L A N C E U R S

Propulsion par réaction / Architecture d'un lanceur Chimie de la propulsion / Moteurs / Lancement / Bases de lancement  / Sécurité et environnement / Historique

sommaire du site

Architecture d'un lanceur

C’est en juillet 1973, que l’Europe, soucieuse d’affirmer son indépendance vis à vis des Américains et des Soviétiques, décide de construire son propre lanceur de satellites : Ainsi est né le programme Ariane. Le premier lancement d'Ariane 1, le 24 décembre 1979, fut un succès, suivi de la réalisation des lanceurs Ariane 2 et 3.
Pour répondre aux attentes du marché, il fallut rapidement faire évoluer le lanceur.
Ariane 4 entre alors en service le 15 juin 1988 en proposant des versions modulables. Ariane 4 permet de lancer en configuration simple ou double, une large gamme de satellites dont la masse est comprise entre 2 et 4,5 tonnes.

ar123s.gif (15058 octets)

serie4.jpg (13698 octets)

ar5g.jpg (6000 octets) L'évolution du marché des lancements a montré la nécessité de mettre en orbite des satellites de masse de plus en plus importante, aussi bien sur l'orbite géostationnaire que sur les orbites basses.
Pour l'ensemble de ces raisons, l'Agence spatiale Européenne (ESA) a décidé, à La Haye en 1987, le développement d'un nouveau lanceur,
Ariane 5, de conception sensiblement différente de celle du lanceur Ariane 4, capable de transporter des satellites, des éléments de station et éventuellement des modules habités. En 1995, l'ESA a programmé une évolution de son lanceur Ariane 5. Les versions Ariane 5 ECA et ECB en résultent.
En juin 2002, l'ESA a décidé d'ouvrir le port spatial de Kourou au lanceur russe
Soyouz.
Des travaux sont engagés pour permettre à ce lanceur d'être opérationnel depuis le Centre spatial Guyanais.

vegas.jpg (3935 octets)

Pour élargir sa palette de lanceurs, l'ESA a décidé en 2003 de réaliser un petit lanceur européen, Vega, destiné à mettre sur orbite basse des satellites d'une masse maximale de 1,5 t.
La future version
Ariane 5 ES ATV est conçue pour placer en orbite basse le véhicule automatisé de transfert (ATV) vers la station spatiale internationale (ISS).

Caractéristiques des lanceurs :