• La trisomie 21 : origines et quelques chiffres

    La trisomie 21 peut avoir de nombreuses origines. Cet article présente les différents mécanismes pouvant mener à cette maladie (anomalies lors de la méiose, translocations chromosomiques...).
    Cet article est une version révisée, grâce aux apports de Rodolphe Dard, de celle publiée en novembre 2003 par Gilles Furelaud.

  • Les nouveaux secrets de notre hérédité

    Retour sur une révolution qui bouleverse notre conception de l’évolution et de notre propre hérédité. Nos gènes ne commandent pas tout : ils sont sous influence. L’influence de mécanismes fascinants récemment mis au jour par des équipes scientifiques internationales.

  • Un modèle diploïde pour la dérive génétique

    La dérive génétique est une notion qui reste abstraite pour beaucoup d’élèves, même si son étude s’appuie sur des exemples concrets. L’idée que le simple brassage aléatoire des allèles aboutisse inévitablement à une perte de biodiversité génétique reste contre-intuitive pour certains.

    L’utilisation de modèles numériques ou analogiques (tirage de boules dans un chapeau) permet souvent de démontrer que le simple jeu du hasard aboutit bien à ce résultat prévisible. Cependant, les élèves, mais également les enseignants, font souvent remarquer que les modèles proposés ne prennent pas en compte la reproduction sexuée et la diploïdie des organismes.

     

  • Animation CNRS sur la méiose

    La méiose est une division cellulaire qui, en alternance avec la fécondation, joue un rôle essentiel pour la reproduction sexuée, car elle est à l'origine des gamètes. Les deux divisions cellulaires de la méiose permettent de passer d’une cellule diploïde (à 2n chromosomes) à quatre cellules haploïdes (à n chromosomes) qui sont les gamètes. La méiose se produit uniquement dans les cellules germinales. Au cours de la première division, des échanges se produisent entre les chromatides de deux chromosomes homologues, ce sont les crossing-over. 

  • Images de SERIMEDIS sur le thème génétique