Lectures de l'Odyssée

Programme limitatif pour l'enseignement de spécialité de littérature et langues et cultures de l'Antiquité en classe terminale pour les années scolaires 2022-2023 et 2023-2024 (Bulletin officiel n°13 du 31 mars 2022)

 

Le programme d'enseignement de spécialité de littérature et langues et cultures de l'Antiquité, grec ou latin, en classe terminale, est constitué de trois objets d'étude et d'un corpus de deux œuvres intégrales (ou sections notables d'œuvres intégrales), l'une antique et l'autre médiévale, moderne ou contemporaine, inscrites dans l'un des objets d'étude. Les deux œuvres, liées par leur thématique, font l'objet d'une étude conjointe qui les confronte. Elles sont définies dans un programme limitatif, publié au Bulletin officiel de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports et renouvelé en totalité tous les deux ans.

 

En grec, pour les années scolaires 2022-2023 et 2023-2024, les œuvres retenues sont les suivantes :

  • Homère, Odyssée, chants XIX et XXIII (dans Homère, Odyssée, chants XVI à XXIV, Les Belles Lettres, Classiques en poche, Paris, 2001) ;
  • Jean Giono, Naissance de l'Odyssée  (Grasset, Les Cahiers Rouges, Paris, 1938).

La mise en regard de ces deux œuvres s'inscrit dans le cadre de l'objet d'étude « L'homme, le monde, le destin » et du sous-ensemble « Le "grand théâtre du monde" : vérité et illusion ». Elles exhibent le retour d'Ulysse à Ithaque, moment où le héros cherche à se rétablir dans ses différents rôles de père, de maître, d'époux et de fils.

Problématique

En mettant en évidence ce qui unit et différencie les deux textes, la réflexion principale conduit à aborder avec les élèves la tension qui existe entre vérité et mensonge. Elle concerne tout autant le personnage d'Ulysse - « Il disait des mensonges auxquels il donnait l'apparence du vrai. » (Homère, Odyssée, XIX, 203) ; « [...] il avait menti, menti d'affilée, comme on respire, comme on boit quand on a soif, tant et tant qu'il ne connaissait plus le vrai du faux, qu'il n'y avait plus de vrai dans sa vie, son imagination cristallisant sur chaque brin de vérité une carapace scintillante de mensonges. » (Jean Giono, Naissance de l'Odyssée, Première partie, III, p. 76) - que celui de Pénélope et son recours à la mètis mis au jour par son activité de tissage, sa décision d'organiser l'épreuve de l'arc et la mise à l'épreuve d'Ulysse.

Le travail avec les élèves peut également donner lieu à des perspectives complémentaires, qui peuvent croiser la réflexion principale : la relation au sein du couple royal, la figure de Pénélope, la création de deux univers littéraires et poétiques, la question de l'identité, celle de la reconnaissance, etc.

À Découvrir :

Grâce au Point, au Centre National du Livre, au Centre culturel hellénique et au Musée des Beaux Arts de Paris, sur une idée de Marie-Madeleine Rigoupoulos et de Christophe Ono-dit-Biot

Revivez en vidéo le marathon de « L’Odyssée » d’Homère

Une pléiade d’écrivains et de comédiens l’ont lue pendant six heures, dans la nouvelle traduction d'Emmanuel Lascoux (P.O.L.). Parmi eux, Eric Orsenna, Jean-Christophe Ruffin, Abd al Malik, Clara Dupond-Monod, Karine Tulli, Maylis de Karengal, Christophe Ono-Dit-Biot, Marie Modiano, Clotilde Courau, François Henri Désirable, Lilia Hassaine, Olivia Ruiz, Maria Pourchet, Mathias Malzieu, François Berléand, Jean de Loisy...

Une performance intégralement filmée dont les images fournissent une aide éducative à tous ceux qui voudraient faire voir et entendre à haute voix L'Odyssée à leur public. La vidéo présentée est émaillée des témoignages des participants à cette étonnante aventure des" Nuits de la lecture".

Besoin d'aide ?
sur