Ondes P 1reS

L'intérieur du globe terrestre est inaccessible au delà de quelques km. La structure interne de la Terre n'est donc connue qu'indirectement.
Les données sismiques ont été utilisées pour établir un modèle de structure du globe.Les multiples séismes qui se produisent assez près de la surface engendrent des ondes dont certaines se propagent vers l'intérieur, traversant la sphère terrestre de part en part. L'étude de ces ondes, qui sont détectées par de nombreuses stations d'enregistrement, permet d'obtenir une sorte d'échographie de notre planète.
Les ondes de compression, ondes P, provenant d'un séisme, sont recueillies par toutes les stations d'enregistrement, sauf celles qui se trouvent dans une bande comprise entre 11 500 et 14 000 km de l'épicentre du séisme. Cette bande, où les ondes P ne sont, pas reçues est appelée la zone d'ombre.

Une zone d'ombre pour les ondes P, assez proche de l'épicentre des séismes (entre 100 et 1000 km), montre l'existence d'une discontinuité à faible profondeur (vers 100 km). Cette discontinuité, qui correspond à la base de la lithosphère, est appelée LVZ (low velocity zone).Il ne s'agit pas ici d'une modification de la composition chimique globale, comme au niveau du Moho, mais de variations minéralogiques discrètes qui augmentent la ductilité des roches de cette zone du manteau.

Lien(s) :