérique éducatif.
Mis à jour le 05 décembre 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent