Liste des empereurs romains d’Auguste à Romulus Augustule

Bellis toto orbe confectis, Octavianus Augustus Romam rediit, XII anno quam consul fuerat. Ex eo rempublicam per quadraginta et quattuor annos solus obtinuit.
 

Une fois les guerres achevées dans l’univers entier, Octave Auguste revint à Rome, douze ans après qu’il fut consul. À partir de ce moment-là, il exerça seul le gouvernement de l’État pendant quarante-quatre ans.
 

Eutrope, Abrégé de l’histoire romaine, VII, 4 (traduction A. C.)

Les Julio-Claudiens                              de - 27 à + 68

Octave, devenu César Auguste, instaure le principat (règne de - 27 à + 14) et fonde la première dynastie impériale : Tibère (14-37), Caligula (37-41), Claude (41-54), Néron (54-68).

Guerre civile de 68 à 69 : règnes très courts de Galba, Othon, Vitellius.

Les Flaviens                                          de 69 à 96

Vespasien (69-79) rétablit la paix. Ses fils lui succèdent : Titus (79-81) et Domitien (81-96).

Les Antonins                                         de 96 à 192

Nerva (96-98) ouvre une période de paix et de prospérité qui conduit l’Empire à son apogée ; il confie le pouvoir à son fils adoptif Trajan (98-117).

Règnent ensuite Hadrien (117-138), adopté par Trajan ; Antonin le Pieux (138-161), adopté par Hadrien ; Marc Aurèle (161-180), adopté par Antonin le Pieux ; Commode (180-192), fils de Marc Aurèle.

Guerre civile de 192 à 193 : règnes très courts de Pertinax et Didius Julianus.

Les Sévères                                           de 193 à 235

Septime Sévère (193-211), venu de Leptis Magna (Lybie), fonde une nouvelle dynastie héréditaire avec ses fils Geta (211) et Caracalla (211-217).

Après le court règne du chef de la garde prétorienne Macrin (217-218), deux membres de la famille des Sévères se succèdent : Héliogabale (218-222) et son cousin germain Sévère Alexandre (222-235).

Crise et anarchie militaire                    de 235 à 284

Légionnaires et prétoriens se disputent le pouvoir : plus de 50 empereurs proclamés ou rebelles usurpateurs précipitent l’Empire dans une période de grave instabilité politique. Les plus célèbres sont Dèce (249-251) et Valérien (253-260), qui firent persécuter les chrétiens, puis Aurélien (270-275), qui restaura l’autorité de l’Empire face aux « barbares ».

La Tétrachie                                           de 284 à 324

Dioclétien (284-305) partage le pouvoir entre deux « Augustes », assistés par deux « Césars ». Fils d’un tétrarque, Constantin (306-337) s’impose comme le seul maître de l’Empire ; il fonde sa ville, Constantinople (ancienne Byzance, aujourd’hui Istanbul en Turquie), qui devient une seconde capitale. Baptisé sur son lit de mort, il est le premier empereur chrétien.

L’Empire chrétien                                  de 337 à 476

Après le règne des trois fils de Constantin, Constantin II, Constant et Constance II (337 à 361), Julien dit l’Apostat (361-363) tente de restaurer les anciens cultes romains.

Sous le règne de la dynastie valentienne-théodosienne (364 à 455), la pression des peuples barbares se fait de plus en plus forte : Théodose Ier (379-395) est le dernier empereur à diriger effectivement la totalité de l’empire romain, partagé à sa mort entre ses fils Honorius (Empire d'Occident, capitale Ravenne) et Arcadius (Empire d'Orient, capitale Constantinople). Dernier empereur romain d’Occident, Romulus Augustule (475-476) abdique en faveur du roi barbare Odoacre.

• Petit-neveu et héritier de Jules César, Octave a reçu le titre de Princeps Senatus (« prince », c’est-à-dire « premier à prendre la parole au Sénat ») en 28 avant J.-C., puis celui d’Augustus (« auguste », au sens de « saint, sacré ») le 16 janvier 27 avant J.-C. Sans être ni roi ni dictateur, il a réussi à créer une nouvelle forme de gouvernement, le principat (principatus), qui lui permet d’exercer l’imperium (les pleins pouvoirs, politiques, militaires et religieux), tout en maintenant les structures et l’apparence du gouvernement républicain auquel les Romains sont très attachés.

Auguste est ainsi le fondateur d’un régime politique et d’une période de l’histoire romaine que nous nommons « Empire ». Après lui, tous les empereurs porteront les titres de Caesar Augustus.

Découvrez la statue d'Auguste dite Prima Porta et l'explication détaillée de sa cuirasse.

• Géographiquement, l’empire romain atteint sa plus grande extension sous le règne de Septime Sévère (193-211).

• Retrouvez l'empereur Dioclétien et le régime original qu'il a fondé, la tétrarchie.

L'Empire Romain d'Orient (dit « Empire byzantin ») ne disparaît qu’en 1453.

Découvrez la carte animée de l’empire romain, de la mort d'Auguste (14 après J.-C.) à la fin du IIe siècle.

Carte animée Empire romain

 

Besoin d'aide ?
sur