S Y S T E M E S - E M B A R Q U E S

Architecture des satellites / Principes physiques des capteursDe A à Z / Sites spécialisés /

sommaire du site

Les satellites SPOT

Initié par la France à la fin des années 1970, le programme SPOT (Satellite Pour l'Observation de la Terre) s'est concrétisé depuis février 1986  par la mise sur orbite de cinq satellites équipés de capteurs à haute résolution. Le dernier de la série, SPOT 5, a été mis sur orbite le 4 mai 2002 depuis la base de lancement de Kourou par un lanceur Ariane 4 (modèle 42P, vol 151).   

SPOT 5 a une hauteur de 5,7 m pour une base de 3,1 m de côté ; sa masse au lancement était de
3000 kg dont 150 kg d'hydrazine. La durée de vie prévue est de 5 ans.

spot5.jpg (17357 octets) Caractéristiques orbitales :

Tous les satellites SPOT évoluent à une altitude de 820 km, sur des orbites quasi polaires, caractérisées par une inclinaison de 98,7° (ce qui permet l'héliosynchronisme). La période de révolution des satellites SPOT est de 101, 4 min et le cycle orbital a une durée de 26 jours.

Ces caractéristiques orbitales ont des conséquences  sur l'acquisition des images et leur interprétation ultérieure.

Pour en savoir plus sur l'orbite de SPOT
 

Ci-contre : Le satellite SPOT 5 (vue d'artiste) ; remarquer les ouvertures des deux capteurs à haute résolution (Copyright CNES).

 

Systèmes embarqués :

L'instrumentation embarquée a évolué au fil des satellites, avec pour objectif majeur d'obtenir de l'imagerie haute résolution de plus en plus performante. Tous les satellites SPOT sont équipés de capteurs jumelés offrant, dans les domaines spectraux du visible et de l'infrarouge proche, une résolution spatiale de 5 à 20 m selon les satellites et selon le mode de fonctionnement.
Les satellites SPOT 4 et 5 disposent également d'un "instrument végétation" qui opère dans 4 bandes spectrales et permet de couvrir chaque jour la quasi-totalité des terres émergées, avec une résolution spatiale de l'ordre du km.
SPOT 5 dispose en plus d'un instrument destiné à l'imagerie stéréoscopique.

Images SPOT :

De multiples produits sont créés à partir des mesures effectuées par les capteurs embarqués à bord des satellites SPOT.  La société SPOT IMAGE est chargée de la production et de la commercialisation de ces produits à différents niveaux de traitements, sous formes photographique ou numérique.
Parmi les produits les plus courants, les compositions colorées des images SPOT sont bien connues. Il s'agit le plus souvent de la combinaison des informations issues de trois canaux correspondant aux domaines spectraux du vert, du rouge et de l'infrarouge proche.

somm.jpg (88031 octets)


Ci-dessus :  Baie de la Somme vue par le satellite SPOT 2 le 27 juillet 2001 à 11 h 01 min TU. Cette composition colorée de 3 canaux dans le visible et le proche infrarouge correspond à une zone de 12 km * 9,6 km. L'image est orthorectifiée et compatible avec le système Lambert 2. Chaque pixel de l'image a pour dimensions 20 m * 20 m.
Remarquer, en cette situation de marée basse,  la complexité des chenaux,  le chenal principal (en noir) qui passe devant St Valéry sur Somme (au centre et en bas de l'image) ainsi que l'estran recouvert de végétation, avec les "mares à canard" typiques de ce secteur (
Copyright CNES - SPOT-Image 2001).
De telles images sont téléchargeables à des fins éducatives sur le
site Educnet.


Depuis le début de l'année 2007, les images SPOT 5 ont pris un caractère "grand public" plus affirmé par leur contribution significative à l'amélioration des images offertes par l'outil Google Earth.

bl1.jpg (21084 octets)

bl2.jpg (30737 octets)


Ci-dessus : Amélioration de la visualisation de la ville de Boulogne sur Mer, sur Google Earth,
                  grâce à l'imagerie  SPOT 5, ainsi qu'on peut le voir ci-dessus sur l'image de droite.

                  (Copyright CNES - SPot Image - Google).