Langues vivantes

Ressources pour les langues vivantes aux cycles 2, 3 et 4

Les ressources d'accompagnement pour les langues vivantes étrangères et régionales ont été conçues pour les cycles 2, 3 et 4 afin de mettre en avant la continuité et la progressivité des apprentissages tout au long de la scolarité obligatoire. Elles proposent des outils pédagogiques, didactiques et scientifiques. Ces ressources ont été réalisées par des groupes d'experts en partenariat avec l'inspection générale de l'Education nationale.

Présentation générale des ressources en langues vivantes (étrangères et régionales)

Les programmes de langues vivantes étrangères et régionales « n'entrent pas dans le détail des pratiques de classe, des démarches des enseignants ; ils laissent ces derniers apprécier comment atteindre au mieux les objectifs des programmes en fonction des situations réelles qu'ils rencontrent dans l'exercice quotidien de leur profession » comme le précise l'avant propos du programme pour le cycle 4.

Les ressources proposées ici entendent accompagner les équipes dans leur réflexion sur la préparation et la mise en œuvre du cours de langues vivantes. Elles ont pour objectif de donner des pistes à adapter, à faire évoluer en fonction des profils d'élèves et des données propres à chaque classe et à chaque établissement, de nourrir l'initiative pédagogique des enseignants et des équipes, et non de figer ou d'imposer un modèle.

Elles s'appuient sur les nouveaux programmes de l'école élémentaire et du collège, eux-mêmes en lien avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Elles reprennent en partie les ressources publiées en novembre 2014 « Enseigner les langues vivantes », en mettant l'accent sur la logique de cycle des nouveaux programmes et sur la diversité des langues enseignées.

Les quatre grands thèmes qui constituent leur architecture mettent en évidence les préoccupations constantes du cours de langue, qui sont de donner l'envie d'apprendre les langues et de s'ouvrir à d'autres cultures, de toujours viser un enrichissement progressif des connaissances et compétences, de conjuguer travail linguistique et apport culturel.

Créer un environnement propice à l'apprentissage

L'introduction de l'apprentissage des langues vivantes dès le CP place l'enseignement des langues devant un double défi : celui de mettre de jeunes enfants en confiance pour découvrir une culture et une langue inconnues et celui de stimuler la curiosité durant un temps d'apprentissage qui s'allonge, en LV1 et en LV2. Aménagement de la classe, utilisation du numérique, échanges réels ou virtuels sont autant de moyens dont le professeur dispose pour le relever.

Documents ressources pour créer un environnement propice

Élaborer une progression cohérente

L'introduction d'une logique de cycles, dont l'un relie le primaire et le secondaire, réaffirme la nécessité d'une progression en « spirale » qui permet de s'appuyer sur les acquis pour les enrichir, en veillant à éviter le piétinement. La reconnaissance et la valorisation des acquis des élèves constituent une base fondamentale sur laquelle se développent l'intérêt et la motivation pour l'apprentissage des langues.

Les nouveaux programmes s'inscrivent dans la continuité des précédents. Ainsi, les élèves seront entraînés en compréhension et en expression, à l'oral et à l'écrit (le temps venu), ces activités langagières s'articulant les unes aux autres au sein d'une séquence rigoureusement construite.

La définition d'un projet de séquence permet de donner un sens concret et explicite aux apprentissages. Pour autant, il faut garder à l'esprit que ce projet (appelé souvent « tâche finale ») reste un moyen et non une fin. La finalité d'une séquence de langue est avant tout de développer les compétences langagières de l'élève à travers une connaissance plus fine et plus approfondie de la langue et de la culture qui la sous-tend.

Documents ressources pour élaborer une progression cohérente et entraîner aux différentes activités langagières

Déclinaisons linguistiques par langue pour le cycle 2

Déclinaisons linguistiques par langue pour le cycle 3

Déclinaisons linguistiques par langue pour le cycle 4

Ancrer l'apprentissage dans la culture

Enseigner une langue vivante présuppose pour être efficace de combiner les deux dimensions que sont la langue et la culture qui sont si intimement liées que les considérer séparément contribue à nier ce qu'est véritablement une langue. Que cette langue soit parlée dans des pays plus ou moins éloignés les uns des autres n'empêche nullement une communauté de représentations, ni des variations qui renforcent, précisément, un ancrage dans une réalité donnée.

