S Y S T E M E S - E M B A R Q U E S

Architecture des satellites / Principes physiques des capteurs / De A à Z / Sites spécialisés /

sommaire du site

Les satellites NOAA

Présentation :

Les
satellites NOAA  (National Oceanic and Atmospheric Administration) sont des satellites météorologiques américains à orbite polaire observant la Terre depuis une altitude d'environ 850 km. Ils appartiennent au dispositif d'observation  mis en place par l'Organisation Météorologique Mondiale.

Leurs missions sont principalement orientées vers :

- l’observation des phénomènes météorologiques
- la cartographie de la structure thermique superficielle des océans
- l’agro-météorologie
- l’étude de l’évolution de l’environnement marin et côtier

 Le premier d'entre eux fut mis sur orbite en 1970, et depuis cette date, 18 satellites NOAA furent lancés. Au fil des ans, l'instrumentation embarquée a évolué du point de vue technologique et les performances offertes actuellement sont évidemment bien supérieures à celles du début de la filière.

 

noaa0.jpg (58348 octets)
 
Ci-dessus : satellite NOAA en orbite ; vue d'artiste (
Copyright NOAA).


Caractéristiques orbitales :


Les satellites de la série NOAA évoluent à une altitude de l'ordre de 820 à 855 km sur une orbite inclinée de 99° par rapport au plan équatorial et sont donc héliosynchrones. Leur période est de 101à 102 minutes si bien qu'ils survolent l'équateur au moins 14 fois par jour en passage ascendant. Les satellites NOAA opérationnels sont déphasés : une même région est survolée 4 fois par jour à des intervalles d'environ 6 heures ; en matinée et en soirée par le satellite de numéro pair (actuellement, NOAA 18, lancé en mai 2005) ; de nuit et en début d'après-midi pour le satellite de numéro impair (actuellement NOAA 17, lancé le 24 juin 2002).

Systèmes embarqués :

Les satellites NOAA sont équipés de multiples capteurs dont le plus connu est le capteur-imageur AVHRR (Advanced Very High Resolution Radiometer).
Il s'agit d'un radiomètre à balayage caractérisé par un champ d'observation très large.
On peut citer :
- l’AVHRR/2  dont la fauchée est de 2600km et la résolution de 0,5 km (visible) et de 1,0 km (IR)
- l’AVHRR/3 dont la fauchée est de 2940km et la résolution de 0,5 km (visible) et de 1,0 km (IR)
Ce radiomètre permet de cartographier la végétation et les formations nuageuses et de déterminer la température et l’humidité  dans l’atmosphère et sur la Terre. La résolution spatiale est de 1,1 km, au niveau de la surface de la Terre, à la verticale du satellite. Dans l’infrarouge thermique, la résolution est de 0,12°C.

 Les données NOAA :

Les satellites NOAA sont essentiellement connus par les nombreuses images de la Terre et de l'atmosphère qu'ils délivrent chaque jour. Les données acquises à bord de ces satellites sont transmises vers des stations de réception au sol, soit en mode APT (Automatic Picture Transmission, basse résolution), soit en mode HRPT (High Resolution Picture Transmission).
En France, le Centre de Météorologie Spatiale de Météo-France, situé à Lannion (22) a pour mission de recevoir, traiter, diffuser et archiver ces données.

alpes.gif (197733 octets)

Ci-dessus : extrait d'une scène NOAA-AVHRR. Cette image résulte d'une acquisition de données AVHRR réalisée par le Centre de Météorologie Spatiale de Météo-France. Il s'agit d'une composition colorée de plusieurs fichiers-images correspondant à différents domaines spectraux du capteur AVHRR et réalisée par le service SATMOS (Copyright Satmos/Météo-France)

Autres exemples d'images NOAA