Le projet Antigone

Le #projetantigone est un travail de longue haleine dirigé depuis un an par Olivier Charnay, enseignant de Lettres Classiques, entouré d’une équipe de collègues de différentes disciplines et soutenu par la direction de l’établissement. Tous les participants ont rencontré en cette année de Covid  des contraintes très importantes pour mener leur projet à terme et ont dû effectuer des modifications, opérer des reports, des annulations nombreuses lors la préparation des représentations. Ils ont cependant  su s'adapter, pour maintenir la motivation de leurs élèves qui se sont investis dans de multiples  domaines afin d'aboutir à plusieurs représentations fin mai 2021.

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Leur projet avait un intérêt majeur : réaffirmer la dimension transversale des Langues et culture de l'antiquité ainsi que celle du théâtre, en les réunissant dans un projet fort. C'est une des caractéristiques et l'une des qualités essentielles propres à ces deux enseignements. L'apprentissage de la transdisciplinarité dans les cours de LCA comme dans ceux de Théâtre, fait de ces deux disciplines, ici alliées étroitement,  un catalyseur physique et intellectuel de savoirs d'expériences et d'innovation, qui a un impact fort sur les pratiques et le décloisonnement des enseignements. Ce projet Antigone devient ainsi un laboratoire susceptible d' inspirer de nouvelles approches didactiques et d'autres modalités d'échanges entre les disciplines.  

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Cette année scolaire 2020-2021, ils ont donc mis en œuvre un projet interdisciplinaire portant sur la tragédie antique d’Antigone de Sophocle dans sa traduction par Leconte de Lisle.  Ils ont ainsi envisagé de mettre en scène et de représenter cette pièce avec deux classes de 3ème du collège Alexis Kandelaft à la fin de l’année scolaire 2021. Le projet est volontairement ambitieux et le choix du texte non anodin car Olivier Charnay souhaitait que les rendus puissent servir tout autant à des collégiens qu’à des lycéens lors de l’EAF ou des études de texte en Français, Histoire…

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Ce projet ambitieux et vigoureux  a vu le jour en amont du 1er confinement, en février 2020 et il met en relation élèves, anciens élèves, parents d’élèves, enseignants, municipalité, Festival Européen Latin Grec, Inspection Académique et Rectorat de Lyon, en sa branche numérique, la DRANE (Délégation Régionale Académique au Numérique Educatif).

Il mêle théâtre classique, danse, performances, créations numériques et projections audiovisuelles. Certains élèves d’Ulis y participent favorisant l’inclusion et tous prennent part aux  3 représentations diffusées en direct sur Twitch et disponibles en replay : https://twitch.tv/memento_videos

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Une captation sera ultérieurement disponible, avec sous-titrages en anglais, sur le réseau Peertube des treize académies de France et sera aussi relayée à l’international via les réseaux du Festival Européen Latin Grec et des Rendez-vous de l’Antiquité de Lyon dans le cadre de l’édition 2022 "Œdipe & Cie !".

Par ailleurs, afin de faciliter la mise en œuvre de ce type de projet, ses auteurs et acteurs ont effectué un suivi de projet, étape par étape, pour qu’enseignants, néo-titulaires et étudiants puissent à leur tour se servir de ce canevas pour monter le leur.  Tous, enfin, ont particulièrement conscience des difficultés que connaît le secteur culturel actuellement et, à leur échelle, ils ont souhaité  maintenir la flamme de la créativité et offrir aux élèves et au public qui suivront les représentations en direct ou en replat une expérience particulière. La réalisation du #projetantigone est le fruit d’un travail collaboratif qui lui a donné sa pleine dimension : aucun collègue ne doit penser qu'il fait face à des difficultés insurmontables. Chacun peut produire à sa manière et amener les élèves à se dépasser, cela a toujours été l'objectif  d'Olivier Charnay  lorsque il initié dans son enseignement  la pédagogie de projet il y a plus de 18 ans, avec quelques cartons et bouts de tissus. Il faut avant tout, comme lui, savoir regarder autrui, percevoir et mettre en valeur ses compétences propres, ses hard skill comme on les nomme aujourd’hui.

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Enfin, ils envisagent de poursuivre ce projet au travers d’une liaison collège-lycée puisqu'ils projettent de jouer cette pièce lors des Rendez-Vous de l’Antiquité de mars 2022 à Lyon, avec les mêmes élèves mêlés cette fois à une nouvelle troupe de collégiens.

Le suivi global du projet est disponible sur les réseaux en tapant #projetantigone

Le projet a été soutenu par le Département du Rhône, la Municipalité de Chazay d’Azergues, particulièrement en Madame Pascale BAY, sa maire, le Collège Alexis Kandelaft en Madame Nathalie Bonnet, Principale, qui a favorisé autant que possible la réalisation de cette production,  le Foyer Socio Educatif, et le Festival Européen Latin Grec.

