S Y S T E M E S - E M B A R Q U E S

Architecture des satellites / Principes physiques des capteurs / De A à Z / Sites spécialisés /

sommaire du site

CRYOSAT

Présentation :

La mission CRYOSAT est dédiée à l'observation spatiale de la couverture des glaces continentales et des glaces de mer ainsi qu'à l'étude des variations d'épaisseur de ces glaces. Cette mission s'inscrit dans le cadre du suivi du changement climatique.
Le satellite Cryosat-1 a été détruit lors de son lancement le 8 octobre 2005 par Soyouz.

En raison de l'importance de cette mission, dans le contexte du réchauffement climatique, L'Agence Spatiale Européenne a décidé de construire CRYOSAT-2 qui devrait être mis sur orbite en 2009. 

cryosat.jpg (18442 octets)


Le satellite Cryosat-2 évoluera à basse altitude sur une orbite polaire.
Le principal instrument embarqué, SIRAL-2, est un altimètre-interféromètre radar.












Ci-contre
: Vue d'artiste de Cryosat
(Copyright ESA)


Le principe  de détermination de l'épaisseur de la banquise par SIRAL-2 est le suivant :
Un signal radar est envoyé depuis le satellite vers la banquise. Lorsque le signal parvient sur de l'eau libre, il est totalement réfléchi et il n'y a pas d'écho. Par contre, lorsqu'il atteint la glace, la rugosité de celle-ci se traduit par une rétrodiffusion du signal vers le satellite.

sea_ice.jpg (25789 octets)

Le traitement des données SIRAL permettra de connaître l'épaisseur de glace émergeant au dessus du niveau de l'eau et d'en déduire l'épaisseur totale de la glace de mer.

Ci-contre : vue de la banquise (Copyright ESA.

Cryosat et l'année polaire internationale :

Cryosat -2 va manquer cruellement à l'année polaire internationale (2007-2008), évènement scientifique majeur dont le lancement a eu lieu le 1er mars 2007. Toutefois, au cours de 2008, des opérations de détermination de l'épaisseur de la banquise arctique à partir d'un dirigeable seront effectuées dans le cadre de la mission Total Pôle Airship conduite par Jean-Louis Etienne (parrain de SIRAL-2) avec l'instrument
EM-bird de l'Alfred Wegener Institut. Ces mesures permettront de fixer un état de référence sur lequel pourront ensuite s'appuyer les utilisateurs des données de Cryosat-2.

Pour en savoir plus sur l'année polaire internationale
Pour en savoir plus sur la mission Total Pôle Airship