Usages de l'animalité dans la Fable La démarche de l'écrevisse de Jean de La Fontaine

Il importe de mesurer à quel point l’animal dans les fables n’est pas un simple code allégorique lié au genre, au service d’une rhétorique de l’analogie. Il participe d’un modèle cognitif et anthropologique au sens le plus large : la fable, plus que tout autre genre, compose, en sa poétique et en sa pragmatique (comment agit-elle sur nous ? par quels effets ?) avec la part d’animalité qui est en l’homme. 

Besoin d'aide ?
sur