Rendu du projet :

  • Lors de 3 représentations en direct sur Twitch Memento_videos, diffusions menées par des étudiants de BTS audiovisuel, d’Ecole de cinéma, de jeux vidéos et d’informatique, alliant défi numérique et transmission des connaissances entre étudiants, collégiens et lycéens.
  • Diffusion d’une vidéo montée et sous-titrée en anglais sur la chaîne Memento du Peertube de la DRANE accessible à tout public, dans le monde entier.
  • Diffusion en Live sur les réseaux Memento.
  • Diffusion sur les réseaux institutionnels des Rendez-vous de l’Antiquité et sur ceux du Festival Européen Latin Grec.

Le projet en détail, raconté par Olivier Charnay et tous les acteurs

« Plus de 100 personnes travaillent sur ce projet actuellement : nous avons mis à profit  les relations que nous avions nouées localement, ce qui nous a permis d’obtenir de nombreux dons, que ce soit via les entreprises textiles voisines ou les artisans proches… et c’est cette intrication des savoir-faire et bonnes volontés qui nous a  donné aujourd’hui les moyens de produire un projet  de grande qualité.

Il a fallu réunir une équipe, et il est bien évident que pour des projets de ce type, cela fonctionne par accointance. Les frictions sont inhérentes mais la vision de l’objectif doit primer, chacun a dû accepter de renoncer à des idées mais nous avons tous éprouvé une solidité d’équipe laquelle nous a permis, avec il est vrai, un nombre d’heures très important, de réussir à édifier cette structure touchant à de multiples domaines.

Nous avons ensuite choisi le texte ; je tenais particulièrement à la traduction de Leconte de Lisle, pour deux raisons : la première, la version libre de l’édition me permettait de la diffuser sans souci ; la seconde c’est que je destinais cette production à la fois aux collégiens de fin de cycle et aux lycéens, que ce soit dans l’appréhension de l’objet d’étude du théâtre au lycée que dans la préparation de l’EAF. Je pense que le fait de voir jouer leurs pairs via des medias contemporains permet une meilleure réception de l’œuvre, ce qui bien sûr, ne doit pas limiter les autres approches.

Nous avons constitué les groupes de travail en fonction des compétences propres des élèves et nous avons commencé les auditions en vue d’attribuer les rôles. Chaque groupe avait un chef de groupe collégien, un ancien élève qui travaillait avec eux et un enseignant référent.

Les enseignants ont axé leurs objets d’étude sur Antigone, le théâtre, l’éloquence, la traduction… et nous avons tous travaillé de concert afin que les élèves puissent profiter de cette harmonisation et constater que les différentes matières étaient intriquées les unes dans les autres, cela donnait sens. »

Le #projetantigone, un projet interdisciplinaire et multi-niveaux 

Lettres, Arts, Musique, Théâtre vivant, Numérique, Vidéo, EPS (Danse), Histoire, Technologie, Anglais, Espagnol, Physique / référent numérique et dispositif ULIS.

