La vitesse sur la peau

Auteur : CHIARELLO Fanny

Éditeur : Rouergue

Niveau de classe : 5e

Genre : récit

Niveau de lecture : bons lecteurs

Enjeu littéraire : Avec autrui : familles, amis, réseaux. Comprendre la complexité de ces relations, des attachements et des tensions qui sont figurés dans les textes, en mesurer les enjeux

Mots-clés : sentiments, deuil, sport

Présentation : Depuis la mort de sa mère, Elina a perdu tout intérêt à la vie. Elle ne parle plus et végète, telle une plante, dans un périmètre compris entre la maison, le collège et le Jardin des Plantes. Elle décide de se mettre à courir dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, comme pour remonter le temps. Quand elle rencontre Violette, une dame en fauteuil roulant, elle trouve quelqu'un qu'elle accepte d'écouter. Retrouvera-t-elle l'usage de la parole ? Quel est le lourd secret de Violette ?

 

Pertinence et intérêt de la lecture : Un roman fort et marquant. L'écriture est soignée, élégante, et sait trouver les mots justes pour dire la douleur et les interrogations de l'adolescente face à son deuil. Le récit lie le retour à la vie à la musique et à la course à pied. Il constitue aussi une belle réflexion sur le langage et ses limites, le deuil, la culpabilité, les liens humains. A noter la présence de superbes descriptions (nature, musique, sentiments) qui donnent une dimension poétique particulièrement réussie au roman.

 

Point particulier : À lire dès la classe de cinquième pour de très bons lecteurs, mais peut aussi être lu en troisième autour du questionnement « se raconter, se représenter ».