Leptis Magna - Une ville carthaginoise devenue romaine Leptis Magna

Une ville carthaginoise

Escale maritime fréquentée par les Phéniciens, puis comptoir commercial des Carthaginois, sur le littoral de l’actuelle Libye, Leptis (ou Lepcis) Magna acquiert son autonomie après la destruction de la métropole punique en 146 avant J.-C., à l'issue de la troisième guerre punique.

Leptis Magna devient romaine 

Le traité d’amitié et d’alliance conclu avec Rome en 111 avant J.-C. marque son entrée dans l’orbite de cette puissance qui l’incorpore dans la province d’Afrique, au tout début de l’époque impériale.

Sous Auguste, le plan et les infrastructures de la ville lui donnent le visage d'une vraie cité romaine dotée d'un forum,  d'un marché, d'un théâtre, d'un temple dédié au culte impérial, d'une curie et d'une basilique. Il faut attendre Néron pour que Leptis magna puisse accueillir des combats de gladiateurs dans un amphithéâtre. Hadrien offre à la ville son cirque pour les courses de chevaux et des thermes, symboles de l'art de vivre romain. Autour de 74 après J.-C., l’empereur Vespasien lui octroie le rang de municipe de droit latin et Trajan lui donne le statut de colonie romaine, vers 108.

La ville natale de l'empereur Septime Sévère

Leptis Magna connaît à partir de cette époque une phase de prospérité que traduisent les programmes de rénovation urbaine et l’accession des membres de ses élites au Sénat de Rome. L’un d’eux, Septime Sévère, devenu empereur en 193, fonde une nouvelle dynastie appelée à régner jusqu’en 235.

Épargnée par les soubresauts des différentes crises que Rome a traversées à partir de cette date, Leptis Magna est choisie comme capitale de la Tripolitaine, province romaine constituée vers 303. C’est un nouvel élan pour la cité, qui enchaîne les chantiers de restauration monumentale pendant la première moitié du IVe siècle.

Le déclin de la ville

La multiplication des incursions des tribus installées sur les confins occidentaux de la province affecte particulièrement la métropole syrtique : dès la fin du IVe siècle, celle-ci entame un déclin progressif, accéléré sous la domination vandale, à partir de 439. Avec la conquête byzantine de 533, Leptis Magna perd son statut de première ville de Tripolitaine. À l’arrivée des Arabes en 642, elle était pratiquement dépeuplée.

L'empereur Septime Sévère (193-211 ap. J.-C.)

• Né le 11 avril 146 à Leptis Magna, Lucius Septimius Severus Pertinax, empereur connu sous le nom de Septime Sévère (193 - 211), descend par son père d’une famille d’origine lybienne et de culture berbère-punique, qui avait obtenu la citoyenneté romaine au Ier siècle.

• Septime Sévère a favorisé sa ville natale, faisant bâtir de somptueux monuments qui en firent l’une des trois plus belles villes africaines, digne de rivaliser avec Carthage et Alexandrie. Il rénove également les édifices symboles de la romanisation de la ville tels les thermes édifiés par Hadrien. Septime Sévère s’y rendit certainement avec sa famille (son épouse Julia Domna et ses deux fils, Caracalla et Géta) en 203 et il y fut reçu avec faste.

Besoin d'aide ?
sur