Max et les poissons

Auteur : ADRIANSEN Sophie

Éditeur : Nathan

Niveau de classe : 6e

Genre : récit

Niveau de lecture : lecture facile

Enjeu littéraire : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques. Découvrir des textes de différents genres mettant en scène les ruses et détours qu'invente le faible pour résister au plus fort

Mots-clés : Seconde Guerre mondiale, solidarité, sauvetage d'enfants

Présentation : Le petit Max Geiger raconte sa joie d'avoir reçu un poisson rouge en récompense de son prix d'excellence à l'école. Il explique les moqueries de ses camarades lorsqu'il est obligé de porter une étoile dont il ne comprend pas la fonction. Avec ses mots d'enfant, il raconte la rafle du 16 juillet le jour de son anniversaire. Le Vélodrome d'Hiver et le camp de Drancy sont décrits à travers son regard. Comment comprendra-t-il que le couple qui l'emmène loin de Drancy vient de le sauver ?

 

Pertinence et intérêt de la lecture : Un court roman qui pourrait paraître d'une lecture trop facile mais qui condense de nombreuses informations pour aborder le thème de la Shoah avec de jeunes élèves, à travers le récit d'un sauvetage. Les mesures antisémites et la rafle du Vel'd'Hiv sont évoquées avec la distanciation naïve de l'enfant. La lecture devra être accompagnée d'explications et de contextualisation historique, pour lesquelles le petit dossier, en fin d'ouvrage, sera fort utile.

 

Point particulier : Ce roman permet d'aborder la Shoah avec de jeunes élèves de classe de sixième. Sa lecture pourra être complétée par celle de l'excellent roman de Serge RUBIN "Il n'y a pas que les shérifs qui portent une étoile", racontant aussi la rafle du Vel'd'Hiv'.