Sophocle Σοφοκλῆς

Sophocle est né en 496 av. J.-C et meurt en 406 av. J. C. . Il est le fils d'un riche armurier de Colone (un bourg d'Athènes). Il participe à la vie publique de la cité : il est hellénotame en 443 av. J.-C. (administrateur du trésor de la ligue de Délos, sous  l'égide d'Athènes) puis stratège (dirigeant de l'armée) aux côtés de son ami Périclès, en 441 av. J.-C.  Il fut le contemporain de deux autres grands auteurs tragiques, Eschyle (525-456 av.J.C.) et Euripide (483-406 av.J.C). Une tradition légendaire rapporte que le jour de la bataille de Salamine (480 av. J.C.)  où Eschyle combattait, Sophocle plus jeune, menait le péan (chant) de la victoire et que ce même jour serait né Euripide. Cette légende montre combien étaient cruciaux pour les Athéniens le sentiment d'appartenance à la cité ainsi que la solidarité avec ses combattants. 

Arsitote (Poétique, II, 52 a, 29-36) fait d'Oedipe roi l'illustration magistrale de ce qu'est une tragédie réussie. Elle y allie, selon lui, reconnaissance et coup de théâtre, lorsque Oedipe, malgré ses pressentiments, continue  aveuglément ses recherches pour finir par découvrir le passé monstrueux dont il est issu, et surtout qu'il est l'auteur des crimes sur lesquels il enquête. 

En tant qu'auteur tragique, Sophocle connut un immense succès de son vivant : il aurait remporté vingt-quatre concours tragiques et ne serait jamais arrivé troisième, rivalisant au départ (dès 468 av-J.C) avec Eschyle puis douze ans plus tard avec le jeune Euripide. Il a introduit plusieurs  innovations dans le théâtre grec : d'après Aristote, il a fait peindre le fond de la scène et a créé un troisième acteur (auparavant, les rôles se répartissaient entre deux acteurs seulement). Sur les cent vingt-trois pièces qu'il a composées, seules sept tragédies complètes nous sont parvenues. La représentation en 401 av. J.C. de la suite d'Oedipe roi, Oedipe à Colone (Sophocle était mort déjà depuis cinq ans), est l'un des derniers grands moments de la tragédie du Ve siècle av. J.C.  

Sophocle en citations

  • « Va, ne laisse pas régner seule en ton âme l'idée que la vérité, c'est ce que tu dis, et rien d'autre. Les gens qui s'imaginent être seuls raisonnables et posséder des idées ou des mots inconnus à tout autre, ces gens-là, ouvre-les : tu ne trouveras en eux que le vide. » Antigone, v.705-709.
  • « L'homme qui sait rendre bienfait pour bienfait est un genre d'ami qui vaut tous les trésors. » Philoctète, v.672-673.

 

Ses contemporains

  • Des auteurs de pièces de théâtre : Eschyle, Euripide, Aristophane.
  • Les historiens Hérodote et Thucydide, le philosophe Socrate, le sculpteur Phidias
  • L'homme politique Périclès

 

Ses sept tragédies majeures

  • deux tragédies sur des héros de la guerre de Troie : Ajax et Philoctète.
  • Électre, sur les conséquences du meurtre d’Agamemnon, après la guerre de Troie.
  • trois tragédies sur les souverains de Thèbes : Œdipe-Roi, Œdipe à Colone et Antigone.
  • Les Trachiniennes, sur la mort d’Héraclès.

 

Pour aller plus loin

Jacqueline de Romilly, La tragédie grecque, Paris, PUF, 1970.

William Marx, Le Tombeau d'Œdipe. Pour une tragédie sans tragique, Éditions  de Minuit, 2012.

Besoin d'aide ?
sur