Réseaux et partenariats académiques

L'expérimentation Motiv'action - Académie de Rouen

L'expérimentation "Motiv'action" est l'adaptation française du programme de prévention du décrochage scolaire "Check and Connect", expérimenté et validé au Québec.

L'Expérimentation académique

Le programme Motiv'action s'inspire des travaux de recherche les plus récents et se déploie, depuis septembre 2014, dans l'Académie de Rouen sous la forme d'une action-recheche, menée avec le soutien du Professeur Janosz (Université de Montréal), expert mondialement reconnu sur les questions d'abandon et de violence scolaires.

Motiv'action from CANOPE on Vimeo.

Les postulats 

S'inscrivant dans le projet académique 2014-2017 et dans le plan national "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire", le programme Motiv'action assure dans neuf collèges de l'Académie de Rouen :

  • Le repérage fin des besoins de l'enfant, en s'appuyant notamment, sur la détection des signaux dits "faibles" de désengagement d'un élève.
  • Une prise en charge précoce et durable des élèves repérés, dans une logique de prévention assumée.

Cette intervention s'appuie sur deux postulats fondateurs issus de la Recherche en éducation sur le phénomène du décrochage scolaire :

  • Le décrochage scolaire survient au terme d'un processus plus ou moins long de désengagement.
  • Le désengagement est généré par un manque d'appariement entre les besoins de l'élève et la réponse des environnements éducatifs (famille, école) à ses besoins.

Motiv'action : De quoi s'agit-il ?

"C'est un programme de prévention du décrochage au collège, qui met en place une démarche assez inhabituelle, au regard du « traitement » ordinairement réservé au décrochage : habituellement, les actions « préventives » des équipes s'appuient - bien tardivement - sur le repérage de marqueurs déjà évidents et forts (absentéisme, indiscipline...) de décrochage en cours ou « avéré ». Ou bien, elles offrent de manière encore plus différée, une réponse par l'aval (dans les structures dites de « raccrochage »). Tard, et souvent trop tard... Le cout humain et pédagogique en est d'autant plus lourd.

Motiv'action - et c'est très novateur - va rendre possible la détection précoce dès la 6e de signaux faibles, en amont du désinvestissement scolaire ; il enraye donc le décrochage à l'état latent de « potentialité discrète » ; celui en somme, des élèves « transparents », qui sont 40 % de la population de décrocheurs au Québec. Et qui, en France, constituent un public fragile pas toujours identifié comme tel, car fort difficile à appréhender par nos enseignants, justement pas son extrême discrétion...

Les élèves potentiellement décrocheurs ainsi repérés sont suivis pendant deux ans par un adulte référent que nous appelons « mentor » : c'est un professeur volontaire, ayant une sensibilité professionnelle adaptée à ce suivi, et qui agit dans le cadre d'une décharge horaire et d'une lettre de mission.

Concrètement, nous avons mis en place ce programme dans neuf collèges, dont une majorité de l'éducation prioritaire. Quatre collèges ont été impliqués durant la phase pré expérimentale en 2014-2015 et, cette année, en 2015-2016, en phase expérimentale, ils sont neuf ; nous avons ainsi dix-sept mentors, il y a cent-cinq élèves pris en charge, chaque mentor suit entre quatre et cinq élèves la première année et cinq et six élèves la deuxième année, lorsque les premiers suivis s'espacent. En moyenne, il y a deux mentors par établissement impliqué."

Chantal Blanchard, coordonnatrice du projet

A l'origine du projet

Le programme "Check and connect"

Le programme "Check and connect" s'est inspiré des travaux menés dès 1990 par l'équipe du Professeur Sandra Christenson (Université du Minnesota, Minneapolis E-U) qui vise à promouvoir l'engagement scolaire chez les élèves à risque de décrocher. Ce programme a été reconnu comme efficace par le What Works Clearinghouse (Institut des Sciences en Education, Département Américain de L'Education). Testé au Québec par Michel Janosz, « Check and connect » a prouvé sa capacité à repérer et à accompagner les décrocheurs « discrets », élèves assidus, disciplinés, mais ni motivés, ni performants (40 % des décrocheurs au Québec).

Le colloque international sur la persévérance scolaire

Le programme "Check and connect" a été présenté par Michel Janosz lors du colloque international sur la persévérance scolaire qui s'est tenu à Rouen en novembre 2013, à l'occasion des 26e Entretiens du centre Jacques Cartier. A la suite de ce colloque, qui a réuni près de 600 personnels, s'est formé un partenariat franco-québecois pour tester en milieu français ce programme de prévention du décrochage scolaire.

Mis à jour le 22 septembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent