Français

Français cycle 2 - Lecture et compréhension de l'écrit

Lecture et écriture sont deux activités intimement liées. Leur acquisition s'effectue tout au long de la scolarité, en interaction avec les autres apprentissages ; néanmoins, le cycle 2 constitue une période déterminante. Au terme des trois années du cycle, les élèves doivent avoir acquis une première autonomie dans la lecture de textes variés, adaptés à leur âge. La pratique de ces textes les conduit à élargir le champ de leurs connaissances, à accroitre les références et les modèles pour écrire, à multiplier les objets de curiosité ou d'intérêt, à affiner leur pensée (Programme de cycle 2, 2015).

Lecture et compréhension de l'écrit au cycle 2

Le cycle 2 constitue une période déterminante dans l'acquisition de la lecture et de l'écriture, activités intimement liées dont une pratique bien articulée renforce l'efficacité. L'enjeu de l'intégration du CE2 au cycle 2 est majeur. Il doit favoriser l'automatisation des compétences de base en lecture et écriture pour tous les élèves.

Les ressources proposent, dans un premier temps, une lecture heuristique du programme en lecture et compréhension de l'écrit ainsi que des planches sur les objectifs de l'apprentissage de la lecture et de la compréhension, les liens entre le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, le programme de français et l'enseignement moral et civique, les compétences et procédures, les tâches et activités pour identifier les mots et pour comprendre et interpréter les textes.

L'automatisation de la capacité à identifier les mots est une des compétences clés de l'apprentissage de la lecture dans la mesure où elle engage l'accès à la fluidité de décodage, donc la lecture. En début d'apprentissage, les apprentis lecteurs ne parviennent pas à développer en même temps le décodage du texte et la compréhension. Le décodage doit être fluide pour que la compréhension puisse se construire simultanément au décodage. Elle s'installe avec la découverte du principe alphabétique et trouve des prolongements dans la construction du principe orthographique.

Mettre en œuvre des activités dans la classe


Ces ressources explicitent les compétences à construire, les difficultés potentielles, puis proposent quelques pistes de travail envisageables. La présentation en fiche, qui vise à faciliter la lecture, ne doit pas masquer le fait que les compétences ne se construisent pas séparément.

Quelques exemples d'activités pour automatiser le décodage tout au long du cycle


Il est nécessaire d'automatiser les habiletés pour acquérir une fluidité durable. À cet égard, le programme évoque la « mémorisation des composantes du code ». La mémorisation implique ici l'idée d'automatisation. Les diaporamas proposés présentent des supports possibles et modifiables pour mettre en œuvre des activités visant à automatiser le décodage, c'est-à-dire à « accélérer les processus d'association de graphèmes en syllabes, de décomposition et recomposition de mots. »





Mis à jour le 30 janvier 2017
Partager cet article
fermer suivant précédent