La culture en langue étrangère, sous toutes ses formes, est visible et audible dans les médias, sur Internet, ou encore dans l'environnement familial. Guidé par l'enseignant, et dès le début du cycle 2, l'élève se construit des références dans le contexte de la langue cible et, petit à petit, un regard distancié sur les représentations de la culture des pays dont il apprend la langue. Très tôt, on peut faire entendre et apprendre un poème ou une comptine, observer un tableau ou une photo, ou encore créer des énoncés ou des récits « à la manière de ». L'enseignant de langue peut compter sur la curiosité des élèves pour découvrir d'autres civilisations.

Dès l'école et le collège, la culture, sous toutes ses formes, trouve sa place dans une approche communicative qui ne se limite pas aux seules situations du quotidien (qui ne font pas toujours rêver) mais intègre la notion de point de vue, de représentation, de vision du monde. En cela, l'apprentissage des langues vivantes joue un rôle essentiel dans la formation des esprits critiques et de futurs citoyens aptes à faire face au monde complexe d'aujourd'hui.

Documents ressources pour ancrer l'apprentissage dans la culture

Déclinaisons culturelles par langues pour le cycle 2

Déclinaisons culturelles par langue pour le cycle 3

Déclinaisons culturelles par langue pour le cycle 4

Croiser les enseignements et les pratiques

L'apprentissage des langues vivantes a, de manière directe ou indirecte, un intérêt pour l'apprentissage du français et inversement. On peut souligner l'éclairage réciproque des systèmes linguistiques mais aussi les convergences, que ce soit en compréhension, pour apprendre à décrypter un message, ou en expression, pour apprendre à structurer son discours.

Les liens avec la langue première des enfants (qui peut être différente de la langue de scolarisation) sont également source d'enrichissement pour le groupe, représentent une aide pour les enfants concernés et une ouverture pour leurs camarades.

Les recherches montrent en effet que la connaissance de plusieurs systèmes, loin de créer la confusion dans les esprits ou d'augmenter de manière inconsidérée la charge de travail, permet un co-éclairage de chaque système et un apprentissage plus rapide des langues. Plus on apprend de langues, plus on les apprend facilement, pour peu que cette approche plurilingue trouve un espace explicite au sein de la classe, en particulier à partir de l'introduction de la LV2. En effet, des passerelles (aussi bien linguistiques que méthodologiques et culturelles) peuvent très vite être établies entre la LV1 et la LV2 de l'élève, lui permettant ainsi de faire fructifier les compétences acquises.

Au-delà des convergences avec le français et entre langues, l'enseignement des langues vivantes comporte en soi des pratiques interdisciplinaires. En effet, l'apprentissage d'une langue ne peut s'appuyer sur les seules compétences linguistiques et doit s'ancrer dans un contexte, une notion, une thématique, etc. qui relèvent forcément des autres disciplines d'enseignement.

À travers les présentations générales et les exemples concrets fournis dans ces ressources, les professeurs trouveront un appui pour mettre en œuvre les nouveaux programmes de langues vivantes, du cycle 2 au cycle 4. Grâce à leur forme numérique, elles seront enrichies au fil du temps.

Document ressources pour croiser les enseignements et les pratiques

Croiser les enseignements et les pratiques (cycles 2, 3 et 4)

Ressources pour l'évaluation du niveau de maîtrise du socle commun

En langue vivante étrangère ou régionale, les programmes ainsi que les compétences travaillées découlent du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, qui fait référence au Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Ce dernier permet de positionner l'élève à un certain niveau (de A1 à C2) dans les cinq activités langagières.

Ce document vise à faciliter la mise en relation des niveaux du CECRL et du niveau de maîtrise atteint pour la composante du socle commun intitulée «comprendre, s'exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale ».



Mis à jour le 24 novembre 2016
Partager cet article
fermer suivant précédent