  • Lettres : Laurence Thibault. Théâtre et éloquence et étude d’Antigone de Sophocle en sa traduction par Leconte de Lisle.
  • Langues et Cultures de l’Antiquité : Olivier Charnay. Découverte du théâtre antique, des mythes, des fondements de notre société et de premières notions de philosophie.
  • Histoire : Blandine Renard. Fondements de la démocratie, la démocratie athénienne.
  • EMC : Blandine Renard. Le citoyen.
  • EPS : Blandine Goujon. Développement avec le groupe Danse, de compétences motrices, méthodologiques et sociales pour créer des tableaux, composer en lien avec une intention, interpréter, communiquer et respecter.
  • Espagnol : Anne-Marie Charmetton. Étude d’une tragédie transposée à l’époque contemporaine avec l’œuvre de Frederico Garcia Lorca.
  • Anglais : Ludovic Malevolti. Utiliser les ressources linguistiques des élèves afin d’élaborer le sous-titrage de la captation, lequel sera utilisé pour la diffusion numérique de l’œuvre.
  • Technologie & Encadrement technique : Marie Pierre Mandin et Ludovic Thenon, factotum du collège. Elaboration des plans de décors, travail sur les logiciels 3D et construction pratique.
  • Physique/référent numérique : Grégorie Chaux. Travail sur l’ENT entre enseignant et élèves pour le suivi de projet.
  • Musique : travail en partenariat avec une professeur d’Université, Anne Belis, pour la reconstitution de musique  grecque antique.
  • Encadrement technique : Ludovic Thenon, factotum du collège.
  • ULIS : Cathy Lorut, travail avec les élèves Dys, musicienne.
  • AESH et AED : encadrement, couture et répétitions.
  • Didier Gomard : travail d’encadrement technique des étudiants en BTS audiovisuel de Villefontaine. 
  • Nous avons aussi mis en place une collaboration étroité avec de nombreux anciens élèves, enseignant retraité, artisans et commerçants et musiciens professionnels :
    • Massoud Raonad, musicien afghan, spécialiste des musiques anciennes.
    • Manuel Langevin, artiste, multi instrumentiste.
    • Stéphane Piccini, artisan, percussionniste.
    • Cathy Lorut, enseignante d’ULIS, Instrumentiste.
    • Guilhem Binaud, étudiant BTS audiovisuel Villefontaine (dans le cadre, ici d’une convention de stage).
    • Gaëtan Pascal, étudiant BTS audiovisuel Villefontaine (dans le cadre, ici d’une convention de stage).
    • Clément Gonzalez, lycéen, régisseur sons et lumières.
    • Pierry Benoît, étudiant en L2 informatique & réseaux Twitch, réseaux et telecom, Université Bourget du Lac.
    • Arnaud Fabre, étudiant en école de cinéma à l’ARFIS Lyon.
    • Maxime Castillon, lycéen, danseur et réalisateur de vidéos.
    • Clément Castillon, étudiant GAMESUP, école de jeux videos Lyon.
    • Emma Lallemand, lycéenne, flûtiste.
    • Jérémie Bodart, lycéen, bassiste.
    • ​​​​​​​Jules Mansion, étudiant à l’Ecole Centrale de Lyon
    • Hugo Ferraro, ancien élève du Cours Florent, comédien et créateur du Podcast La roue libre.
    • Emilie Paturel, étudiante en école de maquillage, effets spéciaux, Peyrefitte Make up à Lyon.
    • Jeanne Lafaye, étudiante au lycée Pasteur Mont Roland en DnMade costumes, Lons le Saunier.
    • Anaïs Lefèbvre, étudiante en L2 Physique, Université de Tours, illustratrice.
    • Eymeric Déchelette, lycéen, musique électronique assistée par ordinateur.
    • Georges Rebout, enseignant retraité d’EPS, menuisier.
    • Maurice Fisch, trésorier du Foyer Socio-éducatif du collège Kandelaft
    • Sebastien Fabre, artisan.
    • Antoine Desroches, artisan.
    • Philippe Dufau, commerçant.
    • Laetitia Paolini, conseils.
  • Cela avec l’aide des AED de notre établissement, des nombreux parents d’élèves, collègues et amis qui ont contribué à l’élaboration de ce projet.

 

organigramme

 

« Vinrent ensuite les temps de construction des décors à l’arrière du collège, du patronage et de la coupe des costumes, de la création des masques, de la mise en scène, la conception de musiques assistée par ordinateur (par les élèves sur les bases de samples de musiques grecques), les répétitions de danse, rôles, chœurs, sur toutes les plages horaires libres possibles, les mises en places de diffusions et les réglages techniques.

J’ai la chance d’avoir des anciens élèves, qui, suite à d’anciens projets, avaient trouvé leur voie professionnelle, particulièrement dans les métiers de l’audiovisuel, et d’autres avec qui j’avais gardé contact. Cela nous a permis de conclure des conventions de stage avec le lycée de Villefontaine et d’intégrer des étudiants en BTS audiovisuel.

Tous les anciens élèves ont guidé nos élèves dans la réalisation des différentes étapes de la construction du spectacle, que ce soit en présentiel, certains mercredi après-midi, ou en à distance via leurs réseaux sociaux, dont l’un, Discord, nous a beaucoup aidé pour la logistique.

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

L’axe numérique, suite à la pandémie, est devenu un élément essentiel pour coordonner tous les groupes, échanger et projeter les modalités de la diffusion. Ce mélange entre monde antique et contemporain me semble essentiel pour faire vivre la culture classique en 2021 mais il est évident que sans l’encadrement humain que nous avons tous prodigué, rien n’aurait pu se passer.

Hormis le fait de construire un spectacle ex nihilo, il faut bien sûr louer les performances et l’investissement de tous nos élèves qui n’ont pas failli. C’est cette performance que nous avons souhaité mettre en avant avec une gageure particulière : diffuser à la volée, en multi-caméras, sur internet, avec un objectif  de qualité. Nous espérons y être arrivés. »

Merci à Olivier Charnay et à son équipe :  c'est dans un vrai croisement des savoirs et des pratiques qu'un grand chantier vient d'être ouvert. Grâce à eux les LCA et le Théâtre deviennent le lieu de communication, d'échanges et d'épanouissement des apprentissages et des expériences des élèves. 

 

projet Antigone
Crédit photo : Olivier Charnay

 

Besoin d'aide ?
sur